Maltraitance de dindes : L214 demande la fermeture de l’abattoir de Blancafort

Suite à l’obtention de preuves en images de la maltraitance de dindes à l’abattoir de Blancafort (Cher), l’association L214 demande sa fermeture.

Rédigé par Anton Kunin, le 18 Dec 2020, à 11 h 55 min
Maltraitance de dindes : L214 demande la fermeture de l’abattoir de Blancafort
Précédent
Suivant

Malgré l’injonction du ministère de l’Agriculture de mettre en place des mesures correctrices, l’association L214 estime que l’abattoir de Blancafort ne se mettra pas en conformité.

Une triste mort pour les dindes Le Gaulois

Nouveau scandale lié à la maltraitance animale dans un abattoir : cette fois-ci, c’est à Blancafort, dans le département du Cher, que l’association L214 a constaté la cruauté envers les animaux. Comme l’a appris l’association « grâce à un lanceur d’alerte qui a eu le courage de filmer son travail, » dans cet abattoir spécialisé dans les dindes qui sont ensuite vendues sous la marque Le Gaulois, les volailles sont systématiquement suspendues la tête à l’envers, les pattes coincées sur des crochets. D’autre part, pour éviter de toucher le sol, les dindes sont obligées de tenir la tête levée.

Attention, ces images peuvent être choquantes :

Selon l’association, cela engendre des douleurs aiguës pour ces oiseaux, qui peuvent peser jusqu’à 15 kg. C’est dans cette position que les dindes sont transportées, sur une chaîne de plus de 50 m de long, vers un bassin avec de l’eau électrifiée afin de les étourdir.

Les conditions de vie des dindes sont révélées – © extrait de la vidéo de L214

L214 demande la fermeture de l’abattoir

Alertée par l’association, la préfecture du Cher a immédiatement réagi et a signifié à l’abattoir qu’il avait 48 heures pour mettre en place des « mesures correctrices immédiates et un plan d’action structurel global ». Insuffisant, selon L214, qui doute que cet abattoir puisse se mettre en conformité dans un délai aussi restreint. « Soyons réalistes : aucune mesure correctrice immédiate ne peut corriger de tels problèmes structurels, » a fait savoir l’association par communiqué. L214 demande ainsi à la préfecture de fermer l’établissement administrativement.

La mise en conformité ne serait pas possible dans les temps – © vaivirga

Au vu de cette maltraitance flagrante, L214 a déposé plainte pour maltraitance envers les animaux contre l’abattoir de Blancafort, ainsi que le transporteur qui y livre les volailles. L’association vous invite également à signer sa pétition.

Illustration bannière : élevage dinde le gaulois l214 – © extrait de la vidéo de L214
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis