Les femmes préfèrent les hommes qui suivent un certain type de régime

Manger sainement n’est pas seulement bon pour votre santé, cela vous rend plus attirant aux yeux du sexe opposé, ont conclu des chercheurs.

Rédigé par Anton Kunin, le 16 Aug 2017, à 10 h 50 min

Les femmes sont instinctivement plus attirées par les hommes qui mangent beaucoup de fruits et légumes, apprend-on d’une étude australienne publiée en janvier 2017.

Votre sueur renseigne le sexe opposé sur votre alimentation

Nous avons beau vivre au 21ème siècle, les instincts font toujours partie de notre être. Selon les recherches d’Ian Stephen, Andrea Zuniga, Richard Stevenson et Mehmut Mahmut du Département de psychologie à l’Université Macquarie à Syndey, chez les humains, la sueur ne sert pas uniquement à évacuer la chaleur excessive, mais communique aussi des informations sur l’état de santé de la personne. En percevant ces odeurs, les femmes peuvent savoir si elles sont génétiquement liées à l’homme en question, et s’il s’alimente suffisamment bien pour donner vie à une progéniture en bonne santé.

femme odeur homme

La sueur informe les femmes du type de régime ©WAYHOME Studio

Au cours de l’expérience, la peau d’une poignée d’hommes en bonne santé a été évaluée à l’aide d’un spectrophotomètre, un outil mesurant la teneur en caroténoïdes de notre peau. Il s’agit de pigments organiques contenus dans les fruits et légumes, et qui colorent (de façon à peine perceptible à l’oeil nu) la peau de personnes qui en consomment beaucoup.

Seul le fait de manger des fruits et légumes a une incidence positive sur l’odeur de votre sueur

Les hommes ont ensuite reçu des T-shirts propres et ont dû faire de l’exercice. Ces T-shirts ont par la suite été donnés à des femmes, qui ont dû dire, à partir de la seule odeur, quel porteur leur semblait le plus attirant. Résultat : la préférence des femmes allait systématiquement vers les hommes mangeant beaucoup de fruits et légumes. Le fait de manger de la viande, quant à lui, n’avait aucune incidence sur l’attractivité, il renforçait seulement l’intensité des odeurs déjà présentes.

À noter que la sueur elle-même n’a pas d’odeur. Une fois produite, notre sueur sert d’alimentation aux bactéries naturellement présentes sur la peau : ce sont les produits de ce métabolisme qui dégagent une odeur. À l’heure où l’immense majorité des personnes prennent une douche quotidiennement et appliquent du déodorant, ces odeurs tendent donc à se minimiser.

Illustration bannière : un homme qui mange des légumes ©Minerva Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis