La géobiologie peut-elle améliorer nos maisons ?

Rédigé par Eva Souto, le 11 Aug 2014, à 11 h 55 min

La géobiologie, ou radiesthésie, est l’étude ésotérique de l’ensemble des influences de l’environnement sur le vivant. Et plus notamment, des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d’eau souterrains, réseaux dits « géobiologiques ». En quoi peut-elle nous aider ? Peut-elle être un angle pertinent pour améliorer nos lieux de vie ? Enquête.

La géobiologie n’est pas une « vraie » science

GéobiologieL’association française pour l’information scientifique et plus généralement les physiciens, médecins ou géologues, considèrent la géobiologie comme une « pseudo science ».

Pourquoi ? Car ses méthodes d’investigation ne suivent pas une démarche scientifique et ses résultats n’ont pas de confirmations par les disciplines scientifiques.

En revanche, elle est vue par certains comme un champ d’étude irrationnel, et donc est souvent assimilée à un ensemble de croyances.

L’objectif de la géobiologie ? Aborder les liens existant entre un lieu et la vie humaine, animale ou végétale, avec un regard différent de celui des sciences exactes.

La géobiologie : ses champs d’action

Etymologiquement, le mot vient de l’association de la racine « géo » (la terre) et de « biologie » (l’étude de tout ce qui est vivant).

Géobiologie 1

© www.geobiologie-environnement.fr

La géobiologie s’occupe de ce qui peut nuire au développement harmonieux de la vie (humaine, animale et végétale) dans un espace donné.

Elle traite également des phénomènes qui échapperaient aux disciplines classiques et qui ont une dimension plus diffuse. Dans la pratique, il s’agit de méthodes de détection radiesthésiques qui sont utilisées par les géobiologies pour détecter les phénomènes.

La géobiologie : des réseaux fonction de chaque métal en sous-sol

Réseau HartmannPour les géobiologues, à chaque métal présent dans le sous-sol de la terre correspondrait un réseau particulier formant un maillage plus au moins large.

Le réseau le plus connu est le réseau Hartmann, qui correspond au nickel. D’autres réseaux existent : de Curry (diagonal) qui correspond au fer, de Peyré qui correspond à l’or, de Palm pour le cuivre, de Wissman pour l’aluminium.

Ceux les plus utilisés par les bâtisseurs adeptes de la géobiologie sont ceux du Hartmann et du Curry, car ce sont les plus faciles à percevoir. A noter que ces réseaux n’ont aucune validation de la part du monde scientifique.

Géobiologie : éviter les eaux souterraines

La géobiologie conseille de s’écarter des rayonnements de l’eau. Les eaux souterraines induiraient des courants électriques, se traduisant par une modification du champ magnétique terrestre. Une modification magnétique qualifiée par le professeur Yves Rocard (père du pont de Tancarville et de la bombe A) « d’anomalie géomagnétique ».

Lire page suivante : atouts pour votre maison

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il est très intéressant de parler de géobiologie. Il est vrai que cette approche qui étudie l’influence de notre environnement proche sur notre santé tant physique que psychique peut être décrite de divers manière. On peut néanmoins clairement affirmer , même si quelques scientiques la qualifient de « hors science », qu’elle est basée sur des expériences qui ont été clairement constatées, certains aspects ne sont plus,ou rarement même par la science, contestés, comme l’existence de champs magnétiques par exemple. On est loin alors de l’irrationnel pur. Cet article, qui a le mérite d’évoquer la géobiologie, risque de déservir cette approche par certaines imprécisions, voire de doux mélanges. D’affirmer que de ventiler aura un effet bénéfique sur les ondes électromagnétiques me semble très contestable. Par contre de dire que d’aérer permet de réduire la pollution volatile très souvent présente dans nos lieux de vie (Regardez les composants des peintures, vernis, isolants, déodorisants, matériaux de construction, plastiques divers,etc.)me s pqarait plus adapté. Oui donc à un article sur ce sujet mais il eu mérité d’être un plus plus renseigné

  2. Joli c/c wikipédiesque! Une tripoté de chiffre incompréhensible.
    Du coût, je ne connais toujours pas les ondes qui sont mauvaise. Ou bien quel type de sol je doit chercher.

    « Enfin, ventiler les maisons pour réduire la pollution électromagnétique. »
    J’ouvre une fenêtre et les ondes s’en vont par miracle?

Moi aussi je donne mon avis