Le DVD est mort, vive le cinéma privé !

Rédigé par Annabelle, le 12 Dec 2012, à 18 h 03 min

En 2012, les loisirs, c’est « où je veux quand je veux ». La preuve : on ne regarde plus la télévision comme avant mais en replay, on ne passe plus en boutique pour louer un DVD mais on regarde des films en VOD… Et voilà que le cinéma s’y met lui aussi ! Le cinéma collaboratif donne l’occasion de (re)voir (presque) quand on veut et (presque) où on veut ses films préférés.

Du cinéma à la demande, en vrai !

Pour les amoureux du septième art, il n’y a rien de mieux que de se retrouver dans une petite salle, assis confortablement devant un grand écran. Le cinéma chez soi c’est bien, mais ça n’a quand même rien à voir ! Et quand parfois nous prend l’envie de re re re revoir Le Grand Bleu ou la quadrilogie de l’Arme Fatale, on se dit que sur grand écran, ce serait encore mieux…

La solution : le cinéma collaboratif ! Reposant sur le principe de l’achat groupé, le ciné collaboratif permet de programmer sa séance avec le film de son choix, l’horaire et la salle près de chez soi. Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre que d’autres cinéphiles viennent s’inscrire pour atteindre le nombre minimal de places. Eh oui, voilà que pour se faire une toile, on fait appel à ses amis de la Toile !

On peut aussi s’improviser programmateur de ciné pour son groupe d’amis (les vrais). Pourquoi ne pas prévoir une soirée entre copines devant Dirty Dancing, ou offrir une séance de ciné privé à un ami fan de Matrix pour son anniversaire ?

Comment organiser sa séance privée ?

Pour organiser votre soirée cinoche, I like cinema met à disposition sur son site un catalogue de films, récents ou cultes. Il suffit ensuite de choisir parmi la cinquantaine de salles en France celle qui convient le mieux. Dès qu’au minimum 20 personnes s’inscrivent à notre séance, c’est gagné.

cinéma collaboratif

Le cinéma collaboratif vient aussi au secours des amateurs d’Art et Essai. C’est vrai, on est parfois ou souvent frustré de rater le film confidentiel plein de promesses. Il n’est pas projeté dans sa salle habituelle ou il est à peine resté à l’affiche une petite semaine.

Pour ceux-là, la septième salle propose des séances de rattrapage. Il suffit de soumettre des idées de films qu’on désire voir. Ensuite, les internautes sont invités à voter parmi ceux qui sont retenus. Et voilà, il n’y a plus qu’à prendre son billet. Petit bémol : la septième salle n’officie pour le moment que dans les cinémas parisiens. Mais au vu du succès toujours grandissant de la consommation collaborative, gageons que le phénomène débarquera aussi dans les petites salles de Province !

Pour plus de renseignements et programmer vos séances : www.ilikecinema.com et www.laseptiemesalle.com

*

Cela me donne une idée

Sur la consommation collaborative :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Qu’un publi-rédactionnel fasse l’apologie d’un partenaire commercial, ça se comprend mais j’aimerai savoir sur quels chiffres vous vous basez pour titrer le dvd est m ort!
    Parce qu’en réalité le DVD n’est pas mort du tout, et nombre de personnes apprécient toujours un bon film sur un DVD. Le collaboratif et bien entendu possible aussi en invitant quelques amis.
    Pensez vous aux commerçants dont c’est l’activité quand vous titrez de telles bêtises.
    Et après tout, chacun est libre de choisir comment il veut vivre son cinéma personnel.
    Alors laissez les gens faire leur choix! et arrêtez de faire des annonces destructrices d’emploi par les temps qui courent!

Moi aussi je donne mon avis