La Chine construit la plus grande ville-forêt au monde

Après avoir inauguré la plus grande centrale solaire flottante du monde, la Chine se lance dans la construction d’une ville-forêt entièrement indépendante énergétiquement.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 29 Jun 2017, à 9 h 06 min

Considérée comme le plus gros pollueur au niveau mondial, la Chine s’est lancée dans un projet ambitieux : la construction d’une ville-forêt qui absorbe la pollution. Une fois construite, cette ville pourra accueillir plus de 30.000 habitants et comportera les mêmes infrastructures que n’importe quelle ville moderne. Ce projet inédit se déroule dans la province de Guangxi, au sud de la Chine.

En Chine, une ville-forêt construite pour lutter contre la pollution

Baptisée Liuzhou Forest City, la future ville-forêt située dans la région autonome Zhuang du Guangxi, non loin de Hong-Kong, sera entièrement recouverte d’arbres. Ce projet a été imaginé par le cabinet d’architecture italien Stefano Boeri Architetti (SBA), également à l’origine de El Bosco Verticale à Milan et la Terrasse des Cèdres à Chavannes en Suisse, des immeubles entièrement végétalisés.

ville foret chine

La ville-forêt imaginée par © Stefano Boeri Architetti

Ces nombreux arbres, qui doivent absorber les résidus de pollution, permettront de purifier l’air de la ville. Plus de 40.000 arbres et un million de plantes seront présents. Les grands arbres dépasseront la hauteur des immeubles pour fournir de l’ombre l’été et servir d’isolant à la chaleur l’hiver, ce qui permettra aux habitants de réaliser des économies d’énergie. Les architectes estiment que la ville-forêt sera capable d’absorber près de 10.000 tonnes de CO2 par an et une importante quantité de polluants aérosols.

Une ville autosuffisante qui verra le jour en 2020

Liuzhou sera une ville autosuffisante, qui fonctionnera grâce à l’énergie géothermique et aux panneaux solaires posés sur tous les toits. Elle pourra accueillir plus de 30.000 habitants, tout en offrant le confort et les équipements de n’importe quelle ville moderne : deux écoles, un hôpital, des zones de loisir et des commerces. Vus du ciel, les bâtiments recouverts d’arbres seront presque invisibles.

« Cette cité verte, entièrement câblée, sera reliée à la grande ville la plus proche au moyen d’un rail électrique ultrarapide, et d’un réseau de voitures électriques« , a précisé SBA dans un communiqué de presse. Le chantier qui a déjà débuté devrait prendre fin en 2020. Cette ville-forêt de Chine pourrait être à l’origine d’une nouvelle génération de villes durables.

Illustration bannière : Liuzhou – © Stefano Boeri Architetti
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis