Inauguration réussie de la ZAD de Dolus-d’Oléron

Ce samedi 21 avril, une ZAD inédite a été inaugurée en présence de 200 personnes venues soutenir l’initiative du maire d’une commune située sur l’île d’Oléron. En lutte contre la malbouffe, ce dernier multiplie les initiatives, dont cette Zone Alimentaire Durable unique !

Rédigé par MEWJ79, le 23 Apr 2018, à 11 h 10 min

C’est pour lutter contre l’ouverture d’un restaurant Mc Donald’s sur sa commune que le maire de Dolus-d’Oléron a inauguré son projet de ZAD (pour Zone d’alimentation durable), samedi 21 avril. Cet élu ne veut pas seulement empêcher qu’un fast-food s’installe dans sa commune, il veut alerter sur la malbouffe.

Une ZAD pour contrer l’ouverture d’un Mc Donald’s et alerter sur la malbouffe

Voici une lutte qui fait penser à la bataille de David contre Goliath. Ainsi, depuis quatre ans, le maire de Dolus (3.200 habitants), sur l’île d’Oléron, s’oppose à la multinationale américaine Mc Donald’s. Grégory Gendre multiplie les actions. Ainsi pour contrer l’implantation d’un fast food, l’élu a lancé un « Mouvement pour une alimentation citoyenne sur Dolus d’Oléron » (Mac Dol). Il avait aussi présenté une « Zone d’alimentation durable » (ZAD), en Conseil des ministres fin janvier 2018.

oléron

Ça se passe comme ça, chez Mac Donald’s ! © Sorbis Shutterstock

Ce samedi 21 avril, cette ZAD originale a été inaugurée en présence de 200 personnes venues soutenir l’initiative de l’ancien journaliste économique. Ce projet est présenté comme une alternative à la malbouffe. Grégory Gendre explique à La Dépêche : « Face à MacDo, nous ne voulions pas rester sur la défensive, nous voulions créer une alternative ». D’un côté, il dit défendre « un véritable choix de société » pour « le bio et les circuits courts » contre “des modèles de franchise sans aucun lien avec les territoires”. De l’autre, ses détracteurs répliquent que l’on met en avant les « 40 CDI et 30 CDD qui ne se refusent pas » et s’inquiètent de l’astreinte financière imposée par le tribunal de Poitiers pour refus de délivrer un permis de construire à Mac Donald’s.

MacDo contre MacDol

Si le tribunal administratif de Poitiers a annulé son refus de permis de construire pour un MacDo dans sa commune, en septembre 2017, une audience devant la cour d’appel administrative de Bordeaux se tiendra mi-juillet. Si la justice autorise MacDonald’s à s’implanter sur l’île d’Oléron, les habitants auront un choix inédit : MacDo ou MacDol. Ce projet est déjà soutenu par le syndicat agricole de la Confédération paysanne. D’autres anonymes font part de leur enthousiasme comme Emilie, 24 ans, qui confie au journal Le Progrès : « L’endroit est génial, un super lieu de rencontre et de partage ».

Une partie du pari de Grégory Gendre est donc remportée puisque ce dernier explique au journal régional : « Là où McDonald’s est fort, c’est qu’on peut y squatter tout le temps qu’on veut sans consommer, avec du wifi ». Le maire voit donc grand et a déjà fait installer le wifi, il prévoit une cantine associative et un skate-park. Sans compter à terme des champs en « culture biologique », une « couveuse agricole ». En effet, sur les quatre hectares de terrain, la moitié doit être cultivée pour alimenter un restaurant baptisé La colo et fournir des produits aux Restos du Coeur.

Illustration bannière : – Sur l’île d’Oléron © Jennifer Eugenie
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

4 commentaires Donnez votre avis
  1. J’oubliais : je n’ai rien demandé. Je reçois ce bulletin paroissial de l’écolobiobusiness sans que je puisse même me désabonner !

  2. C’est pas faux ! Mais j’aime bien lire les conneries, ça me fait rire avant de me faire pleurer 😉

  3. Dolus : fascisme écolo en pleine action. Un Maire qui ne respecte pas la loi, ça se poursuit en justice et ça se démet. Personne n’oblige personne à manger chez McDo mais empêcher ceux qui le désire de le faire, c’est attentatoire aux libertés démocratiques fondamentales. Je n’oublie pas pour ma part que c’est la seule enseigne à avoir fait des restaurants entièrement non-fumeur bien avant la loi Évin. Éternelle reconnaissance !

    • Vous dîtes n’importe quoi… mais le plus étrange reste votre présence iici,êtes vous perdu?

Moi aussi je donne mon avis