Confinement : faut-il continuer à se faire livrer à domicile ?

La livraison à domicile connaît, en ces jours de confinement, un grand succès. Pour autant, ce n’est pas une très bonne idée tant que le plan éthique que sanitaire.

Rédigé par Pauline Petit, le 8 Apr 2020, à 8 h 05 min

Le débat est ouvert : est-il préférable de se faire livrer des colis à domicile, pour continuer à faire tourner l’économie, ou vaut-il mieux se passer de livraisons par solidarité ? Voici notre point de vue sur la question.

Vaut-il mieux arrêter les livraisons à domicile ?

En période de confinement, le mot d’ordre est de rester chez soi. Mais quid des colis qui nous parviennent à domicile ? Ils peuvent poser problème pour plusieurs raisons.

Les risques sanitaires de la livraison à domicile

On le sait, le coronavirus survit plusieurs heures sur des surfaces inertes. Lors d’acheminements de colis, il est donc probable de participer à la transmission du virus. En revanche, les risques que le virus nous infecte sont minimes, si les employés des services de livraison respectent les gestes barrière, et vous aussi.

livraison gestes barriere

Les livreurs à domicile respectent les gestes barrière © Aleksandrova Olga

Le gouvernement indique favoriser la livraison sans contact en évitant la main à la main. Exceptionnellement, il n’y a pas de recueil de signature pendant la période d’épidémie(1).

Pour vous, cela ne pose donc pas de problème sanitaire majeur. Il s’agit plutôt de risques pour la personne qui transporte ces colis, en contact plus ou moins lointain toute la journée avec de nombreuses personnes et matériaux susceptibles d’être infectés.

Ce serait donc plutôt pour des raisons de solidarité avec les livreurs que l’on doit éviter les livraisons à domicile non indispensables.

Le personnel des plateformes de livraison est en effet souvent peu payé, subit parfois des conditions de travail très contestables (harcèlement, pressions…) et les gestes barrière ne sont parfois pas encouragés par les employeurs.
En temps de confinement ou non, on évite donc d’avoir recours aux géants de la livraison à domicile, Amazon, Deliveroo ou autre.

La question de la livraison à domicile des repas se pose également. La majorité des livreurs à domicile souhaitaient arrêter le travail. Ils livrent pour la grande majorité des repas d’agrément (sushi, fast-food…) non indispensables, polluants et facteurs de risques sanitaires.
On arrête donc dès maintenant (et pour toujours !) la livraison de repas à domicile et on se met aux fourneaux.

Dans quels cas se faire livrer à domicile ?

Ainsi en règle générale, on évite donc la livraison à domicile, sauf lorsqu’on fait partie des populations les plus à risque ou que l’on est soi-même contaminé, afin d’acheter des produits de première nécessité, en évitant d’aller dans les magasins.

On arrête (définitivement) la livraison de repas à domicile © Andrew Angelov

On peut donc également, et de façon ponctuelle, avoir recours à la livraison à domicile afin de soutenir les PME et petits producteurs malmenés en temps de confinement et de fermeture des marchés. On dit oui donc à la livraison de produits fermiers ou frais (les poissons de Poiscaille par exemple) : de nombreux producteurs proposent une boutique en ligne, à nous de les soutenir pour changer du supermarché !

La Ruche qui Dit Oui propose aussi un système de livraison à domicile où l’on retrouve de nombreux produits bio et fermiers (alamaison.laruchequiditoui.fr). De même, dans un esprit de solidarité avec les plus âgés (et les petits producteurs), le réseau Artisans du Monde propose le Colis des Aînés, un colis de produits de base issus du commerce équitable, à envoyer à vos proches ; la livraison est offerte.

Illustration bannière : Mieux vaut éviter la livraison à domicile © Atlas Studio
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis