Monsanto aurait créé des groupes d’ ‘agriculteurs fantômes’ pour défendre le glyphosate

Greenpeace révèle que le géant Monsanto a fait créer et financer à travers l’Europe des groupes d’« agriculteurs fantômes » pour défendre l’usage du glyphosate

Rédigé par Paul Malo, le 22 Oct 2018, à 9 h 24 min

Des agriculteurs qui se regroupent pour défendre l’utilisation du glyphosate ? C’est ce que l’on a vu après les polémiques de ces derniers mois sur son interdiction. Et s’il s’agissait de faux groupes créés de toutes pièces par Monsanto ?

Une société de lobbying basée en Irlande

Red Flag Consulting, une société basée à Dublin qui, selon les informations du registre de la transparence de l’Union Européenne, travaille non seulement pour British American Tobaccco, mais aussi pour Monsanto Bayer,  qui lui a versé entre 100.000 et 200.000 euros l’an passé. Pour quoi faire ? C’est ce que révèle la cellule d’investigation de Greenpeace et le quotidien britannique The Independent.

agriculteur fantome

Des groupes d’agriculteurs fantômes pour soutenir Monsanto © volodimir bazyuk

Car le métier de cette société est en fait de faire changer l’opinion de cibles identifiées grâce à des « alliés non-traditionnels ». Et cette fois, son rôle aurait été de combattre l’interdiction du glyphosate, un herbicide classé cancérigène probable par le centre international de recherche sur le cancer. Pour ce faire, elle aurait créé dans différents pays européens des groupes d’ « agriculteurs fantômes ».

« Agriculture et Liberté  » en France

D’ailleurs, ces faux groupes d’agriculteurs portent quasiment le même nom dans les différents pays :  Free to Farm en Grande-Bretagne, Liberta di Coltivare en Italie, Agriculture et Liberté en France… Leur mission : être présents et diffuser leur message en faveur de l’usage du  glyphosate sur Internet, mais aussi sur les salons et foires agricoles à travers l’Europe. Ainsi, Greenpeace a  repéré leur présence sur au moins 33 foires agricoles.

En France, Agriculture et Liberté était par exemple présent sur le dernier salon de l’agriculture. Le groupe se présente sur Twitter comme un « groupe d’agriculteurs français unis pour protéger notre mode de vie et nos moyens de subsistance ». Aucune référence, bien sûr, à Monsanto ou Red Flag. Son site Internet précise toutefois, à défaut de révéler qui sont ses fondateurs, qu’Agriculture et Liberté est soutenu par une «  coalition d’utilisateurs et de fabricants de produits agricoles ».

Illustration bannière : Agriculteur fantôme © JustUsForUs
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis