Détruire l’ivoire aide-t-il à sauver les éléphants ?

Rédigé par Nolwen, le 10 Feb 2014, à 11 h 23 min

Les Autorités françaises ont décidé de frapper les esprits en détruisant des défenses d’éléphant à grands renforts de publicité. Après les États-Unis et la Chine espère ainsi porter un coup au trafic mondial de l’ivoire. Mais ce geste a-t-il une quelconque utilité et fait-il réellement reculer les braconniers et peut-il sauver les éléphants ? Le débat est ouvert.

 

Contre le trafic, réduire l’ivoire en poudre

Les 3 tonnes d’ivoire que le Ministère français du Développement durable a réduit en poussière sous la tour Eiffel représentent 20 ans de prises d »ivoire illégal par les douanes françaises. Au-delà de ces 3 tonnes qui ne finiront donc jamais chez les receleurs, le geste peut-il avoir un effet concret autre que symbolique ?

French officials prepare to destroy the country's stockpile of illegal ivory. À quelques jours du sommet de Londres sur la criminalité contre les espèces sauvages, les Britanniques détruisent leur ivoire aujourd’hui, tous comme les Français.

View image on TwitterLa situation devient critique : un éléphant est tué toutes les 15 minutes pour son ivoire, et entre 25 000 et 50 000 éléphants sont massacrés chaque année pour leurs défenses.

 

View image on Twitter
Défenses d’éléphants, sculptures, bijoux… toutes sortes d’objets en ivoire sont détruits.
*
DÉBAT
Donnez votre opinion :

La destruction des défenses d’éléphants est-elle utile
pour stopper le trafic de l’ivoire ?

Je veux témoigner

Les grands débats de consoGlobe

 crédits photo : Ministère du DD      

La vidéo qui fait mal :
#IvoryCrush – Éléphants en danger !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

38 commentaires Donnez votre avis
  1. Monsieur le webmaster,

    je viens de voir votre profil sur votre site et vos modifications corporelles.
    J’ai été effrayé.
    Et vous demande alors de supprimer mon commentaire précédent, demande valable partir de maintenant.
    J’ai créé une page web avec mon commentaire dedans, ainsi il n’est pas du tout perdu.
    Merci d’avance.

  2. Oui, je pense que c’est une très bonne chose.
    mais cela ne suffit pas.
    Il devrait y avoir toute une éducation sur l’éléphant derrière, pourquoi il a des défenses, et aussi pourquoi l’utilisation de l’ivoire pour autre chose est stupide.
    – d’abord le rôle principal des défenses de l’éléphant :
    pour l’aider pour sa nourriture, creuser pour sa nourriture, par exemple.
    Bien sûr aussi qu’elles servent à sa protection.
    S’il n’avait que des petites défenses, il serait beaucoup plus vulnérable.
    A cet argument de défense on pourrait dire que s’il était apprivoisé, il ne risquerait plus rien.
    Mais c’est oublier l’utilité principale de ses défenses, de remuer le sol, de manipuler des branches, de soulever un congénère.
    Il se nourrit partiellement de minéraux dans le sol. Et des longues défenses permettent de le faire.
    – il faudrait aussi toute une éducation pour ne plus voir l’art comme une supériorité sur l’animal, c’est quelque chose de mort.
    Il faut des outils pour l’art, et aussi pour abattre des éléphants.
    L’outil n’est pas un progrès. Quand un bonobo utilise une pierre pour casser une noix pour la manger, ce n’est pas un progrès, … car il n’est pas fait pour une noix. C’est pour les rongeurs qui ont les dents pour les ronger et les manger.
    Quant au bonobo, il a les ongles pour peler les bananes les mangues, les avocats, … tous les bons fruits adaptés pour lui car il est frugivore, pas granivore.
    l’éléphant a aussi une qualité majeure, il peut aider à tailler les arbres fruitiers (il ne travaillerait pas en fait, il mangerait) il donnerait aussi un engrais parfait et sans dégagement de méthane et autres gaz polluants.
    Donc on a tout intérêt à préserver les éléphants intacts.

