S’installer dans un écovillage, une idée folle ?

Vous avez des pratiques écologiques ? Réduire votre empreinte environnementale et partager vos valeurs sont votre priorité. Et si l’écovillage était pour vous ?

Rédigé par Annabelle, le 17 Oct 2019, à 7 h 50 min

Les écovillages en France

Le Réseau Français des EcoVillages en recense une trentaine sur le territoire. Certains offrent la possibilité de venir y passer un séjour. C’est sans doute le meilleur moyen de tester avant de se lancer dans une telle aventure !

ECOlonie dans les Vosges

ecolonieCet écovillage créé en 1989 se présente comme un centre écologique. 7 adultes et 3 enfants y vivent en permanence.

La communauté (néerlandaise) gère son jardin, un troupeau de chèvres d’une centaine de têtes et un camping pour accueillir les visiteurs. Les permanents fabriquent du fromage et toute une panoplie de produits bio : huiles essentielles, produits pour la douche et le bain etc. Ils bénéficient du label AB.

Pour les vacances, ECOlonie propose de nombreuses activités comme le yoga, la relaxation, le Qi Gong, le shiatsu (découvrez ces activités et sports zen), des goûters bio pour les petits et les grands, la visite des jardins et de la ferme, etc.

  • Pour plus de renseignements : www.ecolonie.eu/fr

Le village de Pourgues

Le projet se situe à Pourgues dans la Vallée de la Lèze dans les Pyrénées. Sont par exemple proposés :

  • Tout d’abord la base, soit un village écologique en fonctionnement horizontal visant l’autonomie alimentaire.
  • Ensuite des solutions d’hébergement pour des vacances écologiques.
  • Également l’accueil de groupes et de séminaires.
  • Et enfin des formations pour se lancer dans un projet équivalent.

Renseignements sur : www.villagedepourgues.coop

De nombreux projets sont en attente de volontaires partageant les mêmes valeurs et souhaitant s’investir.

Si ce mode de vie vous intéresse, sachez que vous pouvez vous renseigner sur le site du Réseau français des Écovillages  : ecovillagesfrance.wordpress.com

Illustration bannière : Faites le grand plongeon et installez-vous dans un écovillage français. – © Jacob Lund
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. ….. ce lieu de fondale a été repris par la propriétaire depuis avril 2019 , ce n’est plus un écolieu . merci d’ignorer ce site qui n’a plus lieu d’être

    • ce lieu n’existe plus en tant que tel, un gfa à été crée, et une annonce sera publié vers Noël.
      3 agriculteurs sont installés.
      Il y aura un camping à la fermes.
      le nom de ce groupement est écoglob.
      l’annonce est parue dans le journal officiel les Echos.
      Un chantier école sur une église de la région démarrera printemps 2020.

  2. C’est une super initiative, mais réservée à une tranche d’âge ayant de l’argent de côté (ou un bien à vendre). Hélas.

  3. En parler c’ est bien mais donner la liste des éco-villages au moins en France complèterai cet article.

  4. Le sujet est bon mais attention de vérifier les lieux dont vous parlez !! Fondale en Corse….J’y suis passée….Une catastrophe …Pas du tout ce que le site indique ni la personne au téléphone d’ailleurs….Les projets présentés par Fondale ne peuvent pas avoir lieu puisque l’occupant occupe illégalement ces lieux . La propriétaire a entamé le necessaire pour qu’il parte. Les deux seules cabanes sont insalubres et les wwc à air libre et à la vue de tous…On vus y fait bcp bosser et aucune excursion , visite promise n’est effectuée. Attention à ce lieu , danger , mensonges et très malsain. Merci de choisir un autre exemple .

    • Bonjour,

      Je suis animateur d’un groupe de jeune et nous comptons aller passer 2 semaines à l’écolieu de Fondale en Corse durant les vacances au mois de Juillet.

      Nous sommes habitués aux conditions précaires : dormir sous tente, pas de toilettes, … Mais par contre, après avoir lu vos commentaires sur l’association, je m’interroge sur l’ambiance qui règne sur le lieu. Pouvez-vous me donner plus d’informations à ce sujet, svp ?

      Merci beaucoup,

      Romain (rknapen@msn.com)

  5. Vous avez des vieux dépendants dans votre village?

  6. A l’échelle planétaire ce serai merveilleux ! Merci pour cet article

  7. Votre article est très bien écrit et documenté. Il faut ajouter qu’il existe de plus en plus de projets en ville on les appelle « habitat groupé participatif » ou « coopérative d’habitants » ils fonctionnent sur les mêmes bases que les écovillages, par contre la production horticole est plus restreinte. babelouest

    Le Village Vertical à Villeurbanne, les Zécobâtisseurs site
    (projet achevé en 2011) et CaenMêmeToit à Caen (en cours) http:// caenmemetoit.c.la/ et bien d’autres à Rennes, Brest, Strasbourg, Lille etc.

    Ces associations marchent en fait au bon sens : pourquoi gaspiller des calories polluantes, du temps, de l’énergie, de l’argent seul alors qu’en groupe c’est plus efficace. On ne revient pas bien sûr au kolkhoze, la devise est « vivre ensemble chacun chez soi » mais prendre en main la gestion de l’immeuble, partager quelques services et loisirs, un jardin, des voitures ou un garage à vélos c’est facile avec un minimum de motivation. Et on crée sur le projet et souvent au delà dans le voisinage un lien social fort, la chose qui nous manque le plus aujourd’hui.

    • « prendre en main la gestion de l’immeuble »… ce sont des immeubles abandonnés ou construits pour le projet ?

Moi aussi je donne mon avis