Tout ce qui change au 1er novembre 2019

Repas végétarien à la cantine, #MoisSansTabac, début de la trêve hivernale, revalorisations diverses, etc. Découvrez tout ce qui change au 1er novembre 2019.

Rédigé par Audrey Lallement, le 1 Nov 2019, à 8 h 00 min

Alors que nous changions d’heure la semaine dernière, aujourd’hui nous changeons de mois. Voici un récapitulatif de toutes les nouveautés de novembre 2019.

En novembre, des revalorisations et des bonnes nouvelles côté santé

Bonne nouvelle pour les anciens salariés du privé, la pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco est revalorisée de 1 %. Revalorisation aussi pour les agents de bureaux de douane ainsi que les agents de surveillance. Ils vont bénéficier respectivement d’une augmentation de 56,48 € et de 65,60 € bruts mensuels, ainsi que d’une uniformisation des indemnités des heures de nuit, des dimanches et jours fériés. Ces augmentations devraient se poursuivre aux étés 2020 et 2021.

Côté santé, 200.000 personnes supplémentaires vont pouvoir profiter de la Complémentaire santé solidaire (CSS). Cette dernière est issue de la fusion entre la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS). Elle sera calculée en fonction des ressources et coûtera moins de 1 € par jour et par personne, voire rien du tout.

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) passe de 860 € à 900 € par mois. Sur une année, cela représente une augmentation de 480 € en tout.

allocation handicape novembre

L’allocation adulte handicapé est revalorisée ©Rock and Wasp

Novembre est aussi le moment du Mois Sans Tabac. Un défi collectif pour aider les fumeurs à arrêter la cigarette. Pour recevoir des informations, du soutien et même être coaché, rendez-vous sur le site de tabac-info-service.

Trêve hivernale, indemnisation chômage et repas végétariens à la cantine

Novembre est aussi le mois qui marque le début de la trêve hivernale. Cela signifie que jusqu’au 31 mars 2020, aucun locataire ne peut être expulsé de son logement. Pour rappel, selon la Fondation Abbé Pierre, plus de 36.000 personnes ont été expulsées en 2018, soit une augmentation de 2,9 % : un « contexte dramatique » et « un très mauvais signal » selon Christophe Robert, délégué de la Fondation.

Si « aujourd’hui on n’a plus le droit d’avoir ni d’avoir faim, ni d’avoir froid » (Coluche), les élèves de la maternelle au lycée vont pouvoir manger au moins un menu végétarien par semaine à la cantine. Une expérimentation qui, conformément à la loi Egalim, doit durer deux ans.

Les salariés qui avaient au moins cinq ans d’ancienneté dans leur entreprise vont pouvoir bénéficier de l’assurance chômage pour réaliser un projet professionnel. Les travailleurs indépendants pourront également toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois, sans cotisation supplémentaire.

Illustration bannière : La Toussaint le 1er novembre – © katarinag
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis