L’Écosse s’apprête à accueillir ses premières éoliennes offshore

D’ici la fin 2017, l’Écosse accueillera son premier parc d’éoliennes offshore. La mise en place des turbines Hywind a déjà commencé.

Rédigé par Anton Kunin, le 29 Jul 2017, à 7 h 20 min

Produire de l’électricité en pleine mer et ce, sans polluer l’environnement, c’est le défi que s’apprête à relever, au nord-est de l’Écosse, le spécialiste norvégien des énergies Statoil en partenariat avec Masdar, une société aboudabienne oeuvrant dans le domaine des énergies renouvelables.

Hywind alimentera 20.000 ménages en électricité

Les éoliennes offshore poursuivent leur conquête de l’Europe. Le dernier projet en date s’appelle Hywind : cinq éoliennes flottantes devraient faire leur apparition dans la mer du Nord, à 25 kilomètres de Peterhead, dans l’Aberdeenshire écossais. Une fois achevé, ce parc d’une superficie de quatre kilomètres carrés devrait produire 30 mégawatts d’électricité, ce qui est suffisant pour alimenter 20.000 ménages. Le tout grâce à une situation géographique idéale : dans cette région, la vitesse moyenne du vent est de 10 mètres par seconde.

Retrouvez tous les chiffres de l’énergie éolienne sur le Planetoscope

Avant même le début des travaux en Écosse, la technologie utilisée dans ce parc éolien a été testée pendant six ans près de Karmøy, en Norvège. Selon Masdar, les résultats obtenus ont surpassé les attentes des ingénieurs.

Hywind, un projet de tous les extrêmes

Le projet Hywind a coûté 210 millions de livres sterling, soit l’équivalent de 235,5 millions d’euros. La part majoritaire (75 %) est détenue par Statoil, les 25 % restants l’étant par Masdar.

Vidéo de présentation (en anglais)

Les cinq éoliennes ont été intégralement construites en Norvège, avant d’être transportées vers les côtes écossaises par la mer. Chacune d’entre elles pèse 12.000 tonnes et mesure 253 mètres, soit les trois-quarts de la hauteur de la tour Eiffel. Le diamètre des pales est de 154 mètres, soit quasiment le double de l’envergure d’un Airbus A380. La structure a été conçue pour résister à des vagues de 20 mètres et des vents de 40 mètres par seconde.

La chute de leur coût aidant, l’Europe installe toujours plus d’éoliennes

L’année 2016 a vu la mise en place de 338 nouvelles éoliennes offshore en Europe, réparties sur six parcs différents. 1.558 mégawatts ont ainsi été ajoutés, ce qui porte la puissance cumulée de l’ensemble du parc éolien installé à travers l’Europe à 12.631 mégawatts.

Depuis le milieu des années 2000, l’éolien se développe à un rythme très soutenu. De 94 gigawatts produits à travers le monde en 2007, nous sommes passés à 370 gigawatts en 2014, un chiffre qui devrait atteindre les 800 gigawatts à l’horizon 2030, d’après le cabinet McKinsey. Cette tendance est appuyée par une réduction continue du coût de l’énergie éolienne. Ainsi, entre 2009 et 2015, il a chuté de 58 %, d’après McKinsey. Et ce processus devrait se poursuivre : d’ici 2050, l’Agence internationale de l’énergie prévoit une baisse des coûts de 25 % pour les éoliennes terrestres et de 45 % pour les éoliennes offshore.

Illustration bannière : Éoliennes Hywind – © capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis