Déforestation : encore un ‘gardien de l’Amazonie’ victime des forestiers

Un des leaders des Guajajara, connus dans le monde entier pour être les gardiens de l’Amazonie face à la déforestation sauvage, vient d’être assassiné par la mafia forestière.

Rédigé par Paul Malo, le 17 Aug 2018, à 11 h 40 min

En Amazonie, les Guajajara, en lutte contre la déforestation et l’envahissement de leurs terres, paient parfois de leur vie leur opposition aux forestiers…

Une équipe de protection contre les bûcherons

Il s’appelait Jorginho Guajajara et était l’un des leaders des Guajajara, connus dans le monde entier pour être les Gardiens de l’Amazonie face à la déforestation sauvage. Mais ce défenseur de l’environnement vient d’être assassiné. Une victime de plus de la mafia forestière… Son corps a été retrouvé près d’un fleuve, dans l’État brésilien du Maranhão, dans l’Est de l’Amazonie brésilienne(1).

Lire aussi : Des chercheurs d’or massacrent une tribu inconnue en Amazonie

Ce n’est pas la première fois, loin s’en faut, que la puissante mafia forestière s’en prend aux Guajajara du fait de leur travail de protection de la forêt amazonienne. C’est face à l’inaction des autorités que le peuple des Guajajara avait fini par créer une équipe de protection de l’environnement afin d’expulser les forestiers. Plus de 80 membres de cette tribu ont déjà été tués depuis l’an 2000.

Après un incident en mai 2018, les membres s’attendait à des représailles

En mai dernier, des Guajajara avaient capturé une bande de bucherons illégaux, non loin d’un groupe d’Awá – un peuple autochtone encore non contacté, bien connu pour son affinité avec les animaux et sa connaissance de la forêt. Pour les protéger, les Guajajara ont alors brûlé leur camion avant de les expulser de la jungle.

La vidéo des Gardiens de L’Amazonie ont envoyé à l’ONG Survival

Elle était accompagnée du message suivant : « S’il vous plaît, montrez au monde la réalité à laquelle nous sommes confrontés. Nous savons que c’est risqué et que nous avons des ennemis, mais ce n’est pas le moment de se cacher. Nous voulons que vous diffusiez cela au monde afin que nous puissions continuer à protéger notre forêt ».

L’activisme au prix de leur vie

«  Les Gardiens de l’Amazonie font face à une crise humanitaire urgente et luttent pour leur survie », alerte Stephen Corry, directeur de Survival International. « Ce peuple peu nombreux d’Indiens d’Amazonie affronte une mafia forestière violente, puissante et armée qui est en lien étroit avec le personnel politique local et national. Et ils payent de leur vie le prix de leur activisme. Ils ont d’urgence besoin de soutien public pour assurer leur survie. »

Les Guajajara, après avoir signalé le meurtre auprès des autorités, ont exigé une enquête. « Nos voisins indiens Awá ne peuvent pas survivre si leur forêt est détruite. Tant que nous vivrons, nous nous battrons pour eux, pour nous tous et pour la nature », ont-ils déclaré après ce nouvel assassinat.

Protestation pour la sauvegarde des territoires et de la culture Guajajara (au centre de la photo : Sônia Guajajara, militante, infirmière, enseignante, femme politique) – Capture d’écran Agência Pública

Dans ce secteur de l’Amazonie, l’instabilité va grandissant au point que, fait rare, une  équipe de l’Ibama (l’agence brésilienne pour la protection environnementale) et de la police militaire environnementale a été déployée dans la réserve des Guajajara.

Illustration bannière : Les forestiers mettent la population Guajajara en danger ! – Capture d’écran
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il faut butter et éradiqué ces mafias ras le bol!

Moi aussi je donne mon avis