On sait enfin pourquoi les femmes sont toujours gelées au bureau

Pourquoi les femmes ont-elles froid au bureau ? En raison d’un biais remontant aux années 60 : la température est réglée en fonction du métabolisme de base d’un homme de 40 ans pesant environ 70 kilos…

Rédigé par Paul Malo, le 8 Dec 2019, à 8 h 00 min

Ce n’est pas une légende urbaine ou une fake news : la température au bureau, en soi, peut être vue comme sexiste.

La température est fixée en fonction des hommes

Un héritage des années 60 aux États-Unis

Femmes et hommes ne sont pas égaux devant la température, qu’il fasse chaud ou froid. Des hommes en t-shirt au bureau tandis que les femmes grelottent, comment est-ce possible ? Le froid n’est pas une vue de l’esprit, et la façon de le ressentir dépend bel et bien du sexe. C’est d’autant plus dommage que les femmes se sentiraient mieux pour travailler avec une température adéquate, et que cela permettrait en sus d’économiser de l’énergie.

En matière de climatisation au travail, il faut bien prendre en compte une variable, un biais diraient les amateurs de code et de programmation : la température au bureau est en fait réglée en fonction du métabolisme de base d’un homme de 40 ans pesant environ 70 kilos. Un calcul qui date tout de même des années 1960, mais qui a survécu, invisible et insidieux, à l’ère des « Mad men » et des cigarettes au bureau.

De plus en plus de femmes actives

femmes froid au bureau hommes

Amener sa couverture au bureau, tendance depuis les 60s ! – © Dean Drobot

Il aura tout de même fallu attendre les recherches de Boris Kingma et Wouter van Marken Lichtenbelt, publiées dans le journal Nature Climate Change(1), pour le prouver : tant la température des bureaux que celles des résidences est fixée en fonction des besoins des hommes et non des femmes. Dommage d’ignorer la majorité de l’humanité… Il faut dire que, dans les années 60, aux États-Unis, ce modèle avait sans doute un sens, une rationalité pour les décideurs. Selon les statistiques américaines, on ne comptait que 14,8 millions de femmes au bureau, contre 36,6 millions d’hommes.

Mais les temps ont changé, et mère de famille ne veut plus pour autant dire mère au foyer cessant toute activité professionnelle. Ainsi, en 2009, toujours aux États-Unis, 43,2 millions de femmes travaillaient à plein temps. De quoi représenter un pourcentage bien plus important des effectifs… sans que les réglages de la clim’ aient été modifiés pour autant ! Résultat : devoir combattre en permanence une relative hypothermie ne risque guère de profiter à la productivité…

Un écart moyen de 2,5°C

Les femmes tendent à être plus petites que les hommes, et leur métabolisme à être plus bas. Ainsi, selon le Journal of Applied Physiology(2), l’écart de métabolisme entre hommes et femmes serait de 23 %. Une étude menée en 2015 a démontré que les femmes sont plus à l’aise à une température en moyenne de 2,5°C supérieure à celle convenant aux hommes.

femmes froid au bureau hommes

La température des femmes est plus élevée – © New Africa

En effet, paradoxalement, selon les recherches de l’université de médecine du Maryland, aux États-Unis, la température corporelle des femmes étant toujours supérieure à celle des hommes, celles-ci ressentent plus le froid que les hommes, leur corps étant habitué à la chaleur(3). En ces temps de thermostats connectés, serait-il si compliqué d’adapter la formule de climatisation des environnements de travail en fonction des âges et des sexes ?

Alors que le changement climatique est dans toutes les consciences, adapter la température des locaux aux besoins des femmes aurait également un impact écologique. Car le fait que la climatisation ne soit pas adaptée laisse supposer que ces bureaux ne sont pas conçus pour réduire la consommation d’énergie. Avoir une vision plus précise de la demande thermique des occupants d’un bâtiment permettrait de concevoir des bureaux plus éco respectueux et réduisant d’autant les émissions de gaz à effet de serre. Ou comment combattre un biais dont les femmes sont victimes tout en défendant l’environnement…

Illustration bannière : La science le prouve : oui c’est normal que les femmes aient froid au bureau – © Antonio Guillem
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis