Paris : 30.385 déchets ramassés en une heure et demie

En l’espace d’une heure et demie, des bénévoles ont ramassé 23.000 mégots et 4.150 capsules de bière aux abords du Bassin de la Villette, « haut lieu » des fêtards parisiens.

Rédigé par Anton Kunin, le 26 Mar 2018, à 9 h 45 min

Au cours d’une opération annuelle de nettoyage et de sensibilisation au sujet des déchets urbains, un total de 30.385 détritus a été récolté par les bénévoles de l’ONG Surfrider, en l’espace de seulement… 1h30.

Les déchets jetés à même le sol sont toujours très nombreux à Paris

C’est une opération annuelle que l’ONG Surfrider organise dans la capitale française sur le thème des déchets pour marquer les esprits et essayer d’enclencher des changements de comportement. Au cours de l’édition 2018, les bénévoles sont partis ramasser des déchets aux abords du Bassin de la Villette, un lieu très fréquenté par les fêtards.

En seulement 1h30, 23.000 mégots, 4.150 capsules de bière, 760 emballages alimentaires, 430 gobelets en plastique et 300 bouteilles en plastique ont été ramassés, ainsi que 310 bouchons en plastique, 300 emballages en carton, 300 canettes en aluminium, 135 couverts en plastique, 130 paquets de cigarettes, 150 bouteilles en verre, 150 tickets de métro, 85 « touillettes » en plastique, 70 briquets, 70 pailles et 45 bâtons de sucette.

Un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau

Plus surprenant encore, les bénévoles ont également trouvé un four à micro-ondes abandonné, ainsi qu’une trottinette, un casque de moto, une bonbonne de gaz, des chaussures, du polystyrène, des médicaments, des seringues, des piles, des bidons et même des produits d’entretien. Au cours de cette édition 2018, le record de 2017 a d’ailleurs été largement battu : à l’époque, « seuls » 10.000 mégots et « seules » 3.500 capsules de bière avaient été ramassés.

« Il est toujours impressionnant de voir tout ce que l’on ramasse en si peu de temps et dans un petit périmètre », a déclaré Lionel Cheylus, co-responsable de l’antenne parisienne de Surfrider. Selon l’ONG, le jet de mégots sur le trottoir a des conséquences néfastes pour l’environnement dans la mesure où un mégot jeté par terre a toutes les chances de se retrouver dans la Manche, faute d’un filtrage aujourd’hui totalement efficace. Sur son parcours, un mégot peut à lui seul polluer jusqu’à 500 litres d’eau.

Illustration bannière : Le bassin de la Villette – © nikjuzaili / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Nos concitoyens sont des cochons, quand nos gouvernants prendront ils des sanctions exemplaires contre ces incivilités, c’est plus facile de faire les poches des automobilistes avec des radars à tout va, que de prendre des mesures pour arrêter cela cela rapporte plus pour les caisses de l’état, pauvre France!!!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis