Déconfinement : comment vous déplacer à plus de 100 km ?

Le ministère de l’Intérieur a mis en ligne la nouvelle attestation à utiliser pour les déplacements de plus de 100 km. Comment l’utiliser et à quelles conditions ?

Rédigé par Paul Malo, le 13 May 2020, à 10 h 09 min

Alors que l’heure du déconfinement a sonné, une attestation demeure : celle réclamée si vous voulez vous déplacer de plus de 100 km de votre domicile.

100 km : une distance calculée à vol d’oiseau

Elle est désormais en ligne : le ministère de l’Intérieur a publié sur son site la nouvelle attestation à utiliser pour les déplacements de plus de 100 km. Vous devez désormais être muni de cette « déclaration de déplacement » si vous vous déplacez dans un périmètre de 100 km autour de votre domicile. Si votre déplacement est supérieur à 100 km, mais que vous vous déplacez à l’intérieur de votre département, il n’est en fait pas nécessaire d’avoir l’attestation. Bonne nouvelle : il n’est pas non plus nécessaire de se munir de la déclaration pour les déplacements de plus de 100 km effectués au sein de son département de résidence, ni pour les déplacements en dehors du département de résidence, dans la limite de 100 km.

Laver son masque de protection : nos conseils pour le réutiliser

Attention : les distances parcourues se calculent en fait à vol d’oiseau. Comment calculer 100 kilomètres à vol d’oiseau sur Internet ? Allez, par exemple, sur le site carte-sortie-confinement.fr ou 100km.space. Saisissez une adresse, cliquez sur « afficher la carte, » et le tour est joué. En toute logique, vous devrez tout de même vous vous munir d’un justificatif de domicile daté de moins d’un an, ainsi que de tout document justifiant le motif du déplacement.

L’attestation de déplacement n’est plus nécessaire au quotidien à proximité du domicile – © BreizhAtao

Qu’est-ce qu’un motif familial impérieux ?

Au total, le nouveau formulaire proposé par le ministère propose sept motifs différents de déplacement à plus de 100 km. Sont ainsi notamment autorisés les trajets entre le lieu de résidence et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle, et les déplacements professionnels qui ne peuvent pas être reportés. Le sont également les trajets entre le lieu de résidence et l’établissement scolaire effectué par une personne qui y est scolarisée ou en accompagnement d’une personne scolarisée, ainsi que les trajets nécessaires pour se rendre à des examens ou des concours.

En sus des convocations et missions d’intérêt général, figurent également parmi les cas autorisés les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants. Selon le site du gouvernement, sera considéré comme motif familial impérieux « un déplacement dont la nécessité ne saurait être remise en cause : blessure d’un proche, accompagnement d’une personne vulnérable ou non autonome, décès d’un membre de sa famille proche ».

Illustration bannière : Déconfinement : les vacances ne sont pas un motif valable de déplacement au-delà de 100 km – © PhaiApirom
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis