Comment choisir sa cire pour fabriquer ses propres bougies ?

La cire pour bougie existe sous plusieurs formes. Le point sur les trois grandes catégories et leurs caractéristiques pour faire le bon choix.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 20 Dec 2019, à 16 h 45 min

Fabriquer ses propres bougies maison n’est pas compliqué en soi. Une question se pose néanmoins : quelle cire à bougie choisir ? Il en existe de plusieurs sortes et toutes présentent des avantages et des inconvénients.

Quelle cire à bougie utiliser ?

Tout corps gras ne peut pas être utilisé pour une bougie, et certaines cires sont plus adaptées que d’autres. Le choix de la cire à bougie est important pour plusieurs raisons. Ainsi une cire à haut point de fusion fondra moins rapidement.

Seulement voilà, ces cires produisent également des effets inesthétiques comme une surface non plane, une bougie qui se décolle des côtés du support, ou même des petites fissures. Aussi, on utilisera dans ce cas un beurre ou une huile en complément afin de rendre le mélange plus homogène et qu’il adhère bien aux parois. On y reviendra.

cire pour bougie DIY

Le choix de la cire à bougie est important dans la fabrication de bougies maison – © Monkey Business Images

Pour fabriquer des bougies parfumées ou non, on utilise trois grands types de cires à bougies :

  • les cires d’origine minérales
  • les cires d’origine animale
  • les cires d’origine végétale

Les trois présentent des avantages et des inconvénients à prendre en considération avant de commencer votre atelier de fabrication de bougies.

La cire à bougie d’origine minérale

De nombreuses bougies vendues dans le commerce sont fabriquées avec ces cires. La paraffine est un sous-produit du pétrole couramment utilisé dans les cosmétiques et pour fabriquer des bougies. Elle est non renouvelable et synthétique. Elles ne sont pas recommandables, ne serait-ce que pour des raisons écologiques.

La cire à bougie d’origine animale

On utilise généralement la cire d’abeille, traditionnelle, qui apporte une odeur de miel agréable, mais suffisamment discrète pour la parfumer si on le souhaite. On trouve une cire d’abeille jaune déjà colorée et courante sur les tables de Noël. La cire d’abeille blanche est souvent préférée pour obtenir des couleurs pastel.

Les + : elle se consume lentement, elle est parfaite pour des bougies coulées.
Les – : il faudra l’utiliser en mélange pour éviter la rétractation, elle est plus difficile à démouler si le besoin se pose, elle ne convient pas aux personnes vegans qui ne souhaitent pas utiliser de produits animaux.

La cire à bougie d’origine végétale

On peut utiliser différentes cires, comme la cire de soja, la cire de riz, la cire de mimosa, la cire de carnauba, la cire de candellila, voire l’acide stéarique. Toutes ces dernières s’utilisent en association, avec des huiles végétales ou des beurres.

Seule la cire de soja se suffit à elle-même, mais son point de fusion est plus bas. Elle dure moins longtemps, mais elle permet plus de sécurité et également de réaliser des bougies de massage. Elle est souvent choisie pour débuter. Pour faire durer les bougies plus longtemps, on passe ensuite aux mélanges.

cire pour bougie DIY

Pour fabriquer une bougie de massage, on utilise une cire de soja – © Rido

Les + : durée plus ou moins longue selon les cas.
Les – : la plupart doivent être utilisées en mélanges, attention à la cristallisation et aux difficultés de démoulage avec certaines cires.

Comment faire un mélange de cire et d’huiles ?

On peut utiliser des beurres végétaux et des huiles végétales. Les deux abaissent le point de fusion et améliorent l’adhérence. On prend simplement en compte leur prix, leur odeur et leur couleur. Sans autre parfum, une huile de noisette est ainsi parfois suffisante pour une ambiance douce.

Par exemple, on peut utiliser :

  • 40 % de cire de soja
  • 30 % de cire d’abeille blanche
  • 20 % d’huile végétale d’avocat

Avec un émollient, on peut faire baisser la proportion de cire d’abeille drastiquement ou ne pas en mettre.

Pour les choisir, on prendra en compte le proportions globales, sachant qu’elle ne dépasseront jamais les 50 % du mélange. Les beurres et huiles ont tendance à accélérer la rapidité de combustion. Plusieurs tests sont souvent nécessaires avant de trouver ce qui vous convient le mieux.

Illustration bannière : Bougie DIY : comment choisir sa cire pour bougie naturelle ? © Kichigin
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Etant debutante dans les bougies coulées en Cire d’abeille et soja, je cherchais désespérément l’élément manquant éviter que celles ci se craquent et se découlent et fasse un tunnel malgré les bonnes mèches. 1- Je dosais trop à main levée 2- je ne mettais pas d’huile et il est très difficile de se renseigner la dessus. Merci Merci Merci!!! 🙏🏼

Moi aussi je donne mon avis