Le corail rouge en danger au large de la Catalogne

Alors que la Catalogne en avait interdit la pêche pour dix ans, l’Espagne vient d’accorder pas moins de douze licences d’exploitation du corail rouge.

Rédigé par Paul Malo, le 3 May 2018, à 9 h 50 min

Alors qu’un moratoire de dix ans avait été voté l’an passé, l’Espagne vient d’autoriser la pêche du corail autour de zones protégées.

Douze licences d’exploitation du corail

L’an dernier, la Generalitat de Catalogne avait voté un moratoire sur les eaux intérieures jusqu’en 2027, et avait retiré les permis de pêche du corail de Bégur jusqu’à la frontière française. Le but : préserver le corail, autant que faire se peut. En effet, selon un rapport d’experts, 90 % de la population de corail rouge était d’ores et déjà dans un état de conservation « critique ».

corail rouge

Le corail rouge, l’or rouge de la Méditerranée sert à faire des bijoux ! © Cristian Umili

Pourtant, l’Espagne vient justement d’accorder pas moins de douze licences d’exploitation du corail autour de zones protégées par la Catalogne. Le ministère de l’Agriculture espagnol a accordé ces licences pour pêcher le corail rouge dans les eaux extérieures, entre les communes d’Arenys de Mar et Begur. Un sujet de tensions de plus entre Espagne et Catalogne…

Une richesse en danger

L’arrêté ministériel espagnol n’inclut pas les eaux extérieures avoisinantes des secteurs où ces permis de pêche ont été accordés. Il est donc probable que le corail sera pêché dans les eaux extérieures proches de la France. Pourtant, depuis 2011, cette récolte est interdite à moins de 50 mètres de profondeur sur le territoire des Pyrénées-Orientales.

Corail rouge

Corail rouge mort, prêt à être transformer en bague ou en collier ! © Guillermo Guerao Serra

Le corail rouge se trouve en Méditerranée occidentale ; il s’installe surtout dans les terrains rocheux et dans les profondeurs (de 100 à 800 mètres). Sa croissance est très lente, environ 0,25 millimètre de diamètre par an, et leur régénération l’est tout autant. Selon les scientifiques, la récupération des populations serait seulement possible avec une absence d’activités extractives et l’on a besoin de plus de 30 ans pour atteindre un bon niveau de conservation.

Illustration bannière : Corail rouge de la Méditerranée – Capture d’écran youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. PROTEGEONS A TOUT PRIX LES FONDS DES MERS ET SURTOUT LES CORAILS !!!!!!

Moi aussi je donne mon avis