Après la fourrure, Prada renonce aux plastiques polluants

La marque de luxe italienne va produire une ligne de sacs en nylon fabriqués à partir de déchets plastiques recyclés. Un procédé qu’elle espère généraliser à tous ses produits d’ici 2021.

Rédigé par Paul Malo, le 25 Jun 2019, à 10 h 20 min

Le groupe italien de luxe lance Re-Nylon, un projet de ligne de sacs utilisant un nylon à base de déchets récupérés dans les océans.

Des déchets venus des océans et des vieux tapis

En mai, Prada banissait la fourrure de ses produits. Cette fois, la marque vient d’annoncer, dans un communiqué, vouloir faire « un pas de plus vers le développement durable »(1). La célèbre maison de luxe italienne va produire une ligne de sacs en nylon fabriqués à partir de déchets plastiques.

Un partenariat tissé avec la société Aquafil, créatrice de l’Econyl, un fil de nylon fabriqué « à partir de déchets plastiques récupérés dans les océans, comme les filets de pêche, ou destinés aux décharges, ainsi que les déchets de fibres textiles et les vieux tapis, qui sont régénérés ».

« Grâce à un processus de dépolymérisation et de repolymérisation, le fil Econyl peut être recyclé indéfiniment sans jamais perdre en qualité », explique la marque de luxe. Un matériau de base facile à réutiliser et à retisser pour de nouvelles créations. À terme, Prada précise que l’objectif du groupe sera que ses nombreux vêtements et accessoires, actuellement fabriqués en nylon classique, le soient en Econyl à l’horizon 2021.

Vers le luxe durable

Prada a déjà commencé à communiquer sur le Re-Nylon autour d’une usine, la première usine de recyclage de tapis à Phoenix (Arizona), qui devrait être à même de recycler 16.000 tonnes chaque année. Dans ce pays, moins de 3 % de 1,6 million de tonnes de tapis jetés chaque année sont recyclés.

À l’heure où l’univers de la high tech ne donne pas l’exemple, entre obsolescence programmée et luxe jetable, c’est donc de la mode que part une tendance vers le luxe durable. Déjà, la styliste Stella McCartney a décidé de prendre ce virage ainsi que le grand nom du sport, Adidas : avec l’association internationale Parley for the Oceans, 5 millions de paires de chaussures recyclées ont été produites. Son objectif pour 2019 : produire 11 millions de paires de baskets fabriquées à base de plastique récolté dans la mer.

Illustration bannière : Un sac Prada – © andersphoto Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis