Le coût de l’électricité solaire et éolienne sera plus que divisé par 2 en 10 ans

Les coûts de l’électricité solaire et éolienne devraient baisser de 59 % d’ici 2025, annonce l’agence internationale des énergies renouvelables dans son dernier rapport. Cette chute dramatique des prix du solaire et de l’éolien devrait se poursuivre ensuite du fait des réductions de coûts structurelles. Le pétrole et le gaz ne peuvent pas en dire autant.

Rédigé par Stephen Boucher, le 15 Jun 2016, à 18 h 26 min

Les coûts moyens de l’électricité produite par les technologies solaire et éolienne pourraient diminuer de 26 à 59 % d’ici 2025, selon un rapport publié aujourd’hui par l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA). Le rapport, vaillamment intitulé Le pouvoir de changer, constate que les cadres réglementaires et incitants sont bien en place, et que les technologies solaires et éoliennes pourront continuer à réaliser des réductions de coûts pour 2025 et au-delà.

Électricité solaire et éolienne : des prix en baisse durable

IRENA estime que d’ici 2025, les coûts moyens de l’électricité pourraient diminuer de 59 % pour l’énergie solaire photovoltaïque (PV), 35 % pour l’éolien en mer, et 26 % pour l’éolien terrestre, par rapport à 2015.

Le prix de l’électricité issue de l’énergie solaire concentrée pourrait, quant à lui, également diminuer jusqu’à 43 %, selon la technologie utilisée. En 2025, le coût moyen global de l’électricité à partir du PV solaire et l’éolien terrestre sera à peu près de 5 à 6 cents (dollar américain) par kilowatt-heure.(2)

« Nous avons déjà vu des réductions de coûts spectaculaires de l’énergie solaire et éolienne au cours des dernières années et ce rapport montre que les prix vont continuer à baisser, grâce aux avancées technologiques et du marché », a déclaré le Directeur général d’IRENA, Adnan Z. Amin. « Étant donné, ajoute-t-il, que l’énergie solaire et éolienne sont déjà la source la moins chère parmi les nouvelles capacités de production dans de nombreux marchés à travers le monde, cette nouvelle réduction des coûts permettra d’élargir cette tendance et renforcer l’analyse de la rentabilité convaincante pour passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables. »

Une baisse des prix continue

Depuis 2009, les prix des modules photovoltaïques solaires et les éoliennes ont chuté d’environ 80 % et 30 à 40 %, respectivement. Avec chaque doublement de la capacité installée cumulée, les prix des modules solaires PV baisse de 20 % et le coût de l’électricité à partir d’éoliennes de 12 %, en raison des économies d’échelle et des avancées technologiques.

« Historiquement, le coût a été cité comme l’un des principaux obstacles à la transition des sources d’énergie fossiles vers des sources d’énergie renouvelables, mais le récit change », a déclaré M. Amin. « Pour continuer à conduire la transition énergétique, nous devons maintenant changer d’orientation politique pour les zones de soutien qui se traduira par une baisse des coûts encore plus importante et qui permettra de maximiser ainsi l’opportunité économique énorme à portée de main. »

Références :
  • The Power to Change, IRENA, sera publié entre le 21-24 juin
  • The Power to Change, IRENA http://www.irena.org/DocumentDownloads/Publications/IRENA_Power_to_Change_2016.pdf
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le problème est que le solaire, vu du coté de la lorgnette des particuliers, a été calamiteux en matière de fiabilité et de rendement !

    Entre les entreprises qui ont déposé le bilan, l’étanchéité des panneaux catastrophique et la multiplicité des actions amiables, judiciaires, sinistres assurances , les pompiers qui n’interviennent pas quand un incendie survient …

Moi aussi je donne mon avis