Environnement. Les glaces arctiques fondent vite… trop vite !

Rédigé par Aurore, le 17 Sep 2011, à 17 h 10 min

Fonte des glaces et réchauffement climatique

La fonte des glaces a donc atteint son plus bas niveau enregistré. Mais quelles sont les conséquences de cette information ?

La biodiversité

Du point de vue de la biodiversité, il faut savoir que si le Pôle Nord nous semble être un endroit hostile pour y vivre, même si certaines populations y évoluent, de nombreuses espèces végétales et animales y habitent comme l’ours polaire qui voit la banquise se fractionner plus facilement, et son habitat naturel réduit du fait de la fonte des glaces. De plus, le réchauffement du Pôle Nord a également pour conséquence de perturber les écosystèmes du lieu et donc des espèces qui y vivent.

Le réchauffement est généralisé et global

Arctique : évolution entre 1979 et 2000

De plus, si le réchauffement climatique réchauffe les eaux du Pôle Nord, c’est aussi le cas dans les mers et océans du monde entier. Les espèces qui y vivent doivent alors s’adapter, changer de lieu d’habitat, ou ne pas survivre au réchauffement climatique.

La montée du niveau des mers et océans

Certains pays sont très dépendants du niveau de la mer. Cela peut-être le cas de régions côtières, situées en dessous du niveau de la mer, où de zones déjà très « envahies » par l’eau comme Venise.

Si le niveau de la mer augmente, certaines villes, certains pays pourraient disparaitre. C’est en tout cas ce que prévoient certains scientifiques en prenant en compte les données disponibles à ce jour et le rythme du réchauffement climatique ces dernières années.

L’augmentation du niveau des mers et océans pourrait bien faire que l’eau grappille des territoires de terre ferme au fur et à mesure des années, une nouvelle inquiétante lorsque l’on sait que la population moyenne globale est amenée à encore augmenter dans le futur. Pour autant, la montée du niveau de la mer et des océans ne dépend pas de la fonte de glaces arctiques, mais de la fonte des glaces terrestres ainsi que de la dilatation de l’eau.

Un climat déréglé

rechauffement inondations

Certains d’entre vous ont déjà pu se poser la question de l’impact du réchauffement climatique sur la météo cet été, en observant un ciel et en subissant des températures peu familières à la saison estivale.

Aujourd’hui, le climat semble devenu fou, et les régimes de précipitations et sécheresse déréglés, provoquant alors des inondations dans certaines parties du globe, et l’impossibilité de cultiver dans d’autres. De plus, avec le réchauffement climatique, les événements climatiques extrêmes comme les grosses tempêtes, les cyclones… se multiplient et redoublent d’intensité.

L’augmentation prévue de la température moyenne est comprise entre +1,4 et +5,8 °C d’ici 2100

 

N’en déplaise aux climato-sceptiques, le réchauffement climatique a bel et bien des conséquences désastreuses sur l’environnement . Il perturbe les écosystèmes et le climat en modifiant les régimes d’ensoleillement et sécheresse. La viabilité de certaines zones de terre ferme est affectée par la montée des eaux. L’annonce des scientifiques qui expliquent que le Pôle Nord n’a jamais atteint une si petite surface est un nouveau signal d’alerte. Il est plus que temps de réagir.

*

Je réagis

Sur le réchauffement climatique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. résultat d’un rechauffement climatique,fonde des glaces et enfin un désiquilibre total de la nature

  2. Il faudrait faire attention à ce que vous dites: ce n’est pas la fonte des glaces arctiques qui affectent le niveau des mers puisque que le volume de glace, une fois fondu, représente le même volume d’eau. C’est la fonte de la glace qui se trouve sur des terres qui est préoccupante quant au niveau de l’eau car dans ce cas, l’eau fondue finit dans l’océan: il y a donc augmentation du volume de l’eau. Il y a donc un lien effectivement entre le réchauffement climatique et la montée des océans mais cela à cause de la fonte des glaces sur certaines parties terrestres. Il ne faut pas abuser des facilités scientifiques et des idées toutes faites. J’aime beaucoup votre magazine mais vérifiez vos connaissances tout de même!!

    • Aurore

      Drelon,

      Vous avez tout à fait raison, j’ai manqué de précision. La hausse du niveau de la mer et des océans est consécutive du réchauffement climatique qui fait fondre les glaces terrestres et agit sur la dilatation de l’eau, mais pas de la fonte des glaces arctiques.

      Merci pour cette remarque, l’erreur est réparée 🙂

  3. Associer la fonte de la banquise à la montée du niveau des océans est abusif,la banquise flotte sur l’océan sa fonte n’a aucune influence sur le niveau des mers ( faites l’expérience du glaçon qui fond dans un verre d’eau ).

Moi aussi je donne mon avis