Jour de la Nuit 2018 : demandez le programme !

Profitez du Jour de la Nuit pour redécouvrir à quoi ressemble vraiment l’obscurité, entre extinction d’éclairages et animations nature.

Rédigé par Paul Malo, le 12 Oct 2018, à 10 h 16 min

Pour la dixième édition du Jour de la Nuit, plus de 700 animations et extinctions sont prévues à travers la France ce samedi 13 octobre.

Un halo lumineux permanent

« Retiens la nuit », chantait Johnny. Et quand on veut voir le ciel et apprécier pleinement la nature la nuit, il faut éteindre toutes ces lumières artificielles qui nous font vivre dans un jour éternel. C’est justement ce que propose le Jour de la Nuit, avec plus de 700 animations et extinctions de l’éclairage public samedi 13 octobre prochain. Sorties nature, observations du ciel étoilé, conférence-débat, extinctions de monuments… Et si vous vous replongiez dans la nuit ?

Panthéon by night © Dmitry Agafontsev

Comment retrouver la magie de la nuit, la vraie, face à l’explosion de lumières artificielles ? En quelques décennies, le monde a littéralement éteint la nuit, plus de 90 % de la population mondiale vivant en permanence dans un halo lumineux diffus. Rien qu’à Paris, ce sont plus de 200 monuments qui vont être éteints pour l’occasion, dont l’Arc de Triomphe, l’Obélisque et la place de la Concorde, Notre Dame de Paris, le Sacré Coeur, le Panthéon ou encore la Pyramide du Louvre.

Une lumière artificielle en hausse de 94 %

Ce Jour de la Nuit vise à célébrer la magie d’une nuit préservée de toute pollution lumineuse. D’autant plus que l’impact de la pollution lumineuse est à la fois énergétique et climatique. La lumière artificielle participe clairement à l’effondrement des écosystèmes en modifiant le rythme des espèces spécifiquement nocturnes.

© Valentina Karavaeva

En 25 ans, la lumière artificielle a cru de 94 % et elle continue à augmenter à un rythme de 2,2 % par an, tant en surface qu’en intensité lumineuse ! Certaines collectivités consacrent près de la moitié de leur facture électrique à l’éclairage publique. Or, le kWh utilisé en période de pointe pour l’éclairage public peut engendrer un rejet égal ou supérieur à 500 g de CO2.

Retrouvez tout le programme de ce Jour de la Nuit sur sur le site jourdelanuit.fr.

Illustration bannière : Nuit étoilée au-dessus d’une ville – © Triff
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis