Non, l’énergie verte n’est pas forcément végan

Contrairement à ce que nous pourrions penser, l’énergie verte n’est pas forcément toujours vegan. En effet, certains fournisseurs utilisent des déchets de viandes ou de poissons pour produire de l’énergie.

Rédigé par Audrey Lallement, le 7 Jul 2018, à 17 h 11 min

Vous ne le savez peut-être pas : l’énergie verte comme le biogaz par exemple, peut être fabriquée à partir de sous-produits d’origine animale. Pour aller jusqu’au bout de vos convictions, il va donc peut-être falloir changer de fournisseur…

Cause végan : avez-vous pensé à l’énergie ?

Si le véganisme tend à se répandre à notre époque, c’est que de plus en plus de personnes s’intéressent à la cause animale. Pour la défendre, cela suppose des sacrifices, comme renoncer à manger certains aliments ou à porter certains vêtements. Mais, ce que l’on sait moins, c’est que les fournisseurs d’énergie exploitent eux aussi les animaux.

L’énergie verte que vous utilisez est-elle vraiment végan ? © Sergey Nivens

L’aviez-vous réalisé ? Qui dit énergie verte ne dit pas énergie végan pour autant. Ainsi, des sous-produits de l’industrie laitière sont utilisés pour produire du biogaz, tandis que d’autres projets utilisent du lisier issu de fermes d’élevage ou du saumon mort provenant de fermes piscicoles. Quant à l’énergie thermique fabriquée par les usines de traitement des déchets, elle proviendrait des déchets de viande.

À quand un étiquetage clair ?

Une information que les industriels se gardent bien de dévoiler et qui intéresserait pourtant les défenseurs de la cause animale. « Ce n’est pas contraire à la loi, mais cela ne devrait pas être un secret, pas plus que les ingrédients des aliments que nous achetons devraient être secrets – les fournisseurs d’énergie doivent être propres. Nous avons besoin d’un étiquetage clair des sources d’énergie afin que les gens puissent faire des choix éclairés » estime Dale Vince, fondateur d’Ecotricity, fabricant anglais d’énergie verte.

A quand un étiquetage clair pour connaître les sources d’énergie utilisées ? © Dmitri Ma

Selon ce végan convaincu, « Sans le savoir, des millions de personnes soutiennent l’industrie de la viande avec leur facture d’énergie ». Un comble pour ces consommateurs responsables qui, tous les jours, font des choix en fonction de leurs principes afin d’éviter l’exploitation des animaux.

Des fournisseurs d’énergie végan ça existe

Les végan vont-ils devoir se chauffer et cuisiner au feu de bois pour ne pas renier leurs principes ? Rassurez-vous : non. Certains fournisseurs d’énergie verte ont pris conscience de ce problème et ont décidé de proposer une énergie végétalienne.

C’est le cas d’Ecotricity ou encore de GreenWatt, une entreprise française qui fabrique du biogaz à partir de matières premières végétales grâce à la méthanisation. Reste à changer de fournisseur pour les défenseurs de la cause animale. En attendant, ils peuvent toujours se rabattre sur la lutte pour notre environnement, en dépensant moins d’énergie par exemple.

Illustration bannière : L’énergie verte, pas toujours vegan – © Rudmer Zwerver
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis