Compostez dans votre cuisine grâce au bokashi

Pas besoin de jardin pour avoir un compost ! Pour les appartements, pensez au composteur de cuisine ou bokashi. Voici comment ça marche.

Rédigé par Pauline Petit, le 27 Jan 2020, à 16 h 20 min

Comme son nom l’évoque, le bokashi est une méthode de compostage d’origine japonaise : le nom bokashi signifie « matière organique fermentée ». Ce procédé peut être adopté pour composter facilement ses déchets dans un espace réduit. Pratique pour les urbains et ceux qui habitent en appartement qui souhaitent réduire leurs déchets.

Le bokashi, alternative au compost pour les urbains

Le saviez-vous ? Les déchets organiques représentent un tiers du poids de nos poubelles ! Des déchets qui peuvent être facilement évités grâce au compostage. S’il est facile à installer dans un jardin, que faire lorsque l’on n’a pas la chance d’en avoir un ?

Plusieurs solutions s’offrent alors à nous : le compostage collectif, le lombricompostage ou le bokashi. Si l’idée d’avoir des vers de terre dans votre appartement vous répugne un peu, vous pouvez opter pour la méthode japonaise.

Comment fonctionne un compost bokashi ?

Le bokashi est à la fois le nom de la méthode de compostage, mais aussi du produit activateur qui permet à la matière de se composter plus rapidement. Il s’agit d’un mélange de son de blé et de micro-organismes efficaces pour digérer vos déchets de cuisine.

Le compost bokashi est une méthode qui prend relativement peu de place : il s’agit d’un simple seau, que l’on achète dans le commerce ou que l’on peut faire soi-même avec un gros seau alimentaire muni d’un couvercle. Il vous faudra toutefois acheter l’activateur de compost bokashi, en jardinerie ou en ligne.

compost bokashi

Un seau à bokashi © Richard Rinaldo / Shutterstock

Lors de la première utilisation, on dépose une couche d’activateur au fond du seau, puis une couche de déchets alimentaires et ainsi de suite. Tous les déchets peuvent être mis dans le bokashi : épluchures, agrumes, restes de nourriture et même de viande, à condition qu’ils soient coupés finement pour être plus facilement « digérés ». On tasse ensuite pour éliminer l’air. Le bokashi est en effet un processus de compostage anaérobie, sans oxygène.

Au bout de quelques jours, on peut déjà récupérer de l’engrais liquide à diluer, un excellent booster pour vos plantes vertes. Un mois plus tard, on obtient un compost solide prêt à utiliser pour son balcon, ou à donner aux possesseurs de jardin (contre quelques légumes ?)

Compost bokashi : avantages et inconvénients

La méthode bokashi comporte de nombreux avantages pour qui souhaite s’engager dans le zéro déchet.

  • Elle prend peu de place (l’équivalent d’une petite poubelle) ;
  • Elle ne sent pas mauvais ;
  • On peut composter plus de déchets qu’avec un lombricompost ;
  • Elle est rapide et efficace.

Les inconvénients du bokashi ? Son prix, si vous souhaitez acheter un kit bokashi tout prêt (environ 60 euros dans le commerce). Toutefois, vous pouvez facilement réduire le prix en faisant vous-même votre seau à bokashi ; il vous suffira alors d’acheter l’activateur (environ 10 euros). Certains passionnés font eux-mêmes leur activateur de bokashi, avec de la terre de forêt, riche en micro-organismes, ou du petit-lait(1).

Il vous faudra également trouver un moyen d’écouler votre compost liquide et solide. Disposer d’un bon compost est toutefois un bon prétexte pour entrer en contact avec des jardiniers urbains ou pour commencer un mini-potager sur votre balcon !

Illustration bannière : Des déchets organiques de cuisine – © KaliAntye
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis