Stop aux massacres du festival de la viande de chien de Yulin !

Carton rouge de la semaine : associée à des actes extrêmes, la viande de chien est encore au coeur du festival de Yulin qui a lieu en Chine en juin.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 19 Jun 2019, à 14 h 50 min

Comme tous les ans, le festival de la viande de chien de Yulin débute le 21 juin pour fêter le solstice d’été. Malgré des tentatives ces dernières années, aucune interdiction des pratiques en cours n’a réussi à être prise. C’est notre carton rouge de la semaine.

Interdire la viande de chien au festival de Yulin, un combat

Chaque année, du 21 au 30 juin a lieu le festival de la viande de chien de Yulin dans le sud de la Chine. Depuis plusieurs années, les militants de la cause animale se battent pour faire connaître du grand public cette cause.

carton rouge

Un festival présenté comme traditionnel… ne l’est pas

La question ne mobilise pas que les végétariens, loin de là. Que la viande de chien et de chat soit mangée de la même manière que celle de boeuf ou de mouton dans d’autres pays n’est même pas réellement la première raison avancée par les militants. La majorité de la population n’en consomme même pas(1).

Officiellement, il s’agirait d’une coutume apportant de la chance. Officieusement, le festival de la viande de chien de Yulin est une opération marketing visant à attirer des touristes asiatiques. Les autorités de la région de Yulin ont mis en place le festival dans les années 1990. Difficile ensuite de présenter la manifestation comme une longue tradition.

viande de chien festival de yulin

Extrait du reportage « A massacre called Yulin festival »

Des barbaries constantes

Ce que dénoncent les différentes sphères militantes, ce sont aussi les conditions. Les chiffres qui circulent avancent que près de 10.000 chiens et 4.000 chats seraient tués lors de chaque festival. Ce nombre serait même sous-estimé du fait des pratiques périphériques.

Les reportages vidéos attestent des pratiques dans lesquelles les animaux sont tués : animaux errants récupérés, entassés dans ces cages de fortune, torturés, exposés au bout d’un collet, tués à coup de bâton, écorchés ou ébouillantés vifs.

Cette manifestation n’est d’ailleurs pas la seule, puisque d’autres festivals similaires ont lieu, et les animaux font l’objet d’un trafic y compris dans les endroits où la pratique est interdite (la viande de chien n’est par exemple pas légale au Vietnam). Des contre-actions sont organisées chaque année par des vétérinaires bénévoles mais ne peuvent pallier une véritable politique vétérinaire, comme le dénonce l’association Direct Action Everywhere (DxE).

viande de chien festival de yulin

Déjà en 2015, l’acteur britannique Ricky Gervais, très investi dans la cause animale, dénonçait le festival de Yulin

Une action nationale et internationale

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la mobilisation contre les pratiques du festival de Yulin n’est pas qu’internationale (et occidentale). En Chine aussi, y compris dans la province de Yulin, des groupes dénoncent la cruauté des actes commis à l’occasion de cet événement. La mobilisation internationale est néanmoins de plus en plus forte chaque année. Les activistes utilisent notamment les réseaux sociaux pour informer, à l’image du hashtag #StopYulin2015 qui a agrégé plus de trois millions de tweets, et se renouvelle depuis.

En France, c’est ainsi que l’association Stéphane Lamart a organisé un rassemblement en 2019 devant l’ambassade de Chine, forte d’une pétition rassemblant plus de 175.000 signatures à date de fin mai.

Comme le Shanghai Daily le rapportait en 2015, l’attention médiatique a un impact concret. La viande de chien a failli être temporairement interdite en 2017 et le gouverneur de la région de Yulin a cessé de sponsoriser l’événement. En Chine toujours, le sort des animaux intéresse de plus en plus. Le Shanghai Daily rapporte plus récemment que le végétarisme a aussi de plus en plus d’adeptes. En attendant, la pétition internationale court toujours pour alerter les autorités.

Extrait du reportage « A massacre called Yulin festival » https://www.youtube.com/watch?v=hEZBIQJi1EY
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Laissez ces gens avec leur culture et leur fetes tant qu’ils sont chez eux!
    En france vous mangez vos PESTICIDES et votre MAL-BOUFFE sans que quiconque n’intervienne…

    • noberty anatole est un gros dbil

    • Tant qu’il y aura des cons comme vous ça se perpétuera heureusement la majorité des chinois n’en veulent même pas de cette soi disant coutume

    • pauvre cloche !

Moi aussi je donne mon avis