Dendrobates – Les grenouilles préférées des amateurs de terrariophilie

Les NAC, ou Nouveaux Animaux de Compagnie, même s’ils ne sont pas si nouveaux que cela, séduisent de plus en plus de Français… Cet engouement permet de mieux comprendre leurs besoins. Des besoins qui méritent d’être ben compris avant d’adopter un de ces animaux comme ici les Dendrobates !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 6 Nov 2020, à 13 h 02 min

Les Dendrobates sont des animaux qui nécessitent un savoir-faire et de respecter quelques règles de base pour assurer leur bien-être. Préparer leur arrivée chez vous et observer leur comportement vous donnera les clefs de leur épanouissement.

Comment accueillir une ou plusieurs Dendrobates ?

Les Dendrobates sont des grenouilles qui sont fascinantes bien au-delà de leurs couleurs, mais qui sont aussi emblématiques d’une petite faune exotique particulièrement fragile. En tout cas, pas d’inquiétude, les animaux trouvés sur le marché ne sont plus du tout des animaux sauvages mais bien issus d’élevages.

L’habitat de la grenouille Dendrobate

Pour les Dendrobates il vous faudra un terrarium vitré en verre collé « classique » avec des dimensions, pour un couple, de 40 x 40 x 40 cm à 50 x 50 x 50 cm. Inutile de dépasser un tel dimensionnement pour deux spécimens car le taux d’humidité est essentiel au maintien des animaux et un trop gros volume y nuirait.

Une fois le terrarium acquis, il faudra l’équiper comme il se doit avec des racines, des plantes, mais aussi en prenant garde d’avoir un sol digne de ce nom sur lequel vous pourrez faire pousser des mousses qui participeront au maintien du taux d’humidité maximum.

Dendrobate azureus est une des plus simple à entretenir © Martin Podt

En plus de brumisateurs, par exemple, pour maintenir un taux d’humidité élevé, il faudra assurer un éclairage de 10 à 12 heures par jour avec deux tubes fluorescents de 18W dans le cas d’un terrarium de 50 x 50 x 50 cm.

Enfin, le chauffage du terrarium a également une forte importance avec le maintien d’une température de 25 à 27°C avec 25°C au sol de jour comme de nuit. Pour ce faire vous pouvez équiper votre terrarium d’un câble chauffant que vous installerez sous la terre et que vous équiperez d’une sonde pour vous assurer que les températures restent constantes toute l’année.

Placez enfin le terrarium dans un endroit calme et très éclairé sans pour autant que la lumière du jour ne frappe directement dessus à cause de trop fortes montées en températures.

Avertissement

Adopter un NAC n’est pas anodin, ne le faites pas si vous n’êtes pas prêt et bien renseigné. Les NAC ont des besoins particuliers, souvent inattendus… N’en offrez surtout pas non plus « pour faire plaisir » car vous pourriez mettre en difficulté le futur propriétaire et par là-même l’animal en question, qui mérite pourtant d’être respecté.

L’alimentation des Dendrobates

Vous pourrez trouver des proies vivantes pour vos dendrobates sur le marché de l’alimentation animale, mais il faut bien comprendre que l’alimentation va avoir un impact direct sur la santé et le bien-être de vos NAC. À ce titre, il est judicieux d’y porter une attention toute particulière.

Ainsi si vous vous fournissez dans le commerce, ne donnez jamais les proies vivantes à peine achetées à vos dendrobates.
Nourrissez-les pendant plusieurs jours (au moins 2), bichonnez-les, car plus elles seront en forme, mieux elles nourriront correctement vos animaux.

Vous devez donc leur proposer tous les deux jours pour des adultes et tous les jours pour des juvéniles, des drosophiles, des grillons de petite taille selon l’espèce de votre amphibien et même des collemboles.

Les drosophile vous embêtaient ? Avec un amphibien à la maison, elles vont vous servir ! © SUPAPORNKH

Tous ces animaux peuvent parfaitement être élevés par vos soins. Faire ces petits élevages vous-même est là à la fois chose fascinante, relativement facile à réaliser et surtout beaucoup plus sûre tant dans la qualité que dans le risque de transmission de pathogènes.

Entretien des Dendrobates

Végétaux en décomposition et autres feuilles mortes doivent être enlevées avant de pourrir totalement – ce qui se produit relativement vite au regard de la durée d’éclairage et de la température.

De même, une inspection plus serrée tous les mois afin de faire disparaître toutes les moisissures qui auraient pu apparaître pour éviter qu’elles ne se développent de trop.
Les récipients d’eau qu’ils soient d’ornement ou pour que les Dendrobates puissent se désaltérer doivent être nettoyer régulièrement pour faire en sorte qu’il ne s’y développe pas d’algues.

Dendrobates – Le saviez-vous ?

Plusieurs espèces sont particulièrement toxiques… à l’état sauvage ! En effet cette toxicité vient de sécrétions chimiques qui suintent à travers leur peau et qui provient des fourmis qu’elles consomment dans la nature et qui produisent elles-mêmes ces toxines.
Aucune chance donc de courir ce risque avec des animaux en terrarium.

Lire page suivante : bien s’occuper des dendrobates

Illustration bannière : Dendrobates tinctorius est très répandue en élevage © Eduardo Medina
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis