Contre la taxe tampon, mettez-vous à la coupe menstruelle !

Face au rejet par l’Assemblée Nationale du 15 octobre 2015 d’une diminution de la TVA sur les produits de protection hygiénique féminins des 20% actuels à 5%, et si nous nous passions de tampons et serviettes jetables ?

Rédigé par Kathy, le 16 Oct 2015, à 10 h 09 min

La coupe menstruelle en pratique : trouvez le graal

La coupe menstruelle présente des avantages non négligeables.

Trouvez le modèle qui vous convient

La précision est importante mais vous ne pourrez pas vous fier à l’avis d’une copine. Un modèle peut ne pas vous convenir, mais il peut être intéressant d’en tester un autre. Toute coupe menstruelle ne convient pas à tout le monde, tout simplement parce que chacune a un corps différent.

Si la technologie des tampons a un historique important (les premiers remonteraient à l’Égypte Antique), les coupelles menstruelles ont été développées plus tardivement, à partir des années 1930. On a alors eu la Tassette, puis beaucoup plus tardivement la Keeper, laquelle posait des problèmes à cause des allergies au latex. La Mooncup a changé la donne en optant pour le silicone chirurgical.

Cela n’empêche pas également des réactions allergiques (j’ai jeté la Mooncup, qui ne me convenait vraiment pas, mais cela ne signifie en aucun cas qu’elle ne sera pas adaptée pour quelqu’un d’autre) mais l’offre est à présent beaucoup plus large, même si largement plus répandue à l’étranger qu’en France. Il existe aussi des coupes menstruelles en TPE, comme celles de la marque FleurCup, commercialisées par Dans Ma Culotte, et qui sont 100 % « made in France« .

coupe

La coupe menstruelle FleurCup © Dans Ma Culotte

N’hésitez pas à vous renseigner dans les parapharmacies ou les magasins bio pour savoir ce que vous pouvez vous procurer sur commande, ou commander vous-même sur Internet.

Différentes coupes menstruelles pour différents corps

Voici donc un petit guide pratique de ce qu’il faut savoir pour bien choisir votre coupe menstruelle

Le prix de la coupelle menstruelle

Commençons par cette précision : certes vous allez la garder une dizaine d’années mais le prix varie beaucoup en fonction de la provenance géographique et de la marque. Nous avons ainsi relevé des prix allant de 15 à 50 euros, hors livraison. Il faut néanmoins aussi tenir compte des autres paramètres pour que la coupe menstruelle vous convienne.

Pour en savoir plus et commander votre coupe menstruelle, faites un tour Dans Ma Culotte

La contenance de la coupelle menstruelle

Ce paramètre est assez évident mais vous tâtonnerez peut-être un peu : partez du principe que si votre flux menstruel est peu abondant, une petite contenance vous conviendra. Si ce sont les chutes du Niagara pendant deux jours, prenez une grande contenance (noooon, posez ce seau !). De ce qu’on a pu constater pour différentes marques, cela s’étale de 10 ml à 40 ml.

Pour vous donner une idée, un flux léger n’aura pas son équivalent dans les cups, toutes ayant une contenance supérieure à 9 ml. Pour un flux dit « normal », on choisira une contenance d’une dizaine de millilitres, pour un flux « super » 12 à 15 ml, pour un flux abondant une coupe de 15 à 18 ml. Au-delà, on est dans le flux important, ce qui vous permet aussi éventuellement de la garder plus longtemps.

Côté pratique, on vous recommande de ne pas dépasser les 8 heures sans la vider et la nettoyer, mais cela vous permet donc de partir en escapade sans avoir à penser à votre flux menstruel trop souvent (la classe, en somme).

Choisissez la coupe menstruelle en fonction de sa taille

Chaque femme est différente et la forme particulière de la coupelle menstruelle ne vous conviendra pas forcément. Il y a néanmoins un paramètre qui revient pour toutes les marques : la taille en fonction de l’âge et d’un éventuel accouchement passé. Ce n’est pourtant pas forcément à suivre à la lettre : vous êtes la mieux placée pour connaître la largeur de votre vagin.

coupe

© bbernard

D’autres paramètres : matière, tige et souplesse

J’aurais tendance à comparer le choix d’une coupelle menstruelle au choix d’un préservatif : on va d’abord éviter les allergies (exit le latex pour les concernées) en prenant garde à la matière. On va également faire attention à la forme générale et à la souplesse de la cup. On va alors se référer à votre vagin : vagin court, coupelle courte ; vagin tonique, coupelle raide, et ainsi de suite.

La tige a également son importance. Selon les marques et selon le modèle, la tige peut être creuse à mettre à la bonne longueur ou en pointe (peut frotter sur les parois intérieures du vagin, mais pas forcément), la tige boule, l’anneau, la tige plate, etc. Là encore c’est vraiment à vous de voir en fonction du confort de port et de retrait.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

25 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour les filles,
    Fervente utilisatrice de la coupe menstruelle, on ne peux que être satisfaite de son côté écologique qui pour moi est vraiment important : finit les tonnes de tampax jetés à la poubelle. Côté usage, c’est simple même si il faut se l’avouer plus contraignant que les protections hygiéniques jetables. Personnellement, j’en parle sur mon blog femmecup.fr sans pour autant enjoliver la réalité car la coupe a aussi ses inconvénients , il ne faut pas le cacher et toutes les marques ne se valent pas !

  2. J’ai adopté une coupe menstruelle depuis plus de 2 ans et j’en suis ravie.
    Il faut persévérer au début car les premiers essais peuvent être un peu compliqués: ma coupe avait du mal à se déployer et j’avais des doutes sur la position de la coupe, mais maintenant je la met et l’enlève en un tour de main.
    Plus besoin de serviettes ni de protège-slip (même si au début, j’en mettais avec la coupe, au cas où). Je fais de l’équitation et du footing: aucune fuite avec la coupe.

  3. Quand vous l’utilisez pour la première fois, ne le faites pas en étant toute seule chez vous!!
    J’ai testé la Mooncup et j’ai me suis sentie très mal tout de suite, je l’ai enlevé au bout de 5 secondes, mais je me suis sentie mal pendant plusieurs heures, comme si j’avais une très forte grippe, j’ai cru faire un syndrome du choc toxique, et j’ai du appeler les urgences, mais ce n’était qu’une allergie au latex médical utilisé (je ne suis pas allergique à celui des préservatifs par contre). Tout ça pour dire qu’il faut prendre des précautions avant de la tester et ne la tester pas toute seule chez vous, on ne sait jamais!

  4. Coucou a toute,quel bonheur pour les jeunes femmes de trouver cette facilité !
    Ai commencé ainsi que mes soeurs jumelles il y a + ou – 55 ans a utiliser les serviettes lavables ….. 3 filles et maman,je vous avoue qu’il y avait en permanence un seau d’eau salée afin de faire tremper ces bh avant le lavage !
    Ensuite une quatrième fille est venue renforcer l’effectif.
    Ravie pour vous!

  5. La manipulation de retrait et d’introduction nécessite d’avoir les ongles et les mains très propres à chaque fois c’est à dire plusieurs fois dans la journée! Sans oublier les micro lésions occasionnées par les ongles. Je ne recommande pas cet objet aux personnes qui doivent faire cela dans des toilettes publiques. L’idée est louable mais la pratique n’est pas sans inconvénients réels.

  6. Bonjour à toutes !

    Je suis passée à la cup, il y a de cela plus d’un an. J’étais vraiment dubitative au début, puis après avoir lu nombre d’horreur sur les protections périodiques classiques, j’ai franchi le pas.
    D’ailleurs, j’ai écrit il y a quelques temps de cela un article sur les dangers des protections intimes :

    lavoixdubio.com/culture-et-societe/urgence-pour-votre-vagin/

    Je suis très heureuse d’utiliser la cup, je trouve que c’est beaucoup plus propre et pratique qu’un tampon plein de dioxine, et surtout beaucoup moins polluant !

    Vraiment, je vous conseille la cup, et en plus vous la gardez dix ans ! Économie et Écologie !

  7. Bonjour
    J’ai mes règles depuis et je suis actuellement dans le deuxième cycle depuis que ça a commencé
    Je met des serviettes mais pas de tampons (ça ne saurai venir si on fait piscine au collège cette année 🙁 )
    Je suis tombé par hazard sur le cup et j’aimerai bien essayer 🙂 si sa peut me soulager et rendre plus simple ce bouleversement dans ma tête :3
    Est ce que ça pourrai me convenir (j’ai 14 ans et je suis vierge) ?
    Comment puis-je le demander a ma mère ? 🙁
    Est ce que ça soulage des douleurs ?
    N’y a t’il aucun risque d’infection ?
    A mon collège il n’y a pas de lavabo dans les toilettes , est ce grave si je ne la rince pas après l’avoir vidée (si je doit la vider au collège ) ?
    Est ce qu’on la sens dans le ventre ?
    Est ce qu’il y a une petite boite pour que je la glisse dans mon cartable (la j’ai eu 5 semaines entre la première et la seconde) car je ne suis pas sure d’être régulière dans mes cycles encore 🙁 ?
    Il y a t’il des risques de fuite ?

    avis aux cavalières qui passent par la :p :
    Je suis passionnée par les chevaux depuis toute petite est ce que je peux quand même monter a cheval avec cette cup ?
    Si oui n’y a t’il pas un risque qu’elle glisse pendant un cours (d’équitation) ?

    Désolé pour interrogatoire
    Répondez moi s’il vous plait 🙂

    • Non, ça ne va pas te soulager de tes douleurs. La cup ne fait que recueillir les menstrues.
      Pas de risque d’infection. On ne l’a sent pas dans son vagin. Il y a une boite ou un sachet en tissus entre les cycles. Il n’y a pas de fuite si la cup est bien positionné dans ton vagin et pas de soucis pour l’équitation, elle ne bougera pas.
      Tu peux aller voir les questions réponses fréquentent sur des sites comme lesanglaisontdebarque.com

    • « A mon collège il n’y a pas de lavabo dans les toilettes » dit Léa. Vous avez bien lu? Donc les collégiens n’ont pas la possibilité de se laver les mains en sortant des toilettes? C’est scandaleux! Je n’imaginais pas qu’il soit possible de trouver encore des établissements d’enseignement sans les équipements d’hygiène de base, qui sont obligatoires dans tous les lieux publics. On est en France la? Au 21e siècle? Les étrangers ont beau jeu de se moquer de l’hygiène des français! Si j’ai mal compris, rectifiez svp.

    • Salut Lea,
      Je ne te recommande pas la coupe menstruelle si tu es vierge, il faut avoir une très bonne connaissance de son corps et savoir être détendue pour pouvoir l’enlever sans douleur, ce qui n’est pas forcément évident. Cela ne soulage pas les douleurs et il y a effectivement des risques d’infections si tu as les mains qui ne sont pas propres et que tu ne stérilise pas la coupe menstruelle entre chaque période de règles. Il y a aussi des risques de fuite si elle n’est pas bien disposée. Je te conseille d’utiliser des serviettes, cela est plus simple pour ton âge, pour la piscine, soit tu te fais dispenser de piscine quand tu as tes règles, soit tu mets un tampon. Pour diminuer le risque de syndrome de choc toxique, il faut utiliser un tampon de petite taille et le garder maximum 4h. Et n’ai pas peur d’en parler avec ta mère, elle sait ce que c’est!

    • Bonjour,
      je réponds très tardivement, plutôt pour toutes celles (et ceux?) qui liraient l’article et les commentaires maintetant.
      Je ne suis pas du tout d’accord avec les réponses apportées à Léa.
      En effet, je pense que la coupe est adaptée y compris pour des ados.
      Ca peut être un peu délicat pour certaines (découverte de son corps, vue du sang…), mais je pense que c’est au contraire intéressant et évitera des complexes ou des pensées erronées (notamment sur la faible quantité de sang qui s’écoule, dont je n’avais pas idée avant d’utiliser la coupe).
      Depuis que je suis ado j’ai toujours une petite bouteille ou gourde d’eau avec moi. Il suffit donc de l’utiliser en allant au toilette pour se laver la main, rincer sa coupe après l’avoir vidée, puis se rincer les mains. Il est vrai que la présence d’un robinet est pratique pour se laver les mains avant et après, mais s’il n’y en a pas on peut s’en passer.
      Différents modèles et tailles existent (cf. easycup.fr pour infos et comparatifs), les plus petites seront adaptées pour les ados (petit écartement et flux faible).
      J’utilise une coupe deûis mes 19 ans (y compris en voyage) et j’ai suis vraiment ravie. Cela m’a énormément rendu service et a rendu plus à l’aise avec les périodes de règles (liberté…), même en comparant avec des tampons.
      Pour les toutes premières utilisations, je recommande de mettre un protège-slip en plus pour éviter tout désagrément, le temps de bien trouver comment la mettre pour éviter les fuites.

  8. Super article .
    Je connaissais ,mais là vous me donnez vraiment envie de tester .
    Merci les filles de vos avis ,et d’être solidaire à notre terre mère .
    Perso,j’utilise natracare: protège slip fin en coton organique biodégradable ; dans les mags bio  » la vie claire ou même biocoop.
    Le hic,c’est pour la playa et piscine ,donc je vais tester la cup » » LOL …j’appréhende un peu,mais je suis une grande fille maintenant …;) .
    Merci pour le lien pour l’achat .

  9. Très éclairant et avé le sourire ! Merci Kathy ! Pour passer à l’acte, à découvrir la SI-Bell, nouvelle, en silicone, fabriquée en France par Sterne (18 ans d’expérience dans le silicone), de qualité médicale et vendue 20 à 23€

    On est très fier de référencer et de promouvoir ce petit produit écologique, pour que la Terre reste bleue

  10. Il y a eu plusieurs cas de grossesse suite à l’utilisation de cup. C’était sur des sujets qui utilisaient un stérilet. Il semblerait qu’il y ait un gros risque pour que celui-ci bouge à cause de l’appel d’air (ou pour d’autres raisons).
    A manier avec précaution donc !

    • Heu… c’est-à-dire qu’il ne faudrait pas tout confondre : la cup n’aspire pas mais recueille le sang.
      Il n’y a aucune contre-indication à l’utiliser avec un stérilet…
      J’en ai même fait un article sur mon blog, tellement cette croyance m’agace

    • Léna c’est quoi le nom de ton blog ?

  11. c’est vrai je ne m’en passerai plus jamais, par contre il faut être réaliste sur les petits inconvénients : pour la vider, le lavabo à proximité est indispensable. on s’en met sur les doigts et il faut la rincer avant de la remettre (les lingettes vont à l’encontre du principe). Les odeurs, la vue du sang on les a forcément un peu, on est en direct avec la réalité de notre corps vivant, il faut l’accepter.
    Pour le nettoyage, tremper dans l’eau bouillante 1h suffit, je n’ai jamais utilisé de produit.
    le seul hic actuellement c’est que je ne peux pas le proposer à mes ados : pas prêtes psychologiquement et doute sur l’adaptabilité …

  12. Bonjour,

    merci pour cet article sur ce produit révolutionnaire et pourtant méconnu.
    il y a le site uptocup.fr pour acheter la Lunacopine. Les frais de port sont offerts et c’est « satisfaite ou remboursée » !

  13. Manque plus qu’un lien pour acheter …

  14. Je l’ai je la garde c’est top! Grace a elle j’ai fait connaissance avec mon col de l’utérus!
    Cependant perso, le 2ème jour, c’est galère! Règle abondante donc vidage nécessaire à midi au boulot! Il faut cibler le bon toilette celui avec un lavabo! Il m’a fallu 2/3 cycles pour trouver mes marques.

  15. Je ne suis pas super d’accord sur le cote pratique a utiliser, perso je galere encore un peu, mais je suis d’accord pour dire que tout le reste c’est vrai! Que du bonus!!!
    Je l’ai, je la garde, pas question de retourner aux serviettes et encore moins tampons 🙂 🙂 🙂

  16. Oui, je suis bien d’accord, je ne pourrais plus me passer de ma cup 😉
    J’en ai même fait un blog pour la peine : coupemenstruelle.net/

    En revanche, je ne suis pas d’accord avec la stérilisation de la cup entre chaque cycle : pour moi, une seule fois suffit, lors de la réception de la cup.
    Après, juste laver à l’eau et au savon de marseille entre chaque cycle.
    En fait, je me dis que je ne stérilise pas tout ce qui va dans mon vagin, donc je fais la même chose pour la coupe.
    ++

    • +1 pour la stérilisation entre chaque cycle, c’est vrai que c’est pas super utile

  17. Il y a une erreur dans votre article, un tampon ne peut pas passer par le col de l’utérus. Certes il s’ouvre un peu lors des règles mais seulement de quelques millimètres.
    Il y a une ressource fort utile que vous n’avez pas cité : le site easycup.fr C’est vraiment une mine d’infos quand on débute avec la coupe !

  18. Super article ! Perso je ne pourrais plus me passer d’une coupe menstruelle.
    La marque Meluna propose des stérilisateurs pour coupe menstruelle, c’est quand même plus pratique que la vieille casserole 😉

Moi aussi je donne mon avis