Après 7 ans de combat, les Grenouilles de Grignols condamnées

L’affaire des grenouilles trop bruyantes de la mare de Grignols semble arriver à son terme, avec une décision de justice aussi paradoxale que les précédentes…

Rédigé par Paul Malo, le 18 Dec 2019, à 10 h 16 min

C’est une histoire sans fin : après sept années de recours, la justice a estimé que des grenouilles trop bruyantes devaient voir leur mare rebouchée. Mais sans les déplacer.

Une mare considérée comme illégale

C’est une équation impossible que propose la nouvelle décision de justice sur l’affaire dite des grenouilles de Grignols. Alors que les voisins les trouvent trop bruyantes, la justice exige que les propriétaires des lieux rebouchent la mare aux grenouilles. Mais que faire des batraciens faisant partie d’espèces menacées, et donc protégées par la loi ? En effet, en même temps, la cour d’appel de Bordeaux a rejeté la demande de l’association environnementale Sepanso de déplacer les batraciens.

Cela fait des années que ce conflit de voisinage opposant des habitants du hameau Puy-Chérifel hante les tribunaux, entre une mare considérée comme « illégale » et des grenouilles jugées trop bruyantes. Si la justice estime que l’action de l’association de défense de l’environnement est recevable, elle la juge toutefois inutile. En effet selon elle, rien n’empêche les propriétaires des lieux comme les membres de l’association de pêcher ces grenouilles afin de les déplacer.

Des espèces protégées quasi impossibles à déplacer

La cour d’appel de Bordeaux a souligné dans son arrêté que cette nouvelle décision ne remettait absolument pas en cause la condamnation à combler la mare. Déjà, en 2016, le sort de cette mare avait été scellé par la justice, ses propriétaires ayant été condamnés à faire disparaître la pièce d’eau. Pour les juges bordelais, « l’association Sepanso a pour seul objet de s’assurer que lorsque les époux Pécheras procéderont à l’exécution de l’arrêt devenu définitif, ils veilleront à déplacer au préalable, dans les conditions requises, les espèces protégées. D’autant que l’association Cistude Nature a attesté de la faisabilité technique d’un tel déplacement et non la remise en question de points jugés, qu’elle critique. » 

Faut-il inscrire les bruits de nos campagnes au patrimoine national ?

Or on trouve dans cette mare, selon  les spécialistes de l’association girondine Cistude Nature, quatre espèces d’amphibiens protégées par le droit français, voire par une directive européenne : l’alyte accoucheur, le triton palmé, le crapaud commun et la rainette méridionale. Reste donc maintenant à parvenir à déplacer ces espèces sauvages avant que la mare ne soit comblée. Sauf que les transporter suppose d’obtenir une autorisation de déplacement, très rarement accordée pour des espèces aussi sauvages qu’intouchables.

Illustration bannière : Grenouilles de Grignols : sept ans de polémique pour reboucher une mare © IHX
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. L’humain est la plaie dans le monde… Pas fichu de vivre avec la nature deux jours. Décision scandaleuse et inepte. A l’heure où jsutement il est grand temps de revenir à la nature.

  2. J’espère de tout monc oeur qu’à la place de la mare va s’installer un hôpital avec 1 service d’urgence qui LUI sera très bruyant afin que ces abrutis de voisins se rendent compte que le bruit des grenouilles est TOUT sauf dérangeant!!!!!! J’adooooooooooooooore le croassement des grenouilles c’est si reposant.

    Heureusement que des assos sont là pour sauver ces batraciens car ces bureaucrates de la justic ene servet à rien mise à part rendre des verdicts ridicules,incohérents anti nature!

    • Absolument, comment un juge « sérieux » peut-il infliger de telle sentences qui s’avèrent, ridicules, inutiles, grossièrement inexplicables. etc. Notre justice est en train de devenir complètement absurde, c’est comme ceux qui voulaient tuer les cigales pour qu’elles arrêtent de chanter !!!!!! ce sont des juges à interdire de toute décision de justice, rien d’autre !!!!

  3. Ça serait surtout aux gens que ça dérange de foutre le camps, ils ne sont pas digne de profiter de ces espaces naturels. C’est vraiment le monde à l’envers, jamais l’humain n’a autant empiéter sur les espaces de vie des animaux et il continue à le faire à l’aide de la justice c’est franchement écœurant cette société devenue folle, qui n’est même plus capable d’apprécier à juste valeur toute la beauté de ce monde bientôt disparue … Je hais cette société, surtout ce qu’elle est devenue et je regrette d’être né à cette époque honteuse.

    • J’adhère complètement à cet écoeurement et cette honte de ce monde humain que l’on subit. J’espère que les associations agiront pour sauver ces espèces même en passant outre les lois

  4. Je serai bien curieuse de savoir qui habite cette maison si récente…

  5. Il ne manquait plus que cela. Les gens marchent sur la tête et personne n’est là pour arrêter cela et visiblement pas la justice.En même temps la justice est-elle vraiment impartiale ? Au vu de ce qui se passe depuis le gouvernement Sarkozy c’est à en pleurer.Il me semble qu’il y a une grande dérive. Ne parlons pas des 13 démissions sous M.Macron.

Moi aussi je donne mon avis