Un juge interdit l’installation de compteurs Linky chez des personnes électrosensibles

Un juge des référés vient de permettre que le compteur connecté Linky ne soit pas installé chez des plaignants souffrant d’électro-hypersensibilité.

Rédigé par Paul Malo, le 21 Mar 2019, à 10 h 30 min

Pour la première fois, la justice donne gain de cause à des opposants à l’installation du compteur controversé.

Un jugement en référé

C’est un jugement sans précédent qui vient d’être rendu à Toulouse : un juge des référés vient en effet d’autoriser des plaignants souffrant d’électro-hypersensibilité à refuser l’installation d’un compteur électrique Linky dans leur foyer et ce, pour raisons médicales(1). Il faut dire que ce compteur a mauvaise presse depuis son apparition en décembre 2015, entre usage des données recueillies par Enedis et crainte de risques sanitaires, du fait de la dimension connectée de ces compteurs.

Pour la première fois, une décision de justice interdit à Enedis d’installer des compteurs linky chez des particuliers récalcitrants © Uximetic pavel

Pour rendre son jugement, le juge des référés de la Ville rose s’est en fait tout simplement appuyé sur les certificats médicaux présentés par les plaignants. Le juge du tribunal de grande instance a donc ordonné à Enedis de ne pas installer contre leur gré de compteur électrique dans les foyers de ces personnes dites électro-hypersensibles.

La liberté d’accepter ou de refuser l’installation

Cette décision vient conforter ce qu’affirmait en octobre dernier le président de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), Arnaud Leroy, selon qui la dangerosité du compteur Linky constituait « un sujet pour les gens électrosensibles ». Pour autant, à travers la France, près de 35 millions de compteurs Linky devraient être déployés d’ici deux ans. En parallèle, des actions collectives ont été lancées auprès de 22 tribunaux dans l’Hexagone et ce, pour le compte de près de 5.500 particuliers.

Pour obtenir quoi ? Que les juges confirment le fait que les consommateurs doivent avoir la liberté d’accepter ou de refuser l’installation d’un compteur Linky chez eux. Des communes ont également tenté de refuser l’installation de ce compteur connecté sur le territoire communal. En vain, car les tribunaux avaient estimé qu’Enedis pouvait bel et bien installer ce compteur sans autorisation.

Illustration bannière : Deux compteurs linky – © GERARD BOTTINO Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. J’espère que les partisans de la Terre plate auront le droit de refuser qu’on montre une mappemonde à leurs enfants à l’école.

    Après tout, il y a autant de preuves sur la terre plate que sur l’électrosensibilité

Moi aussi je donne mon avis