Chine : les animaux de compagnie, eux aussi victimes du coronavirus

Alors que de nombreux Chinois étaient partis rendre visite à leur famille durant les fêtes du Nouvel An lunaire, le confinement de leur ville d’origine les empêche de rentrer, et de prendre soin de leurs animaux domestiques.

Rédigé par Paul Malo, le 4 Feb 2020, à 9 h 31 min

Alors que la quarantaine la plus sévère a été imposée aux milliers d’habitants de Wuhan, les animaux domestiques sont les victimes collatérales de ce virus.

Coronavirus : une Chine à l’arrêt, des animaux sans maître

Jour après jour, le bilan lié au coronavirus en Chine ne cesse de s’alourdir : on recense maintenant 361 morts, soit plus que les 349 victimes du Sras en 2002-2003. La commission provinciale de la Santé fait état de 2.103 nouveaux cas confirmés d’infection dans la province de Hubei, ce qui porte le bilan actuel à plus de 17.200 infections.

chien coronavirus

Un chien en Chine ©Alones

Masques, lunettes et combinaisons commencent à manquer en Chine pour ralentir l’épidémie, maintenant signalée dans plus de vingt pays à travers le monde. Le confinement s’étend, les routes sont coupées, les liaisons ferroviaires suspendues, la plupart des vols annulés. À cela s’ajoute la fermeture de la plupart des entreprises et usines jusqu’au 9 février prochain. Mais on oublie d’autres victimes invisibles de ces mesures adoptées pour endiguer l’épidémie : les animaux de compagnie.

Un hashtag pour prendre soin des animaux

En effet, nombreux sont les Chinois qui, durant cette période de vacances et de fêtes du Nouvel An lunaire, avaient quitté leur domicile pour aller rendre visite à leur famille. Des voyageurs qui n’ont pas pu rentrer chez eux, et dont les animaux domestiques restent seuls à leur domicile. À tel point que certains appellent via les réseaux sociaux celles et ceux encore présents sur place à prendre soin d’eux. En effet, certains sont absents de leur maison depuis plus d’une dizaine de jours, et ont laissé derrière eux un chat, un chien… ou un bébé serpent !

Un hashtag « sauvez les animaux de compagnie laissés à Wuhan » a fait son apparition, et est devenu en quelques jours le troisième plus utilisé sur Weibo, utilisé des millions de fois. D’autant plus que, la maladie ayant fait son apparition sur le marché aux animaux sauvages vivants de Wuhan, des rumeurs, invérifiables, parlent de mettre à mort certains animaux afin de stopper l’épidémie. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime nécessaire de rappeler sur son compte Weibo qu’il n’y a « aucune preuve que les chiens, les chats et les autres animaux de compagnie puissent contracter le nouveau coronavirus ».

Illustration bannière : Un chat et son maître qui se protège du coronavirus – © Kiryl lis
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis