Les jeux vidéo sur PC consomment plus d’électricité que ne peuvent en produire 25 centrales

Les jeux vidéos sur PC sont de plus en plus populaires et consomment énormément d’électricité. Une étude menée outre-Atlantique montre que les joueurs américains émettent environ 12 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, soit l’équivalent de 2,3 millions de voitures. Pourtant, on en entend peu parler…

Rédigé par MEWJ79, le 4 Dec 2018, à 10 h 20 min

On en parle peu, pourtant jouer aux jeux vidéo sur son ordinateur consomme énormément d’électricité. Une étude menée aux États-Unis démontre que les joueurs sur PC du monde entier utilisent environ 75 milliards de kilowattheures d’électricité par an, soit la production de 25 centrales électriques.

Dans le monde, les joueurs sur PC consomment l’équivalent de 25 centrales électriques

Un père et son fils ont mené des recherches sur la consommation en électricité des consoles de jeu. En 2015, ils publient une première étude qui leur permet d’être financés et de poursuivre leurs travaux dont ils ont livré les conclusions il y a quelques jours(1). Et le bilan est inquiétant.

À l’échelle mondiale, les joueurs sur PC utilisent environ 75 milliards de kilowattheures d’électricité par an, ce qui correspond à la production de 25 centrales électriques.

Pour rappel, il y a dix ans, une étude alertait déjà sur la consommation excessive des consoles de jeux. Cette dernière révélait alors qu’une PlayStation 3 (ou une Xbox 360) allumée en permanence toute l’année consomme autant d’électricité que deux réfrigérateurs neufs. Il faut également savoir que les consoles de jeux consomment aussi énormément en veille. D’importants gaspillages peuvent donc être évités en privilégiant leur mise hors tension.

Allumée en permanence, une PlayStation 3 ou une Xbox 360 consomme en un an autant d’électricité que deux réfrigérateurs neufs © sezer66

PC gaming : les joueurs américains émettent près de 12 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an

Pour mener à bien leurs recherches, les Mills ont testé, pendant deux ans, 37 jeux vidéo parmi les plus populaires et appartenant à huit genres différents, dont Call of Duty : Black OpsSkyrim ou encore FIFA17. Outre-Atlantique, comme le conclut le rapport, « les jeux vidéo comptent parmi les utilisations d’électricité les plus intensives dans les maisons ». Aux États-Unis, ils consomment 6 milliards de dollars d’électricité par an.

Et plus d’énergie signifie aussi plus d’émissions de gaz à effet de serre : les joueurs américains émettent ainsi environ 12 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, soit l’équivalent de 2,3 millions de voitures. Pire, l’avenir ne s’annonce pas sous les meilleures auspices. Dans les cinq prochaines années, la demande d’électricité pour les jeux en Californie pourrait augmenter de 114 %, selon le rapport.

Les Mills apportent des solutions. En changeant les cartes graphiques et les unités d’alimentation du laboratoire, leur équipe pourrait réduire sa consommation d’énergie de 30 à 50 %, sans réduction des performances des jeux. Une piste à suivre…

Illustration bannière : Mieux vaut jouer sur une console de jeux vidéo © Dean Drobot
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et combien pour la production de Bitcoin et autres cryptomonnaies, pour les achats sur amazon, les stockages massifs sur les clouds ….????

Moi aussi je donne mon avis