Habitat participatif : le bel exemple du Wohnprojekt

Le Wohnprojekt est un immeuble participatif situé à Vienne, en Autriche. Plusieurs générations et différentes cultures y apprennent le « vivre ensemble » avec succès.

Rédigé par Audrey Lallement, le 8 May 2018, à 17 h 45 min

Contre l’individualisme mais aussi dans le souci d’un mode de vie plus soucieux de notre environnement, certains se lancent dans l’habitat participatif. Un des plus beaux exemples se situe en Autriche. Il s’agit du Wohnprojekt.

Le Wohnprojekt : une communauté interculturelle et intergénérationnelle

Avez-vous déjà entendu parler de l’habitat participatif ? Il s’agit de lieux de vie où chaque habitant vit de manière collective en y participant activement. Une manière de vivre ensemble qui s’apparente à de la colocation et qui pourtant, n’a rien à voir avec un foyer étudiant !

L’objectif qui séduit toutes les générations est de tisser des liens sociaux grâce aux échanges et de réduire l’empreinte écologique, en faisant construire un logement respectueux de l’environnement et en laissant la part belle au partage.

Wohnprojekt

Le Wohnprojekt à Vienne © via www.wohnprojekt.wien

Un des plus beaux projets de logement participatif se trouve en Autriche, à Vienne. Là-bas, le Wohnprojekt accueille environ 70 personnes qui « s’engagent à promouvoir et à mettre en oeuvre un mode de vie, une vie et un travail durables dans une communauté interculturelle et intergénérationnelle ». Parmi les engagements qu’ils tiennent, les adultes consacrent 11 heures par mois minimum à la vie de cet immeuble.

Des lieux et des objets à partager

L’immeuble de 8 étages compte 39 appartements, mais pas seulement. Les habitants se partagent des chambres d’amis grâce à un planning, une salle de jeu, une terrasse située sur le toit, une bibliothèque, une buanderie, un potager, etc… Plus surprenant, ils mettent aussi en commun certains objets comme 7 voitures et 2 vélos cargos.

Wohnprojekt

Le jardin communautaire du Wohnprojekt © via www.wohnprojekt.wien

L’histoire de ce « projet d’habitations » n’aurait pas existé sans l’aide de la mairie de Vienne, qui a attribué le terrain et a aussi octroyé un prêt de 2 millions d’euros. Puis, les futurs propriétaires, dont l’un d’eux est architecte, ont fait construire, sans recourir à un promoteur, l’immeuble et leurs appartements, à raison de 570 euros par mètre carré. Et c’est ainsi que le Wohnprojekt est sorti de terre en 2014.

L’habitat participatif : un projet capable de durer dans le temps ?

Selon nos confrères du Monde, « le Wohnprojekt est aujourd’hui l’un des exemples les plus aboutis d’habitat participatif. Il a reçu de nombreuses distinctions, comme le prix européen de l’habitat groupé (European co-housing award), le prix Hans Sauer de la meilleure innovation sociale, le prix autrichien du bâtiment le plus innovant… ».

En France aussi le concept d’habitat participatif séduit. De nombreux projets de logements participatifs sont déjà en cours de réalisation et ce, grâce à la loi ALUR (pour Accès au Logement et un Urbanisme Rénové), qui a pour but de faciliter l’accès au logement, notamment « l’émergence de modèles d’habitat collectif innovant, alternatif, durable et économe ».

Certains logements de ce type existent néanmoins depuis plusieurs années : à Paris, le Lavoir du Buisson Saint-Louis a fêté ses 35 ans. Un projet qui a su durer dans le temps puisque parmi les 15 familles qui en sont à l’origine, une seule l’a quitté(1).

On notera aussi le HLM participatif mais aussi passif, du passage Desgrais à Paris, inauguré en mai 2017(2).

Illustration bannière : Le Wohnprokekt à Vienne – © via www.wohnprojekt.wien
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis