Bientôt, des cours de récré sans bitume à Paris pour lutter contre la chaleur

Faire des cours de récréation parisiennes des lieux où l’air peut circuler et rafraîchir l’atmosphère de ces îlots de chaleur est un objectif du Plan Climat de la capitale, en retirant le bitume et en végétalisant.

Rédigé par MEWJ79, le 11 Jul 2018, à 9 h 37 min

L’air à Paris devient irrespirable dès les mois de mai et juin. Et les cours de récréation, où l’air ne circule pas, gardent la chaleur. La mairie a décidé dans son Plan Climat de les réaménager.

Réaménager les cours de récréation pour y faire baisser les températures

Comment rendre les cours de récréation parisiennes plus respirables ? C’est l’un des thèmes peu connus du Plan Climat de la capitale. Pourtant, avec le réchauffement climatique, les températures en ville vont augmenter et selon Météo France, à Paris, elles pourraient même grimper d’un à quatre degrés. La mairie veut donc réaménager les cours de récréation. Fini le béton, il est temps de faire de la place aux plantes et laisser entrer l’eau et l’air pour rafraîchir l’atmosphère.

cour recre

Pour les palmiers, il va falloir attendre un peu… © Stor24

En effet, avec cette minéralisation, les cours de récréation sont considérées comme des « îlots de chaleur urbains » (ICU). Et comme les prochaines canicules sont inévitables, les réaménager pour en faire au contraire des « îlots de fraîcheur » permettraient aux élèves et à leurs enseignants de respirer et de moins subir les effets de la chaleur emmagasinée, notamment la nuit. En outre, ces lieux seraient aussi accessibles aux riverains durant la soirée.

Des sols poreux, un mur végétalisé et moins de béton pour un meilleur climat dans la cour

Pour mener à bien ce projet, ces lieux où l’atmosphère est irrespirable vont être repensés et réaménagés,  comme c’est le cas dans le XXe arrondissement de Paris au groupe scolaire Riblette, où durant cet été 2018, des travaux auront lieu. Les élèves découvriront à la rentrée des sols poreux, un mur végétalisé, des brumisateurs, une fontaine à eau et surtout moins de béton. Selon le directeur, interrogé sur France Inter, un tiers du bitume sera retiré et de la pelouse installée. Par cette action, il souhaite également que le climat général de la cour change et souhaite même y apporter de la sérénité.

Le Plan climat de Paris dévoilé en mai 2018 prévoit un programme de végétalisation, dont la base est de faire des plantes et des arbres « des alliés pour rafraîchir la capitale ». L’objectif est de faire de Paris une capitale neutre en carbone et résiliente à l’horizon 2050, pour limiter l’élévation de la température moyenne mondiale à +1,5°C d’ici 2100, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris. D’ici 2030, ces cours de récréation deviendront des « cours d’école oasis », débitumées, végétalisées, ou encore construites à partir de revêtements innovants qui retiennent l’eau. 

Illustration bannière : Une cour de récré au vert – © Rawpixel.com
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis