Ces substances que nous cache … l’assouplissant Cajoline

Rédigé par Alan, le 22 Feb 2013, à 17 h 15 min

Douceur, vous avez dit douceur ? L’assouplissant Cajoline, c’est une une promesse de douceur. Si l’on passe outre le marketing visuel très présent, que trouve-t-on dans le produit ? Derrière l’image attendrissante, quel est le prix de l’odeur “qui sent bon” ?
Si on examine l’emballage, on ne trouve vraiment rien de sain ni de doux mais de grands classiques des nettoyants, nocifs pour la planète et pour la peau…

Côté marketing : du doux, du naturel et du pelucheux

“Kuschelweich”, soit en allemand “pelucheux et câlin”, tel est le nom du produit du assouplissant du groupe Unilever à ses débuts en Allemagne. L’adoucissant a ensuite été distribué aux États-Unis et en France en 1972, où il a dû se positionner sur le marché des adoucissants de linge face à deux sérieux concurrents, Lenor et Downy. Unilever est maintenant implanté dans plus de 100 pays et leader des produits d’entretien de la maison.

Quel que soit le pays, l’idée marketing a été de jouer sur le mental du consommateur, en lui imposant l’idée de douceur. Le nom du produit d’abord : Comfort, appelé ensuite Cajoline en France. Dès 1987 les spots publicitaires montrant l’ourson deviennent récurrents. Lenom, magique, et le nounours sont irrésistibles !

La promesse Cajoline : encore et toujours de la douceur

Cajoline ou la douceur avant tout. : la mascotte est donc un très mignon ours en peluche. Et pour cause, puisque le consommateur attend d’un adoucissant… de la douceur. La promesse qui joue du velours est donc explicitée sur le registre du moelleux : le linge devient plus doux, et également sur la peau. Mmmm !

Le principe de Cajoline consiste à lubrifier les fibres textiles et ainsi rendre le linge doux et souple. Le parfum joue un rôle essentiel car on sait que le consommateur se mène aussi par le bout du nez  : sans son odeur ajoutée, fraîche et agréable et “qui sent bon le propre”, Cajoline (et autres Soupline) n’aurait pas un tel succès.

Avec le temps, la gamme s’est étendue, côté formats : diluée, concentrée, avec bulles de lavage, avec recharges. Les parfums se sont multipliés (“Fraîcheur Printanière“) mais également les spécificités : Cajoline Refresh, Cajoline Forme et aussi Cajoline peaux sensibles dès 1994.

Maintenant, l’image de l’assouplisant flirte même avec la nature et avec le greenwashing !

cajoline-nature

Le naturel ? Parlons-en !

> Suite : Cajoline, pas si doux pour la peau

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est surtout un produit parfaitement inutile, l’assouplissant. Le mieux est tout bêtement de s’en passer 🙂

  2. Lavant à la main, mes sous-vêtements, et y ajoutant de la cajoline, je me demande si cela n’est pas dû aux démangeaisons que j’éprouve sur tout le corps! ?????

    • Alan

      Bonjour,
      c’est bien possible, les allergies aux parfums sont assez courantes. Faites le test : lavez les vêtements sans assouplissant et voyez si la situation diffère.
      Bonne journée,
      Delphine

    • Laver sans assouplissant est bien sûr à essayer pour savoir s’il en est la cause, une autre cause peut-être une candidose si vous consommez trop d’aliments sucrés

  3. ces produits sont des inventions des industriels pour nous créer des besoins que nous n’aurions jamais eus ; et encore, ils n’ont pas encore pensé à tout ; bientôt, ils vont nous sortir une lessive pour le bleu ciel, une autre pour le jaune citron etc., histoire de vendre davantage ; tant qu’il y aura des pigeons pour acheter sans réfléchir, pourquoi se gêneraient-ils ? vive le vinaigre ! il peut servir à plein de choses

  4. il y a très longtemps que je n’utilise plus de soupline,car un de mes enfants bébé a eu un eczéma,et la dermatho,m’a dit vous utilisé de la soupline,arrêtez et tout ira bien,c’était vrai
    maintenant j’utilise du vinaigre blanc à la place

    • Pour fabriquer sa lessive maison et économique voici une petite recette très pratique : 3,5 litres d’eau 150g de paillettes de savon de Marseille Un petit peu de bicarbonate de soude (une petite poignée) Une cuillère à café d’huile essentielle d’arbre à thé ou lavande Faites bouillir l’eau, mettez les paillettes et les cristaux de soude. Mettez dans un pot ouvert avant que ça épaississe en refroidissant. Quand le mélange est refroidi mettez l’huile essentielle.
      voila une recette que j’ai trouvé et pas encore essayé mais je voulais la partager

Moi aussi je donne mon avis