Les jeunes atteints de myopie en raison des confinements

Les confinements successifs ont eu de nombreuses répercussions sur notre quotidien dont certaines encore inconnues. L’une d’entre elles atteint particulièrement les jeunes de plus en plus touchés par la myopie.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 5 Sep 2021, à 7 h 56 min
Les jeunes atteints de myopie en raison des confinements
Précédent
Suivant

Une étude publiée par une équipe de chercheurs de Hong-Kong montre que le risque de myopie a augmenté chez les enfants passant plus de temps sur ordinateur du fait des confinements liés à la pandémie.

Un risque accru de myopie chez l’enfant

Les plus jeunes ont passé davantage de temps à l’intérieur en 2020 ce qui aurait favorisé la progression de la myopie. D’après l’étude publiée le 2 août 2021 dans la revue scientifique The British Journal of Ophtalmology, les confinements auraient accentué ce trouble de la vision de loin.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié la vue de 1.800 jeunes enfants de 6 à 8 ans. « Un groupe de 1.084 écoliers a été suivi depuis en 2015. Un autre groupe de 709 enfants les a rejoints à partir du 1er décembre 2019 jusqu’au 24 janvier 2020. Le premier groupe a été suivi pendant trois ans, le second, huit mois », peut-on lire dans le quotidien britannique The Guardian qui relaie l’étude.
Les scientifiques ont examiné leur vue et les ont interrogé sur le temps passé en intérieur puis en extérieur. Ils leur ont également demandé les activités pratiquées. Les travaux dirigés par le professeur Jason Yam de l’université chinoise de Hong-Kong ont montré que dans le groupe d’enfants créé lors de la pandémie, 30 % d’entre eux ont été atteints de myopie contre 12 % des enfants dans les groupes constitués en 2015.

Une progression rapide de la myopie

myopie

Le temps passé devant les écrans est notamment responsable – © NDAB Creativity

Afin de lutter contre la propagation du virus, les enfants ont dû limiter leurs activités en extérieur. L’étude révèle qu’elles sont passées de 75 minutes avant la pandémie à 24 minutes durant le confinement. Plus inquiétant encore les activités en intérieur ont progressé de 3,5 heures à 8 heures par jour durant les confinements.

Au cours de leurs travaux, les chercheurs ont également démontré que le fait de passer plus de temps en intérieur devant un écran était lié à une augmentation de la myopie. « Cette dernière peut provoquer de multiples complications oculaires et augmenter le risque de perte de la vue irréversible plus tard dans la vie des volontaires » a indiqué Jason Yam.

50 % de la population myope en 2050

myopie enfant confinement

Il est nécessaire de… regarder plus loin – © Africa Studio

Mais le confinement n’est pas la seule cause de cette progression. D’autres études montrent qu’une personne sur deux sera myope en 2050. Une évolution due aux nouveaux modes de vie et à notre environnement avec notamment l’utilisation importante des smartphones et des ordinateurs. Le temps passé en intérieur est également supérieur à celui passé en extérieur.

Pour contrer ces effets et préserver la vue des enfants, les ophtalmologues recommandent de passer davantage de temps à l’extérieur afin d’observer au loin et dans le même temps réduire le temps passé sur écran qui nécessite l’utilisation de la vision de près.

Illustration bannière : Le nombre d’enfants concernés par la myopie a augmenté – © LightField Studios
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis