Espèces menacées : le koala pourrait bientôt s’éteindre

On a tendance à penser et dire que les animaux les plus mignons sont plus facilement protégés. Contre-exemple flagrant puisque des défenseurs de l’environnement affirment que, sans une protection importante, le koala va disparaître : selon les experts, l’espèce serait déjà ‘fonctionnellement éteinte’ ! Décryptage.

Rédigé par Séverine Bascot, le 16 May 2019, à 8 h 35 min

Le nombre de koalas sauvages a chuté de manière dramatique ces dernières années, la faute à un manque de protection, affirment plusieurs défenseurs de l’environnement. Selon l »ONG australienne Australian Koala Foundation (AKF), l’espèce serait même déjà  « fonctionnellement éteinte ». Qu’est-ce que ça veut dire ?

Le koala : une espèce pas assez protégée

Au quotidien, le célèbre marsupial australien a surtout affaire à trois dangers : les attaques d’animaux (principalement des chiens), les véhicules qui peuvent l’écraser et bien entendu, la destruction de la végétation, autrement dit de son habitat et de sa principale source de nourriture : l’eucalyptus.

koalas

Ne verra-t-on bientôt plus de koala en Australie ? © rickyd

Lire aussi : Même les espèces les plus connues et emblématiques continuent à disparaître

Des points soulignés par une série de recommandations présentées par le gouvernement fédéral australien en 2015(1). Mais, elles semblent être restée lettre morte !

Pour éviter que le koala ne disparaisse complètement, il s’agirait de prendre des mesures concrètes, affectant le quotidien des Australiens de manière légère mais suffisantes pour que l’animal soit un minimum protégé.

Mais aujourd’hui, l’AKF va plus loin :  il ne reste aujourd’hui plus que 80.000 koalas sauvages, contre 10 millions il y a deux siècles. À ce rythme, l’espèce risque d’être très bientôt en état d’extinction… On peut d’ailleurs déjà la considérer déjà comme « fonctionnellement éteinte » et si ces chiffres continuent à décliner, le koala sera en voie d’extinction.

Mais qu’est-ce que ça veut dire une espèce fonctionnellement éteinte ?

Pour résumé, le koala n’a pas de beaux jours devant lui : on dit d’une espèce qu’elle est fonctionnellement éteinte quand sa population n’arrive plus à se renouveler et qu’elle rencontre de sérieux problèmes de reproduction. Ce dernier facteur accélère la disparition de l’espèce et augmente aussi le risque de consanguinité. La viabilité des générations futures devient donc de plus en plus faible.

Chez le koala, ce phénomène a pour origine plusieurs facteurs, dont la destruction de leur habitat par la déforestation, les maladies, et le réchauffement climatique.

koala

Un besoin de mesures urgent pour protéger cette faille © TRossJones

Prévenir une extinction imminente et un déclin de la biodiversité

Les associations sont pessimistes : on ne pourrait pas réellement sauver le koala. Il faudrait considérablement limiter l’impact des infrastructures par exemple. Cela paraît logique : au plus l’habitat du koala est détruit, au plus il est vulnérable. Certaines zones de l’Australie, comme la Nouvelle-Galles du Sud et le Queensland, ont même vu leur population de koalas se réduire de 80 %.

À présent « fonctionnellement éteinte » l’espèce a tellement décliné, qu’elle ne peut plus jouer son rôle dans l’écosystème.

C’est donc aussi une très mauvaise nouvelle pour la santé des forêts d’eucalyptus. En effet, le koala est (évidemment) un maillon clé de la forêt australienne, puisqu’il se nourrit des feuilles d’eucalyptus et ses déjections font office de fertilisant pour les sols.

Une urgence pas prise au sérieux

En réalité, les associations demandent un plan national de secours : elles craignent qu’on rejette la responsabilité sur les États, dont le personnel diminue, au lieu d’établir un véritable plan d’action global.

AKF et les associations de défense des animaux demandent à présent que le koala soit considéré comme une espèce vulnérable dans la totalité de son habitat naturel, ce qui serait une première étape vers une loi sur la protection des koalas et la première législation spécifique à une espèce en Australie.

Les populations de koalas ont déjà diminué drastiquement en vingt ans et les changements climatiques ne les aident pas. Comme dans d’autres régions du globe, trop nombreuses, la solution est très pragmatique : cesser de couper des arbres à tout va.

koala

La déforestation fait chuter les population de koalas © SebastiaanPeeters

Le gouvernement parle de plans quand les écologistes parlent d’urgence. Les plans en question concernent les ponts sous les autoroutes et ce genre de petites et moyennes mesures. Selon les spécialistes, notamment du côté de l’Australian Koala Foundation, on ne va pas assez en profondeur dans l’analyse et les actions.

Le koala n’est bien entendu pas le seul concerné : c’est un des éléments les plus visibles d’une biodiversité qui se réduit comme peau de chagrin année après année. Sauver les eucalyptus permettrait au koala et à bien d’autres animaux, et plantes, de perdurer, au moins pour le moment. Selon plusieurs associations écologistes, il faudrait 20 à 30 ans de reforestation pour espérer sauver cette nature.

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Le repos du koala – © Arnaud Martinez
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. tro mignon

  2. moi c’est mon animal ,préférer , qu’on ne touche pas à mon doudou

  3. nous devons tous nous dire que les koala sont tous aussi important que les êtres humain et que leurs environnement nous est cher , ces pour sa que je soutient toutes les associations existante comme ISF ( la ian somerhalder fondation ) , la wwf et autres …. car ils soutiennent les animaux et la planète

  4. les hommes détruise les espaces vital des koalas sans se rendre comte qu’ils détruient aussi le siens

  5. je ne sais quand s’arretera moi;;;

  6. je veux que les humain arrête de faire nourrir les koala ou autre…

  7. STOPPPPPPPPPPPPPPPPPPP arrêter de comparer les humains aux animaux quand il s’agit de critiques négatives, les animaux ne détruisent pas la nature mais bien l’humain!!!!!!! C’est dénigrer les animaux que de les comparer aux humains qui eux polluent, pillent, massacre à tout va

    Vous voulez qu’il n’y ait plus de déforestation? Et bien commencez par arrêtez de manger de la viande! Sachez que pour produire 1kg de viande 16kg de céréales sont nécessaires, et des quantités d’eau énorme ( l’eau est uen ressource rare!), que pour produire des céréales il faut que de pauvres paysans vendent à un prix dérisoire leur production alors que leur enfant meurent de faim! Pour porduire toutes ces céréales des quantités de pesticides sont utlisées du coup les eaux, les terres, l’air sont pollués!
    L’industrie de la viande est la plus pollueuse, sans parler de la condition de vie misérable de tous ces animaux, rien qu’en France 150 millions d’animaux terrestres meurent chaque jour, 10fois plus d’animaux aquatiques!!!!!!!

    Gavés, depecés vivant, mutilés, torturés, chassés, brûlés,les animaux subissent les pires tortures, SANS animaux il n’y a plus de vie sur terre!

    Il serait bien que tous ces lobbys agro alimentaire, chimiques pensent bien aux conséquences sur le long terme!!!!

  8. Must be protected.

  9. inacceptable in évolutive pour la humanité !!!!critique pour tout les espèce vivants sur notre planète terre !!!!

  10. l’homme sacrifie la nature et les animaux à sa cupidité sans se rendre compte qu’ainsi il signe aussi son arrêt de mort…

  11. On ne doit pas laisser ces animaux disparaitrent, il est urgent que les humains réagissent.

  12. mêmes problèmes partout, à quand un sommet mondial de tout ceux qui refusent ces hécatombes et qui pourraient ainsi réunir leurs forces ?

