Deux millions de chats sauvages vont être euthanasiés en Australie

L’annonce avait déjà fait scandale chez les défenseurs des animaux en 2015, le gouvernement australien prévoit d’euthanasier deux millions de chats sauvages d’ici 2020. La cause ? Ils seraient responsables de l’extinction d’une vingtaine d’espèces. Une mesure extrême qui pourrait cependant être évitée.

Rédigé par Hugo Quinton, le 29 Apr 2019, à 8 h 00 min

Massacre de chats sauvages errants en Australie : les associations de défense des animaux font entendre leurs voix

Depuis 2015 et l’annonce de ce projet, de nombreuses associations de défense de la nature se sont exprimés sur le sujet, massivement contre ce projet du gouvernement australien.

chats sauvages

Les chats errants, un problème en Australie, mais aussi en Nouvelle-Zélande © John Carnemolla

Pour l’association 30 Millions d’Amis, l’euthanasie n’est pas la solution, la surpopulation de chats sauvages qui amène à devoir les éradiquer aurait pu être évitée, si des mesures de prévention avaient été adoptées. L’association rappelle qu’elle finance la stérilisation des chats abandonnés et sensibilise les propriétaires d’animaux à cet acte responsable.

De son côté PETA estime que cet abattage massif serait inefficace et partage la proposition de Brigitte Bardot. La star internationale avait d’ailleurs rédigé une lettre adressée au ministre de l’Environnement australien(3) pour qu’il mette un terme à ce projet.

 

Vous allez disperser dans la nature des produits nocifs, dangereux pour toutes les espèces, sans distinction, et la mort par empoissonnement est une terrifiante souffrance. En plus d’être cruel, tuer des chats ne sert à rien, d’autres chats errants se multiplieront. Ma Fondation travaille depuis des années sur le sujet et je vous garantis qu’il n’y a pas d’autre alternative que stériliser.
Brigitte Bardot en 2015

 

À l’inverse, l’association Australian Wildlife Conservancy (AWC), qui s’occupe des espèces menacées, estime que les chats errants, les renards et les lapins sont nuisibles et qu’il faut dès maintenant réguler leur population.

chats sauvages

Des carcasses de chats e de renards pendues sur une clôture : un spectacle fréquent dans l’Outback australien © Photodigitaal.nl

Éradiquer les chats sauvages ne réglera pas le problème. La stérilisation est sans nul doute la solution la plus efficace pour contrôler cette population de chats sauvages. Le gouvernement australien parviendra t-il à faire machine arrière, étant donné qu’ils ont déboursé près de 6,6 millions de dollars pour cette opération ? Et comme l’avait dit Brigitte Bardot dans sa lettre : « la cruauté humaine est sans limite mais changer d’avis est une preuve d’intelligence et d’humanité ».

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Chat sauvage en Australie – © Chris Watson
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. le plus humainement possible, empoisonner ! c’est ca le moins cruel…honte à l’être humain, toutes les excuses sont bonnes pour tuer…alors que la stérilisation serait la meilleure solution en régulant la population féline. Car tout compte fait, le problème vient bien de l’Homme, puisque c’est lui qui a introduit le chat en Australie…

  2. Bon alors dans ce cas-là, combien d’êtres humains faudrait-il euthanasier car l’être humain est celui qui est responsable en tout premier…, de la disparition d’espèces animales dans le monde…
    En voilà d’ailleurs le meilleur exemple une fois de plus…
    Le chat… est avec le chien, le meilleur ami de l’homme, s’ils ont trop de chats, qu’ils stérilisent une bonne partie, mais là ce n’est même plus euthanasier, c’est tout simplement TUER…!!!!
    L’HOMME EST LA PIRE ESPECE SUR CETTE PLANETE!!!!

  3. Complètement d’acore avec popo il faudrait stériliser tous les chats comme sa moins de petits donc moins de descendants. Se serrais vraiment plus intelligent!

  4. oups j’avait pas vue mais mésage;)

  5. Nous aussi les humains sommes responsables de plusieur extinction d’èspece pas exemple le dodo.

  6. Moi j’adore les chat et voir se qui vont faire:(.Moi avant j’aurait penser si j’étais a leur place.Je suis sûre que eux(les chats)doivent ce dire que nous sommes aussi pire que eux.Nous aussi somme responsable de plusieurs inxtection d’espèce(exemple:le dodo).

  7. Moi j’adore les chat et voir se qui vont faire:(.Moi avant j’aurait penser si j’étais a leur place.Je suis sûre que eux(les chats)doivent ce dire que nous sommes aussi pire que eux.Nous aussi somme responsable de plusieurs inxtection d’espèce.(exemple:le dodo)

  8. L’euthanasie est toujours la solution facile mais c’est honteux de punir des animaux qui n’ont rien demandé et qui sont seulement les victimes de la bêtise humaine. Il vaudrait mieux légiférer l’adoption des chats et organiser une grande campagne de stérilisation ça serait déjà plus intelligent. Tuer est trop facile et radical alors que chercher des solutions pour éviter ce massacre serait une bien meilleure alternative. Et pour information, l’extinction de certaines espèces s’appelle la sélection naturelle, donc l’homme doit arrêter de mettre son foutu nez partout et devrait s’occuper de l’impact de ses agissements sur l’environnement ainsi que la faune et la flore qu’il fait disparaitre c’est surement pire que les chats!

  9. Encore une fois, le problème est avant tout humain, car c’est l’humain qui prend un chat comme animal de compagnie, qui ne le stérilise pas et le laisse errer, voir l’abandonne dans la nature.
    Certes, il faut trouver une solution à un excès de prédation pour préserver les espèces locales chassées par les chats errants. Mais la solution proposée est inacceptable. Mieux vaudrait stériliser ces chats et je dirais même, les humains qui sont à la source de ces problèmes. Inutile de laisser se reproduire des nuisibles comme ces humains là.
    Signons toutes les pétitions sur le sujet et plus encore. Animal Australia qui se bat sur tous les fronts a besoin de nos voix!

  10. ils l’ont bien fait aux kangourous, alors rien de bon à attendre d’eux, seule la réprobation internationale, et encore !!

    • Je partage votre point de vue…la même chose avec les chiens de prairie, les lapins sauvages (il existait même dans les prairies des ball-trap de lapins tirés à bout portant !)…en plus ils souhaitent utiliser, entre autres, des appâts empoisonnés ou les tuer au « tir » ! belle façon « d’euthanasier » !…tout est justifiable et tout peut être prétexte ; pourquoi en effet, les « spécialistes » n’ont-ils pas su anticiper ce problème afin d’engager une campagne de stérilisation déjà ? bien sûr c’est plus facile de tirer au fusil et d’employer les méthodes invasives, pourquoi se casser la tête pour des animaux ! l’homme quant à lui, est, de loin, le plus grand prédateur et toutes espèces confondues ! et c’est toujours lui qui se plaint des « autres »…

  11. Les rendre stériles, serait probablement plus humain, mais là n’est pas mon propos. un jour mon fils, au Zoo regardait les moineaux plutôt que les girafes. 20 ans plus tard en AUstrlie, il m’envoie le journal local qui a fait un article sur l’extinction des Moineaux, en titrant son Mail ; Je suis prémonitoire !

  12. Le chat a bon dos. La source du problème c’est l’abandon massif.

    « Le gouvernement australien précise avec soin que ces opérations seront menées de la manière la plus « humaine et efficace » possible. »

    Empoissonnés, introduction d’une maladie dans la population féline et tuer par des chiens, c’est très humain en effet.

Moi aussi je donne mon avis