    Personnellement, je vais bientôt en utiliser un couple pour mon futur verger en zone équatoriale, en recherche, de façon naturelle, pas sauvage où il souffre, mais adapté pour lui.

    le C.I.T.E.S. avait reconnu cette utilisation de l’éléphant comme raison de les protéger et l’avait signalé à la réunion de juin 2007.

  3. C’est incroyable: les politiques ne semblent pas encore avoir compris la leçon de la prohibition de l’alcool aux Etats-Unis, qui a permis le développement extraordinaire de la mafia.
    En effet, plus un produit devient rare, que ce soit à cause de son interdiction ou à cause de sa destruction, plus il devient cher, plus il devient l’objet de toutes les convoitises et plus il devient cher.
    En conséquence, les braconniers vont tuer encore plus d’éléphants pour gagner encore plus d’argent.
    Brûler l’ivoire ne fait donc qu’aggraver le problème. C’est valable aussi pour les rhinocéros et pour bien d’autres choses…

  4. Bonjour,
    Interdire le commerce régulé ou non de l’ivoire dans le monde fera taire cette situation. La chine et le Japon contribuent encore grandement à la disparition de toutes nos especes animales .Que l’on brule ou non l’ivoire saisi, ne change peut etre pas grand-chose. Les pétitions levées par de gros appareils, apportent semble-il de bons résultats. Hélas, rien ne semble assez rapide,je crains le pire . Nous sommes au bord d’une catastrophe climatique sans précédent et la majorité se prélasse aveuglement dans ce consumérisme de masse.

  5. il eut été plus intelligent de vendre cette ivoire aux enchères et de se servir de l’argent pour augmenter le nombre de gardes dans les réserves,car de toutes les façons cette ivoire saisie a été remplacée.

  6. bonjour, je viens de voir passer sur facebook un article préconisant de colorer les défenses des éléphants d’encre, peut-être une bonne idée… suivre ce lien
    https://www.facebook.com/cestnormalauquebec/photos/a.530512190383478.1073741828.530508237050540/657339947700701/?type=1&theater

  7. ils ont raison

  8. sa ne sert a rien de détruire l’Ivoire

  9. Nos politiciens et hauts responsables ont la mémoire courte. Ils oublient en effet que c’est la prohibition (interdiction) de l’alcool aux Etats-Unis qui a permis le développement de la MAFIA, malgré les destructions spectaculaires de millions de bouteilles et de tonneaux d’alcool.
    Le même phénomène se reproduit sur une plus grande échelle avec les drogues.
    Des gens extrêmement riches pour acheter de l’ivoire, des ailerons de requin, des tableaux, volés ou pas, et tout ce qui est rare et forcément cher, il y en aura toujours. De plus, ces achetreurs ne se mouillent jamais. Il ne quittent pas leurs somptueux bureaux . Ils tirent les ficelles et ce sont de pauvres diables qui braconnent ou qui volent pour eux.
    Des solutions? Il y en a plusieurs, mais il faut une synergie de toutes les méthodes possibles (Education, réserves bien gardées, parcs nationaux et autres.)
    En ce qui concerne l’ivoire, en voici une que je trouve originale, efficace, pas plus chère que les autres, surtout qu’elle court-circuiterait tous les réseaux: elle consisterait à scier les 3/4 des défenses des éléphants et à équiper ces derniers de prothèse, de fausses défenses solides et opérationnelles en acier ou en matériel de synthèse. S’il reste 250.000 éléphants, le budget serait moins élevé que celui qui est consacré pour former et rémunérer les gardiens, les tas de missions et d’organismes, surtout qu’à ce moment, on pourrait légaliser la vente de l’ivoire récupéré pour financer le projet. Mais je doute que mon idée rencontre les intérêts de tous les lobbies qui vivent des trafics.
    Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