  13. Je suis à chaque fois très triste et dégoûtée de l’attitude des humains face aux animaux car ce sont eux qui subissent sont victimes du manque de respect de la bêtise et cruauté humaine.
    Nous devons tous nous mobiliser nous battre nous faire entendre afin qu’il y ait une sérieuse prise de conscience qui mette un terme à la déforestation à l’exploitation des animaux dans tous domaines et à tous les niveaux mais aussi mettre un terme à la cruauté barbarie maltraitance sadisme dont sont victimes sans cesse les animaux.
    Il faut faire stopper interdire les élevages intensifs industriels qui ne considèrent les animaux « que comme une vulgaire et simple marchandise comme des objets » ça suffit et ça suffit que les gens cessent de consommer de la viande serait déjà très bien car mettrait un terme à toutes ces industries de l’horreur de la honte tels qu’élevages abattoirs et boucheries !
    Car en continuant de manger de la viande vous contribuez et cautionnez toutes ces horreurs !
    Comment peut on aimer son chat son chien et tolérer admettre que tous les autres animaux soient torturés souffrent et ne connaissent de leur triste et courte vie que la barbarie les actes ignobles la cruauté la perversité et j’en passe des bourreaux qui se « disent humains » !
    c’est inacceptable tous les animaux méritent le respect méritent de vivre dans la paix la tranquillité et sérénité.
    Les animaux ont tous une intelligence développée et étonnante sont dotés de sensibilité de finesse de délicatesse et ne sont certainement pas inférieurs aux hommes bien au contraire !

  14. je suis dégoutée, et les animaux sontles premiers concernés tout le monde se fout de tout, on abat, on coupe, on détruit… mais esse vraiment necessaire… comme la fameuse foret des landes.. et apres le projet est annulé… et dire que derriere tout ça.. des responsables font des hautes études.. quel gachis!!! le monde va bien mal dirigé par des irresponsables.

    • Oui c’est injuste, triste et inadmissible. Les animaux partagent cette planète avec l’homme et le seul nuisible de cette terre c’est bien ce dernier… Bientôt il n’y aura plus d’animaux, les gens continueront à vivre leur vie d’égoiste à courrir derrière la seule chose qui les intérresse, LE FRIC… Triste réalité, triste mentalité… PATHETIQUE

    • Non, le monde n’est pas dirigé par des irresponsables, mais par les pires des animaux: « les êtres humains » et leurs bas instincts comme l’avidité, l’égocentrisme, le narcissisme et surtout l’ignominie. Il ne faut pas oublier qu’en 2016, 1% de la population possèdera 99% de la richesse terrestre. Les inégalités sont de plus en plus insupportables et si la souffrance animale est silencieuse, la souffrance humaine conduit les peuples au terrorisme. La vie n’a malheureusement plus de valeur face à l’argent et au pouvoir… même l’avenir de nos enfants, conditionné par la santé de notre planète n’intéresse pas les nantis. Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis et ils ne pensent qu’à leur compte en banque.

  15. L’homme est décidément un animal nuisible dont la disparition serait le salut de notre merveilleuse planète…

    La disparition prochaine du pétrole et des infâmes sociétés de pétroliers est un espoir….La limitation des naissances, contre laquelle se dressent tous les abrutis religieux, est une solution inévitable, mais seule la guerre reste une triste alternative….Les dinosaures ont respecté la nature pendant des centaines de millions d’années, ils nous ont légué une plaète en bon état, en quelques milliers d’années nous avons détruit une bonne partie de notre planète, faisons confiance à la bombe atomique pour la sauver….momentanément ….

  16. l’être humain ose prétendre etre supérieur aux animaux il a bien il est supérieur seulement en terme de cruaté!

    Que est le plus grand facteur de déforestation?l’élevage intensif!

    La viande est responsable de la destruction de la planète: déforestation,pollution,massacre des milliards d’animaux (par minute 150 000 animaux terrestres sont tués)

    Il faut arrêter la viande et le consumisme!

    • je ne sais plus que dire, quand tout cela s’arrêtera?? quand?

Moi aussi je donne mon avis