Hyperloop ouvrira son centre de recherche à Toulouse

La Société Hyperloop Transportation Technologies (HTT) a présenté son nouveau centre de recherche européen ce 24 janvier dans le cadre d’une conférence de presse à Toulouse.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 25 Jan 2017, à 9 h 24 min

La société californienne qui travaille sur la conception de la navette futuriste Hyperloop vient d’annoncer qu’elle a choisi Toulouse pour implanter son centre de recherche et de développement européen. Un accord a été signé ce 24 janvier entre les deux dirigeants de l’entreprise et le maire de la ville.

Une piste d’essai d’un kilomètre va être construite

Le projet Hyperloop consiste à développer un moyen de transport très rapide, à mi-chemin entre l’avion et le train. Il s’agit d’une idée provenant d’Elon Musk, reprise par plusieurs sociétés qui tentent aujourd’hui de l’implanter. Des projets sont déjà nés aux États-Unis, en Russie et même en Slovaquie, dont Hyperloop Transportation Technologies, situé en Californie et qui s’apprête à se développer dans le monde entier.

Un bâtiment de plus de 3.000 mètres carrés sera créé en plus du centre de recherche et développement au sein duquel de nombreux ingénieurs et doctorants étudieront les questions de fuselage ou encore de lévitation. En effet, un laboratoire ainsi qu’une académie en lien avec les laboratoires de recherche et les universités, verront également le jour.

Nouer des partenariats avec les grandes entreprises du secteur

Près de 50 emplois devraient être créés sur le nouveau site toulousain par la société HTT. Au total, 40 millions de dollars vont être investis sur les cinq premières années. Pour justifier son choix, Dirk Ahlborn, l’un des cofondateurs de la société affirme que « Toulouse est un site historique d’innovation. Il y a ici beaucoup de ressources dans les technologies de l’aéronautique et du spatial et c’est parallèle à notre activité, notamment sur les questions d’aérodynamisme ».

L’objectif de la société est de créer de nouveau partenariats, principalement avec les entreprises du secteur. De nombreux investisseurs ont déjà manifesté leur intérêt envers le projet Hyperloop. Leur soutien pourrait faire aboutir le projet plus rapidement. Reste à savoir à quel moment sera mis en place le premier transport Hyperloop et dans quelles villes.

Illustration bannière © Hyperloop

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Petite erreur à propos de la SNCF, elle a investi dans la société Hyperloop One, qui n’est pas la même société que HTT qui va s’installer à Toulouse. Il y a en effet plusieurs sociétés qui travaillent sur le même projet, elon musk n’ayant déposé aucun brevet pour encourager l’open source.

    • Merci pour la correction 🙂

Moi aussi je donne mon avis