Que commande t-on le plus en ligne pendant le confinement ?

Les bouleversements des habitudes de consommation des Français, et notamment le boom des achats en ligne, pourraient bien durer après la période de confinement que nous connaissons actuellement.

Rédigé par Paul Malo, le 15 Apr 2020, à 9 h 57 min

Avec cette vie confinée à domicile, les habitudes d’achat ont massivement basculé en ligne. Mais pour acheter quoi ?

Des dépenses évidemment bouleversées

La solution la plus simple pour ne pas avoir, ou presque, à sortir de chez soi ? Tout commander en ligne. C’est ce que font la plupart des Européens durant cette pandémie de coronavirus, qui a confiné chez elle une bonne partie de l’humanité. Priorité à l’alimentation, bien sûr, notamment pour faire face à tous les repas familiaux de la journée, ainsi qu’aux produits d’hygiène. Quant aux dépenses en mode ou en beauté, ce sera (peut-être) pour plus tard.

Par ailleurs, selon l’analyse mondiale des achats sur Internet réalisée par Glimpse, les ventes d’haltères ont explosé, avec 611 %, celles de machines à pain sont en hausse de 410 %, les graines de tomates (parfaites même sur les balcons) de 248 %.
Pour les chanceux ayant un extérieur, direction la piscine gonflable (+235 %). Les tapis de yoga (+147 %), les micros (+113 %) et les souris d’ordinateur (+84 %) font aussi partie de stars de vente.

Preuve que les priorités confinées sont claires : rester en forme, distraire les enfants, mais aussi être en mesure de télétravailler depuis chez soi. Coté hygiène on ne s’explique pas la hausse de 91 % des bidets alors que les déodorants accusent une baisse de 33 %, et les parfums de 41 %.

Amazon condamné à ne livrer que des produits « essentiels »

Très logiquement, depuis un mois, les ventes de produits de beauté, de maquillage, sont en forte baisse, de même que l’équipement de maison et la mode, que ce soit adulte ou enfant. Des achats qui ne sont pas perçus comme prioritaires et pour lesquels il ne semblerait pas correct de surcharger les services postaux et de livraison.

Quoi qu’il en soit, plus le confinement durera, plus ces changements des habitudes de consommation pourraient devenir durables après le confinement, estiment les experts en consommation. De même, le commerce en ligne en sortira renforcé notamment, selon le baromètre du e-commerce Foxintelligence, auprès de la « génération X » (1960-1979).

Amazon condamné par la justice française

En attendant, en ces temps de confinement, Amazon vient d’être condamné par le tribunal judiciaire de Nanterre à ne plus livrer que des produits alimentaires, médicaux et d’hygiène, les 10 % de marchandises considérées comme « essentielles ».

commande Internet confinement

Beaucoup d’actifs se sont mis au télétravail – il a fallu s’équiper © tommaso79

Le syndicat Sud avait demandé au tribunal judiciaire de Nanterre la fermeture totale des entrepôts français du géant américain du e-commerce. Une demande rejetée mais, dans l’attente de « l’évaluation des risques professionnels sur l’ensemble de ses entrepôts » et pendant « une durée maximum d’un mois ».

Amazon affirme pour sa part, en sus de contrôles de température, avoir distribué ce dernières semaines en France sur ses site plus de 127.000 paquets de lingettes désinfectantes, plus de 27.000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que plus de 1,5 million de masques. » Affaire à suivre.

Illustration bannière : quels sont les produits les plus commandés en ligne pendant le confinement lié à l’épidémie de coronavirus. © Andrew Angelov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis