Bouteilles en plastique : haro contre la consigne !

La fédération professionnelle des entreprises de recyclage s’oppose au projet du Premier ministre qui souhaite mettre en place une consigne pour les emballages. L’organisation propose à la place un tri avec deux poubelles : une sèche et une humide.

Rédigé par MEWJ79, le 25 Jun 2019, à 11 h 40 min

Des entreprises de recyclage sont vent debout contre le projet d’Édouard Philippe de consigner les bouteilles en plastique. La fédération professionnelle des entreprises de recyclage propose de mettre en place un système plus simple de tri des déchets.

La consigne proposée par Édouard Philippe divise les professionnels

Édouard Philippe avait évoqué l’idée dans son discours de politique générale du 12 juin 2019. Les pétitions réclamant la consigne des bouteilles en plastique ont même essaimé sur le net. Mais une telle mesure ne serait pas du goût de la fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec) d’après franceinfo (1).

Machine à recycler les bouteilles en plastique © Rokas Tenys

L’organisation qui explique ne pas avoir été prévenue, est vent debout. Elle estime que la consigne « pèsera sur les finances des Français, des collectivités et sur le petit commerce artisanal » qui n’aura pas les moyens d’installer ce système. « Pire, elle cassera le tri citoyen, sans apporter de réel bénéfice environnemental. »

Instaurer un nouveau système de tri plus facile

La fédération qui compte 1.300 établissements adhérents, propose donc d’instaurer un autre système. Selon Jean-Philippe Carpentier, son président, il faut mettre fin au système des poubelles de couleur. « Le citoyen ne comprend plus rien. S’il part en vacances, s’il déménage, il n’a plus le même geste de tri à faire. Nous, on dit qu’il faut simplifier la chose, explique-t-il. On a d’un côté les déchets humides, les déchets alimentaires, la litière pour chat… Et tout ce qu’il reste, c’est pour la poubelle sèche ».

recyclage plastique

Usine de recyclage du PET © Alba_alioth

La radio explique que l’agglomération de Châteauroux (Indre) est actuellement la seule à utiliser ce système de tri. « La seule chose que l’on demande à nos administrés, c’est de séparer les choses. Ensuite, on a des trieurs optiques qui ont la capacité, si les choses ne sont pas imbriquées, de capter, avec des taux qui sont à 90 % », détaille à l’antenne Éric Chalmain, élu en charge des déchets. Son projet à terme : faire du gaz avec la fermentation de ses déchets humides.

Illustration bannière : Poubelles de recyclages -© Photographee.eu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. lci.fr/planete/bouteilles-en-plastique-pourquoi-les-industriels-du-recyclage-s-opposent-a-la-consigne-et-proposent-le-tri-des-dechets-sec-et-humides-2125222.html

    Bonjour, Les informations contenues dans cet sont elles exactes et vérifiables ?;;;

Moi aussi je donne mon avis