Foodwatch dénonce les ‘animaux cachés’ dans certains aliments

Douze produits ont été épinglés par l’ONG Foodwatch. L’association a publié ce jeudi 20 septembre, un communiqué où elle dénonce la présence de gélatine de boeuf ou de porc ainsi que des insectes, là où on ne les attend pas. La marque Yoplait est particulièrement visée pour un manque de transparence des étiquettes de ses produits.

Rédigé par MEWJ79, le 21 Sep 2018, à 9 h 55 min

L’ONG Foodwatch a révélé ce jeudi 20 septembre que des produits alimentaires contenaient des ingrédients dérivés d’animaux. L’association cible en particulier la marque Yoplait, avec une pétition demandant davantage de transparence.

Foodwatch dénonce la présence de gélatine animale dans certains produits

Prudence si vous ne mangez pas de viande ou tout simplement si vous souhaitez savoir exactement ce qu’il y a dans les aliments que vous achetez et consommez… Au total, douze produits ont été épinglés par l’ONG Foodwatch. L’association a en effet publié ce jeudi 20 septembre, un communiqué où elle dénonce la présence de gélatine de boeuf ou de porc ainsi que des insectes, là où on ne les attend pas(1).

Oursons guimauve chocolat © Olivier Tabary

« Toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions », alerte l’association de défense des consommateurs. Elle précise notamment que l’Authentique Petit Ourson Guimauve de Cémoi contient de la gélatine de porc.

La marque a répondu aux attaques en évoquant, dans un courrier dévoilé par franceinfo le « pouvoir moussant » de cette substance. Et de poursuivre : « Les bulles d’air petites et homogènes permettent alors de produire la texture moelleuse caractéristique de la guimauve ».

Foodwatch réclame à Yoplait une transparence totale sur les ingrédients utilisés

Dans le viseur de Foodwatch : la marque Yoplait. Et l’association, si elle pointe la présence de gélatine de boeuf dans les yaourts Panier de Yoplait 0 %, cette fois, va plus loin. Elle a lancé ce jeudi une pétition à l’encontre de la marque. Seule la gélatine est mentionnée dans la liste d’ingrédients, sans autre précision. L’ONG réclame que les étiquettes notifient tous les détails sur les ingrédients présents dans la fabrication des produits.

Yoplait dans le viseur de Foodwatch © chrisdorney / Shutterstock

Foodwatch interpelle Yoplait dans la pétition : « L’emballage de vos produits met en avant des fruits rouges, bien visibles sur la face avant, et la liste d’ingrédients ne mentionne pas l’origine de la gélatine en question. Ce manque de transparence est pour nous inacceptable ».  Le président de Yoplait France, Nicolas de La Giroday, a répondu à l’association dans un courrier datant du 7 septembre, expliquant que la gélatine est d’origine bovine avec une quantité mise en oeuvre inférieure à 0,5 %.

Et d’assurer que la « sécurité » de chaque additif est « systématiquement évaluée et validée » par les autorités de santé publique de l’Union européenne. Insuffisant pour Foodwatch.

Pour prendre connaissance et signer la pétition, c’est ici

Les autres produits concernés

On trouve de tout, entre autres :

  • Le Viennois chocolat de Nestlé contient de la gélatine de porc
  • Le Tiramisu de Carrefour contient de la gélatine de porc
  • La glace Façon glacier, fraise et morceaux de meringue de Carte d’Or contient du shellac, un additif naturel produit par des insectes
  • Le macaron aux framboises d’Auchan contient de la gélatine de boeuf
  • Les Chamallows de Haribo contiennent de la gélatine de porc
  • Plus surprenant, certaines pommes Fuji peuvent avoir été traitées après récolte avec du shellac.
  • L’Orangina rouge contient du carmin, un colorant issu de la cochenille
  • Les flageolets extra-fin, oignons et carottes de Cassegrain commercialisés par Bonduelle contiennent… du bouillon de volaille
Illustration bannière : Bas les pattes – Des animaux s’incrustent dans ces produits – © Foodwatch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pas de produits industriels et adieu toutes ces cochonneries !

Moi aussi je donne mon avis