  10. bonsoir,
    la destruction a eu lieu il y a quelques jours. Je ne pense pas que cela soit une solution. C’est à la racine qu’il faut absolument œuvrer. C’est aider les populations des pays où vivent les éléphants, leur permettre de vivre selon leurs coutumes, en leur faisant comprendre que l’éléphant est une mine d’or vivant et non mort. Comme les masais, qui ne tuent pas leurs vaches, ils font des ponctions de sang pour se nourrir, sans danger pour leur animal, et s’assurent ainsi un apport nourrissant. L’éléphant symbole de Cette belle Afrique doit faire partie de leur patrimoine ainsi que tous les autres animaux. Inciter de plus en plus les enfants africains à s’occuper de leur faune et de leur flore. Tout peut se faire, c’est une volonté politique de tout pays sensé.

  11. non, ca fait de la pub. au gouvernement qui se montre actif.. ou a la valeur de l ivoire.. mais seul une opération pour mettre des défenses en plastique sur les éléphants empêchera qu on les tue pour cela.

  12. Je pense que cela provoque l’effet inverse en rendant encore plus rare l’ivoire et faisant monté son prix pour dess collectionneurs qui feraient mieux de collectionner autre chose.

  13. Tant que l’argent aura autant de valeur qu’actuellement, puisqu’il n’y a plus que lui qui compte, le trafic continuera, tout comme pour le cuivre et le reste.
    Tout ces biens doivent être réduits à la valeur « 0 euro » à partir de là, il y a beaucoup plus de chances que cela, non pas supprime, car il y aura toujours des gens qui ont de l’argent et qui en voudront, mais ça limitera ces massacres !

  14. Je pense qu’il faut faire travailler les gens qui détruisent la nature sur les lieux-mêmes de leurs forfaits. Quand on détruit un bien public, ce n’est pas la prison qui compense la perte mais un travail d’intérêt public équivalent. Un travail d’intérêt public sur les lieux est dont une justice juste!

  15. L’avantage est que cela fait parler de cette pratique. Je crois que c’est le seul point positif.
    Sinon, pas mieux que Bernard Pellet.

  16. il semble évident que si personne n’achète plus d’ivoir les éléphants auront moins de prédateurs…

  17. Détruire l’ivoire pourrait décourager éventuellement des personnes ayant un minimum de conscience. Mais il me semble que le meilleur moyen de lutter contre le braconnage est de donner les moyens financiers aux pays africains pour qu’ils puissent mettre en place des brigades spéciales pour lutter contre ce fléau. Et dans un même temps savoir qui sont les commanditaires réels de ces massacres. Ceux qui braconnent ne sont que les bras armés mais qui sont les donneurs d’ordres, venus d’occidents, moyens orients, Asie….

  18. BONJOUR,

    Detruire l’ivoire équivaut à la rendre encore plus chère car encore plus rare ; cela n’arrêtera pas les terroristes de l’ivoire.

    Par contre, la donner sans rien encaisser fera certainement baisser la cote de l’ivoire et pourrait en décourager certains.

    Merci. PS, je ne suis pas intéressée pour posséder de l’ivoire, avis aux amateurs.

  19. l’ivoire est aussi utilisé dans des médicaments
    semble-t-il….auquel cas…!

    • Et…?
      Cela change-t-il quelque chose? Est-ce tout d’un coup moins barbare qu’un élephant meurt toutes les 15 minutes pour des médicaments?

    • Dans ce cas effectivement le bruler serait du gachis ou pour autre utilisation sauf collection..
      Mais marie si utilisation en medecine, l’utiliser quand l’animal meure naturellement !!!!

  20. et l’ivoire c’est pour qui, sûrement pas pour les petits travailleurs, donc les riches, donc ceux sont eux qui sont destructeurs ce sont eux qui veulent tout ça, ça fera d’autres tués puisque ceux qui ont besoin de leur ivoire vont devoir le récupérer d’une manière ou d’une autre

  21. dans un journal belge, il y avait un tout petit article à peine visible disant qu’il restait plus que 250 lions, je l’avais découpé pour en parler, il faut que je le retrouve

  22. Ici il s’agit des éléphants..ailleurs..
    c’est les animaux du monde entier qu’il faut sauver..
    pour sauver la planète..

  23. et alors !!!! détruire l’ivoire ça ne va pas ramener les éléphants à qui on les a pris si ? pfff un coup de pub encore ! c’est sur le terrain qu’il faut faire quelque chose pas une fois qu’il est trop tard !!!

  24. NON! Il faut mettre plus de moyens humains dans la lutte contre le braconnage et des pènes plus sévères pour les traficants.

    • des »pènes de cz panzani ? ou des peines plus sévères ?

    • Le « pène », c’est la pièce mobile d’une serrure, qui s’engage dans la gâche pour fermer une porte.
      Les « penne », ce sont des pâtes italiennes, des longues plumes, l’extrémité d’une antenne etc.
      Les »PEINES » sont des punitions, des châtiments, du travail etc.
      Il ne faut pas confondre et surtout, se donner la peine de consulter un dictionnaire quand on ne sait pas.

  25. Je pense qu’il aurait mieux valu les mettre en vente (aux enchères éventuellement) au profit d’acheteurs triés et recensés, afin de récolter des fonds pouvant servir à lutter efficacement contre les braconniers ; notamment pour l’achat de véhicules, l’emploi de gardes supplémentaires, de drones, de tout ce qui peut être utile pour lutter contre ces assassins en venant en aide à des pays qui n’ont pas forcément assez de moyens.

    • @THOMAS
      Votre opinion part d’un bon mouvement, toutefois celà constituerait de la part des autorités un très mauvais signal : une vente illégale !
      On pourrait toutefois estampiller comme objets de collection (patrimoine) les objets créés bien avant que ne soit reconnus les dangers de ces trafics …

    • Je suis plutôt d’accord avec vous…ces pauvres bêtes sont vraiment mortes pour RIEN ! Alors « vente illégale » ? Oui mais pas à n’importe qui et pour la bonne cause !
      Cette destruction va encore faire monter les enchères… à l’inverse (supposons) « inonder » le marché ferai chuter la rareté donc les prix et l’attrait de cet interdit ???
      C’est un cauchemar… que restera-t-il de notre terre ?

    • Par définition un acte effectué par les autorités et contrôlé par le parlement ne saurait être illégal !
      La revente (aux enchères bien sûr) de l’ivoire saisi aurait comme premier effet de saturer le marché et donc de rendre le braconnage moins rémunérateur, peutêtre m^me sans intérêt économique pendant un certain temps. C’est la rareté qui entretient les marchés parallèles.

  26. Des mesures ont souvent le résultat inverse à celui espéré. Ces destructions réduisent l’offre et augmentent donc la rareté et le prix. Les éléphants seront donc tués 2 fois : 1 fois pour ces saisies et destructions et 1 fois pour satisfaire le marché. Les seules solutions efficaces seraient l’application de punitions exemplaires et dissuasives contre le braconniers, mais également contre les receleurs et acheteurs.

    • @ ORATIO
      100% d’accord avec vous, je m’apprêtais d’ailleurs à poster le même texto que le vôtre.

    • Complètement d’accord! Sans mesures radicales prises envers les monstres qui sont à l’origine de ce massacre, ce genre de geste symbolique n’aura aucune conséquence positive!

    • Commentaire pertinent !

  27. On l’a déjà fait et à de nombreuses reprises mais apparemment le braconnage continu sans diminuer notablement. Cela démontre que la dissuasion par ce type d’action médiatique n’est pas adapté et n’atteint pas les personnes cibles. Qui sont les personnes qui sont ciblées dans le cas présent ? les acheteurs, les vendeurs, les intermédiaires, les braconniers ? je ne pense pas … Un scoop médiatique pour les politiciens en mal de réponse adaptée au problème en question ?

Moi aussi je donne mon avis