Covoiturage, taxi et trajets : qu’avez-vous le droit de faire depuis le déconfinement ?

Si les déplacements en voiture sont de nouveau autorisés, il faut tout de même continuer à respecter des règles de prudence et, parfois, se munir d’une attestation et d’un justificatif de domicile.

Rédigé par Paul Malo, le 17 May 2020, à 12 h 55 min

Fini d’être cloîtré chez soi. Pour autant, gare à ce qui est autorisé ou interdit en termes de déplacements au volant ou en voiture.

Toujours des règles à respecter

Le confinement aura duré pas moins de 55 jours. Désormais, il est de nouveau possible, prudemment, de rendre visite à ses proches, de se déplacer, de préférence en portant un masque afin de protéger soi comme les autres. Pour autant, toutes les attestations de déplacement n’ont pas disparu.
Certes, il est possible de se déplacer librement dans un rayon de 100 kilomètres à vol d’oiseau autour de chez soi. Pensez toutefois à prendre avec vous un simple justificatif de domicile récent, qu’il s’agisse d’une facture d’électricité ou de gaz ou d’une quittance de loyer.

Quand il s’agit de prendre la voiture, certaines règles doivent être respectées. Premier point : où voulez-vous vous rendre ? En effet, au-delà de la limite des 100 km, il est par exemple impossible d’aller en voiture dans un autre pays européen pour rendre visite à sa famille.
Sauf motif familial réellement impérieux tel qu’un deuil ou le fait de porter assistance à une personne fragile. De même, au-delà de 100 kilomètres, vous devez pouvoir justifier d’un « motif impérieux, familial ou professionnel » et vous munir d’une déclaration de déplacement à télécharger en format papier ou numérique sur le site du ministère de l’Intérieur.

Faut-il porter son masque ?

covoiturage confinement

Des règles à respecter pendant ce déconfinement progressif – © Suphat Pengchan

Dans le même ordre d’idée, si vous ne conduisez pas ou ne souhaitez pas conduire, avez-vous de nouveau le droit de prendre un taxi ou un VTC ? Tout-à-fait, mais à leur bord comme ailleurs, veillez toutefois à respecter les gestes barrières. En cas d’absence de séparation physique entre les passagers et le conducteur, veillez bien sûr à porter un masque.

Plus généralement, le port du masque n’est pas obligatoire au volant, s’il s’agit de votre voiture personnelle. Si vous transportez des personnes ne faisant pas partie de votre foyer et n’ayant pas été confinées en votre compagnie, le masque s’impose. Il s’impose plus encore si vous pratiquez le covoiturage au quotidien.

Des règles strictes pour le covoiturage

covoiturage confinement

Confinement et déconfinement : le covoiturage en toute sécurité – © Shunevych Serhii

En effet, le covoiturage est autorisé malgré le contexte. Il est même encouragé pour décharger les transports en commun, au point de se voir réserver des voies de circulation en Ile-de-France, sur les autoroutes A1 et A6A.
Toutefois, sachez qu’un seul passager par véhicule sera autorisé, et qu’il devra être assis à l’arrière, de préférence du côté droit, de façon à être le plus éloigné possible du conducteur. Passager et conducteur devront porter leur masque, et les gestes barrières s’imposent.

Vous devrez veiller à régulièrement aérer et désinfecter votre véhicule, impérativement avant chaque trajet. Il vous faudra également penser à nettoyer très régulièrement non seulement l’habitacle de la voiture, mais aussi le volant, les poignées de porte, les ceintures de sécurité, tout ce qui aurait pu être touché.

Illustration bannière : Covoiturage confinement et déconfinement, VTC, taxis, les consignes du moment – © Nataly Gejdos
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis