conso collaborative : le partage des réfrigérateurs

Rédigé par Jean-Marie, le 4 May 2013, à 20 h 28 min

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire ordinaire, une association lorraine veut promouvoir des frigos collaboratifs.

Quand on part en vacances, il est fréquent qu’il reste des aliments dans votre frigo le jour du départ. Un grande partie de contenu de votre réfrigérateur finit trop souvent à la poubelle, tout simplement. Si on ne veut pas jeter, on peut aussi parfois les donner à des voisins. Mais cela n’est pas du tout systématique.

La conso collaborative contre le gaspillage    © Creative commons

Partage ton frigo », c’est le premier réseau social zéro-gaspi.

Je donne, je reçois, ou j’échange à sa juste valeur. Pour ne pas jeter et moins gaspiller !

En bref :  J’ai récupéré beaucoup de fruits et légumes, je pourrai en donner dans mon quartier,
– J’ai bien trop acheté en lots familiaux, je vais pouvoir partager avec mes amis,
– Il me manque juste un peu d’épices, je saurai comment en demander à mes voisins,
– J’ai un bon plan fromages fermiers, je proposerai l’achat groupé dans mon entreprise,
– On cherche des bières un dimanche soir à la cité U, ceux qui ont un stock à partager seront également invités,

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Partage ton frigo fait une campagne de financement participatif en ce moment sur kisskissbankbank.com/partage-ton-frigo

  2. Je ne jette rien. il est plus facile de gérer sa nourriture que d’organiser des partages !

  3. c’est ce que font les hommes politiques, ils ont au frigo les électeurs des autres lol!

  4. Franchement l’idée est quasi nulle, je laisse mes vieux yaourts et je mange ta demi boîte de sardines, beurk!

  5. Belle idée… sur le papier.
    J’avais proposé aux 2 locataires de mon atelier d’artiste de partager mon frigo ; cruelle déception : ils stockaient leurs légumes sans emballage et la terre sautait partout, les bricks de lait, de crème, dégoulinaient sur les étagères, leur partie n’était jamais nettoyée et le frigo sentait mauvais et je devais systématiquement laver la poignée et la porte du frigo, parfois un petit papier m’avertissait que l’on m’avait « emprunté » un morceau de gingembre, un poireau, une carotte qui n’étaient jamais rendus…. Résultat : je leur ai demandé d’avoir leur propre frigo ! Les plus belles initiatives se heurtent souvent à l’incivilité, l’égoïsme et l’opportunisme. Dommage !

Moi aussi je donne mon avis