Climat : El Niño est de retour après 5 ans d’absence

Rédigé par Mark, le 11 Dec 2014, à 12 h 40 min

L’organisme japonais de météorologie a annoncé le retour de El Niño en cinq ans. Le phénomène météorologique s’annonce fort et promet des pluies fortes en Amérique du Sud et la sécheresse en Australie et dans le sud-est de l’Asie.

El Niño est de retour dans l’Océan Pacifique

El Niño est un phénomène climatique régulier : une vaste zone d’eau à l’ouest de l’Océan Pacifique, en zone tropicale, devient soudain très chaude, anormalement chaude. En temps normal, l’eau chaude et la pluie causée sont dans l’ouest du Pacifique, mais les vents vont changer cette tendance.

el-nino-climat-pacifique-temperatures-2014-04Les vents chauds du Pacifique soufflant vers l’ouest amènent la chaleur vers l’ouest et une zone d’eau plus profonde et plus chaude se crée près de l’Indonésie, formant une fosse chaude. Ce processus peut durer des mois et la zone d’eau chaude se déplacer vers l’Amérique du Sud, notamment en hiver :

el-nino-climat-pacifique-temperatures-2014-05el-nino-climat-pacifique-temperatures-2014-06Comme nous le disions, El Niño est un phénomène récurrent. On le déclare quand la température de l’ouest tropical de l’Océan Pacifique dépasse de 0,5°C les moyennes à long terme. L’épisode de El Niño le plus important a eu lieu en 1997-1998 : la température avait dépassé de plus de 3°C la moyenne à long terme.

A l’inverse, on trouve La Niña, son opposé, qui arrive aussi régulièrement. Le tout suit un cycle naturel mais les scientifiques de la NASA et d’autres affirment que El Niño va devenir de plus en plus courant à cause des changements climatiques.

El Niño, des conséquences directes sur le temps

el-nino-climat-pacifique-temperatures-2014-02El Niño est un phénomène très étudié mais mal connu et on suppose que le mouvement des vents en est en grande partie responsable. Le Dr Nick Klingaman, de l’Université de Reading au Royaume-Uni, affirme que les très fortes tempêtes indonésiennes de 2014 seraient liés à ce phénomène.

El Niño a en tout cas des conséquences directes sur les températures et le temps :

  • il amène des sécheresses particulièrement importantes dans des zones normalement humides sur Pacifique ouest, notamment des parties de l’Indonésie et de l’Australie ;
  • des zones plus sèches normalement, comme la côte ouest de l’Amérique du Sud subissent des inondations.

el-nino-climat-pacifique-temperatures-2014-03De manière plus indirecte, El Niño affecte le climat : il diminue la mousson en Inde et amène de la pluie sur la côté ouest des États-Unis.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. pfff !
    je pensais ce site beaucoup plus sérieux, mais en fait vous ne faites que dans le sensationnalisme, même au détriment de la réalité la plus simple.
    C’est donc la dernière fois que je lis un de vos articles, et de ce fait que je participe aux commentaires.

    C’est vrai que les causes d’El Nino sont mal connues.
    Par contre, EL Nino (je vous cite) « affecte le climat » en aucune façon, puisque cette inversion de courant ayant lieu tous les 4 ou 5 ans environ, FAIT PARTIE DU CLIMAT « NORMAL » de la planête !
    Bonne continuation !!!!
    Pour ma part, vous êtes désormais dans la catégorie des Closers et autres journaux à sensation !
    Bien à vous.
    Danielle

  2. d accord les consequences d el nino en australie indonesie amerique du sud cela ne nous interesse peut etre un peu mais celles sur le continent europeen la vous n en parlez pas y en aura t il? merci

Moi aussi je donne mon avis