Essais sur les animaux : PETA France appelle à boycotter le Téléthon

L’association de défense des animaux PETA (People for the ethical treatment of animals) invite les Français à ne pas donner d’argent lors du Téléthon dont l’édition 2018 se tiendra les 7 et 8 décembre prochains, faisant valoir qu’avec les sommes récoltées, les chercheurs mènent des expériences cruelles sur des animaux.

Rédigé par Anton Kunin, le 6 Dec 2018, à 11 h 46 min

Des militants de PETA ont protesté en face de France Télévisions avec leurs chiens parés de pancartes « AFM-Téléthon : touche pas à mes potes » et « Je ne suis pas fait pour vos expériences ».

Derrière la recherche, le triste sort des animaux-cobayes

Depuis 1987, le Téléthon permet aux chercheurs de récolter de l’argent pour financer la recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires. Mais depuis quelques années, cet événement annuel est de plus en plus contesté. En effet, une partie de cette recherche utilise en effet, comme de nombreuses unités de recherche, des animaux de laboratoire, pratiquant ce qu’il est communément appelé l’expérimentation animale.

PETA dénonce des souffrances psychiques et physiques inutiles infligées aux chiens-cobayes © Sianc

À quelques jours de l’édition 2018 du Téléthon, des militants de l’association PETA (People for the ethical treatment of animals) ont protesté devant le siège de France Télévisions(1), partenaire historique de l’événement.

Leur message : la recherche financée par le Téléthon cause des souffrances physiques et psychiques aux chiens-cobayes, mais aussi souris et singes sur lesquels sont testés les traitements.

Début décembre 2018, PETA republiait sur son site Internet une vidéo tournée (en 2016) par l’association Animal Testing, à l’école nationale vétérinaire d’Alfort, l’un des établissements de recherche qui bénéficie des dons du Téléthon. On y voit des chiens très affaiblis et souffrants. L’un d’entre eux a même du mal à avaler de la nourriture et a le museau sali par son vomi.

Pour PETA, il convient d’arrêter les expériences, faute de résultats

« Les chiens sont génétiquement sujets à différents types de dystrophie musculaire (DM), y compris la myopathie de Duchenne (DMD), qui est particulièrement grave. Ces maladies ravagent leurs corps et se traduisent par une perte et une faiblesse musculaire progressive. Certains sont complètement handicapés avant même d’avoir atteint l’âge de 6 mois et la moitié d’entre eux subissent une mort atroce avant l’âge de 10 mois. La plupart des chiens n’atteignent jamais l’âge adulte », expliquent les militants de PETA dans une pétition accompagnant la vidéo.

Pour PETA, il est l’heure d’arrêter ces expériences cruelles, faute de résultats. « Le spectacle de ces animaux qui luttent pour marcher et même respirer est éprouvant.

Après des décennies d’expériences sur des générations de chiens handicapés et souffrants, il n’y a toujours pas de remède ou de traitement permettant de faire reculer cette terrible maladie chez les humains », peut-on lire dans la pétition.

Un Téléthon 2018 également perturbé par les gilets jaunes

Face aux mobilisations des gilets jaunes, l’organisation du marathon caritatif a préféré réduire la voilure : plusieurs manifestations en province et à Paris ont été annulées. Des plateaux télé ont été rapatriés en studio.

L’Alliance maladies rares a, quant à elle a elle, annulé sa « Marche des maladies rares » prévue samedi midi dans la capitale.

Illustration bannière : © Egoreichenkov Evgenii
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. s’il ne faut pas toucher aux animaux, pourquoi y a-t-il des tonnes de poulets et autres animaux , et les viandes rouges, et le poisson.

    mieux vaut expérimenter sur des animaux que directement sur des humains tout de même.

    Les gens de l’association PETA préfèrent les animaux aux humains de toutes façons.

    • La question n’est pas de « toucher aux animaux » mais bien de la souffrance qu’on leur impose. Qu’ont fait ces animaux aux humains? rien, de plus on les fait naître uniquement pour les faire souffrir.
      Quant au fait d’élever des animaux pour nourrir le genre humain, adressez vous à l’association L214!

  2. Personnellement je n’ai jamais donné un centime pour toutes ces organisations pour la bonne raison que l’on sait très bien qu’avant d’arriver aux chercheurs, l’argent a déjà été amputé d’un gros pourcentage pour payer tous ceux qui nous harcèlent pour mettre la main au porte feuille. Si au moins le peu d’agent qui arrive aux chercheurs permettait de progresser, mais il y a toujours autant de maladies pour lesquelles aucun remède n’a été trouvé, sans compter les maladies orphelines.
    Un des chercheurs d’Alfort dit: « Le beagle, ne n’aimerais pas être à sa place ». Peut-être serait-il bon de les y mettre, jusqu’à au moins un certain stade de la maladie. Peut-être ça les ferait réfléchir sur la souffrance, à 90% inutile, qu’ils infligent aux animaux. A-t-on oublié que récemment on a légiféré sur le fait que les animaux n’étaient plus des BIENS mais des ETRES VIVANTS? Apparemment, oui!
    Quant à l’idée de faire subir ces tests aux prisonniers, il y a longtemps que je met en avant. Nourris, logés, blanchis, payés, TV, téléphone, drogue, put…. etc… aux frais de qui???

  3. Combien sont payés les chercheurs du téléthon ? N’ont ils pas intérêt à ce que continuent les recherches le plus longtemps possible ?
    Il faut que cesse de toute manière ces essais sur les animaux, c’est injuste et cruel !
    Ils ne sont pour rien dans ces maladies et si on doit en trouver des remèdes que les expériences soient faites sur des humains, pas sur des innocents !

  4. N’espérez pas voir naître des traitements fiables sans expétimentations sur les animaux. A moins que vous acceptiez que vos enfants servent de cobayes?

    • et pourquoi pas les prisonniers ???

    • ttout à fait d’accord avec Marie Françoise. Souhaitons aux gens de PPETA de ne pas avoir dans leur famille des malades.

  5. Je donnerais volontiers au téléthon si ils commençaient à investir dans des méthodes alternatives à l’expérimentation sur les animaux !!

    Et il ne s’agit pas d’opposer enfants contre animaux, ça c’est l’argument facile qui ne cherche pas bien loin ! Il s’agit de continuer à trouver un traitement pour les enfants sans torturer ni tuer d’animaux en utilisant de nouvelles méthodes plus fiables. Investissez dans les alternatives bon sang, un peu de courage !

  6. ET CELA FAIT DES ANN2ES QUE JE BOYCOTTE CETTE FUMISTERIE MEDIATIQUE, et ce n’est pas pour autant que je ne me soucie pas des malades !
    De plus, comme dans bcp de dons, des gens donnent à des assos car on leur mets sous le nez une problématique sinon ils seraient incapables de le faire par eux même, n’ont ils pas de convictions ces gens là ?

    BRAVO A PETA en tout cas.

Moi aussi je donne mon avis