Compagnies pétrolières : Des projets d’exploration peu compatibles avec les objectifs climatiques

Selon un rapport de l’ONG Global Witness, les plus grandes compagnies pétrolières pourraient investir 5.000 milliards de dollars dans l’exploration de nouveaux gisements d’ici à 2029. Une attitude peu soucieuse du respect de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement de la planète à +1,5°C.

Rédigé par Paul Malo, le 24 Apr 2019, à 11 h 35 min

Selon un rapport publié le 23 Avril par l’ONG Global Witness, les projets d’investissements des grandes compagnies pétrolières ne semblent faire que très peu de cas du réchauffement climatique.

Des projets d’investissements aux antipodes des soucis environnementaux

Les affaires se poursuivent, comme si de rien n’était. C’est en quelque sorte le constat du dernier rapport publié par l’ONG Global Witness, qui s’est penchée sur les projets d’investissement des plus grandes compagnies pétrolières(1)Soit près de de 5.000 milliards de dollars consacrés à l’exploration et clairement, selon ce rapport, « aux antipodes » des objectifs de lutte contre le réchauffement climatique formulés dans le cadre de l’Accord de Paris.

Pour les compagnies pétrolières, c’est « business as usual » © think4photop

Or, si cet accord visait à limiter le réchauffement climatique, notamment via la fin à court terme de l’utilisation des énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole), à l’inverse, les géants du gaz et du pétrole comptent investir des milliards de dollars dans le développement de nouveaux champs d’exploitation dans les prochaines décennies.

Des projets clairement  « très loin d’être compatibles avec l’objectif de +1,5 °C, souligne Murray Worthy, auteur principal du rapport. Les plans de l’industrie des énergies fossiles sont incompatibles avec un climat sûr et habitable. Ils sont aux antipodes de ce dont nous avons besoin »(2).

Vers une hausse de 12 % de la production

Le calcul est simple : alors qu’il faudrait une réduction de la production de pétrole de 40 % d’ici 2030, les prévisions de ces grandes compagnies tablent sur une augmentation de cette production de 12 % d’ici à cette même date. Si les investissements dans l’exploration s’étaient stabilisés alors que les cours du pétrole étaient au plus bas, ils devraient augmenter de 85 % d’ici 10 ans, pour atteindre 1.000 milliards de dollars par an d’ici 2029.

D’ici 2030, la production de pétrole devrait augmenter de 12 % alors qu’il faudrait la réduire de 40 % © Oil and Gas Photographer

Ainsi, un géant tel ExxonMobil prévoit d’investir dans les dix ans à venir pas moins de 149 milliards de dollars dans l’exploration et l’exploitation de nouveaux champs pétroliers. Chevron compte pour sa part investir 78 milliards dans de nouveaux champs pétroliers d’ici 2029. Dans la même période,  le groupe Total prévoit d’investir 53 milliards

A lire aussi :
Illustration bannière : Pompes à pétrole – © pan denim
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis