Climat : les bons élèves et les lanternes rouges de l’Accord de Paris

Seuls trois pays, la France, l’Allemagne et la Suède, seraient en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat.

Rédigé par Anton Kunin, le 5 Jun 2017, à 10 h 20 min

Selon un rapport des ONG Carbon Market Watch et Transport & Environment, de nombreux pays européens ne seraient pas prêts à aller suffisamment loin pour honorer leurs engagements pris lors de la COP21 fin 2015.

Les secteurs les plus polluants sont dépourvus d’un accord sur les émissions de CO2

Si les objectifs de réduction des émissions de CO2 ont été arrêtés au niveau mondial lors de la COP21, la répartition exacte des efforts à consentir par les différents pays européens est toujours en discussion. Il s’agit pour les États membres de l’UE de s’accorder sur quel pays diminue ses émissions de combien, dans des domaines comme les transports, l’agriculture, la gestion des déchets et l’efficacité énergétique des bâtiments. Ces secteurs représentent 60 % des sources de pollution, et pourtant, il n’y a aucune concertation au niveau européen, à la différence du système de quotas de pollution comme il en existe un dans l’industrie. Un projet d’accord appelé Effort Sharing Decision est actuellement en discussion pour la période 2021-2030.

La Suède fait office de pionnier, la Pologne fait de la résistance

De tous les pays de l’UE, ceux ayant formulé les engagements les plus ambitieux sont la France, l’Allemagne et la Suède. Ce dernier pays a même promis de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2045 en réduisant les émissions de CO2 de 85 % d’ici-là, le reste étant compensé par la plantation d’arbres et des investissements dans des technologies propres.

Quant aux lanternes rouges, la Pologne, l’Italie, l’Espagne et la République Tchèque n’envisageraient pas de diminuer leurs émissions. Bien au contraire, ces pays prévoient de les augmenter en profitant de failles dans la réglementation. Pour diminuer leurs émissions, certains de ces pays prennent pour base des niveaux bien plus récents que ceux fixés par l’Accord de Paris, peut-on lire dans le rapport. D’autres pays auraient abusé des crédits forestiers ou du Système d’échange de quotas d’émissions.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Comme par hazard, la France qui est l’un des plus gros pollueur s’est mis sur le podium des écolos, et que dire de l’allemagne, il n’y a plus de centrale à charbon? C’est pourtant le deuxième consomateur de carbon au monde. C’est bien aussi que la pologne produit pour l’allemagne, alors ils devrait fermer toute leurs mines non?

    • Il est simplement dit que la France et l’Allemagne ont pris des engagements importants ! Absolument pas que nous ne polluons pas !

Moi aussi je donne mon avis