Jardiner malin avec un anti-pucerons naturel à l’ail

Jardiner sans pétrochimie n’est pas si difficile quand on connaît les recettes simples, efficaces et non polluantes, utilisées depuis des lunes. Voici une recette pour fabriquer un anti-pucerons naturel à l’ail, qui servira aussi contre d’autres parasites et certaines maladies cryptogamiques.

Rédigé par Elwina, le 6 May 2020, à 14 h 35 min

Notre série « Jardinage bio » continue avec une recette à l’ail, naturelle et efficace contre les pucerons. Elle fonctionne également pour éloigner les aphydés, les chenilles, les acariens, ou encore les asticots. Comment fabriquer un anti-pucerons à base d’ail  ?

Insecticide naturel et anti-pucerons : 2 recettes à l’ail

C’est le soufre contenu dans l’ail qui lui confère ses propriétés insecticides, notamment contre les pucerons – mais pas que – ! Ce principe actif agit également sur les maladies cryptogamiques (ou fongiques) dues à des champignons microscopiques.

anti-pucerons naturel ail

Quand l’invasion de pucerons est trop importante, on peut envisager de traiter localement avec un produit insecticide © schankz

L’ail est également réputé en traitement naturel pour éviter la fonte des semis : une maladie qui fait pourrir les jeunes pousses en cours de germination…

L’insecticide à l’ail par infusion : la décoction d’ail

Compter 100 g d’ail frais commun par litre d’eau (de pluie ou de source de préférence)

  • Broyer les gousses (avec la peau) et les mettre dans l’eau pour infuser pendant une nuit ou 24h.
  • Porter l’eau à ébullition, couvrir et laisser bouillir 20 minutes à couvert
  • Laisser complètement refroidir sous couvercle, puis filtrer de façon à enlever tout résidu : sinon la ­décoction risquerait de fermenter.
  • Utiliser dans les 48h.

Pulvériser ce mélange tel quel (pur) en curatif sur le feuillage des plantes infectées par les pucerons mais aussi par les acariens, les chenilles… On peut aussi l’utiliser en préventif contre les acariens et les tarsonèmes.

Dans le cas des maladies fongiques, comme la pourriture grise des fraisiers, la cloque du pêcher, le marsonia du rosier, moniliose des fruitiers, la rouille du groseillier, l’oïdium et la cloque de la vigne, diluer à 20 %.
Traiter tous les 3 jours pendant 2 semaines entre la période des semis et celle de la récolte.

On peut aussi utiliser cette décoction d’ail 1 à 2 fois par semaine en préventif contre la fonte des semis.

anti-pucerons naturel ail

On parle ici d’une décoction, et non d’un extrait fermenté aussi appelé purin © NinaMalyna

Pour repousser plus facilement les nuisibles, rajouter 10 g de savon noir à la décoction d’ail.

Un anti-pucerons naturel ail par macération

  • Écraser finement 100 g de gousses d’ail commun (avec la peau).
  • Faire macérer l’ail dans 2 grosses cuillères à soupe d’huile d’olive (de lin, de paraffine, de colza ou de chanvre) dans un récipient couvert, pendant une nuit (12h).
  • Filtrer finement et écraser le reste de l’ail retenu dans la passoire pour en extraire un maximum.
  • Verser un litre d’eau (de pluie ou de source de préférence) sur le macérât huileux, et bien agiter.
  • Laisser reposer une semaine au frais et à l’abri de la lumière.

La macération d’ail obtenue est un anti-pucerons naturel puissant, aussi efficace contre les acariens, les tarsonèmes, les tétranyques (araignées rouges), la mouche de l’oignon, les psylles du poirier, les doryphores, la teigne de la pomme de terre, les charançons, les chenilles, les escargots…

En traitement curatif, il suffit de diluer le macérat à 5 % dans de l’eau (5 cl/l) et de pulvériser la solution sur les feuilles. Attention traiter le soir uniquement pour ne pas brûler les végétaux. Comme pour la décoction, on peut rajouter une cuillère de savon noir pour repousser plus facilement les nuisibles.

anti-pucerons

Pour un jardin bio, choisir de l’ail bio pour faire un produit anti-pucerons naturel © alicja neumiler

La macération d’ail peut également être utilisée en préventif contre les maladies fongiques, telles que la rouille, le mildiou, le botrytis, la cloque du pêcher, etc.

Macération d’ail au jardin – Le saviez-vous ?

La macération peut être utilisée en répulsif contre les chevreuils, les mulots, les campagnols et les lapins qui pourraient s’approcher trop près du jardin. Pour cela, la diluer à 10 % et l’appliquer dans les allées ou en lisière (pas sur les plantes elles-mêmes dans ce cas)

D’autre part, en association de culture, quelques pieds d’ail plantés, en automne, seront efficaces :

  • Au milieu des cultures de pomme de terre pour les protéger des attaques de doryphores.
  • Au pied d’un pêcher pour le protéger de la cloque du pêcher.

Pensez-y !

Découvrez également 11 solutions naturelles contre les pucerons

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : La décoction d’ail aide à mieux lutter contre de nombreux parasites (insectes, acariens) et certaines maladies cryptogamiques au jardin – © ADragan
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

4 commentaires Donnez votre avis
  1. salut moi c sabrina et jaimme bien ce cite les pote et potesses

  2. bonjour,
    je suis venu voir cette astuce car j’ai un jardin j’ai planté des oliviers, poirier, cerisier, oranger, de la menthe, des tomates, poivrons, eet concombre
    seulement rien ne fructifier et il y a des bete et les feuilles sont « manger » par des escargot entre autres insectes dont j’ignore la connaissance est ce qu’il serai possible d’avoir des astuces, recettes maison pour que mon potager ne soit pas devorer
    merci d’avance

    • Il faudrait peut être corriger les fautes d’orthographe, ça peut chasser les nuisibles !

  3. Je teste actuellement la macération avec alcool. Je me demandais l’efficacité de ce dernier par comparaison avec le purin d’orties qui semble être le standard du « jardinier bio »?

    Merci pour votre site en tout cas

Moi aussi je donne mon avis