Après le coronavirus, la rougeole va-t-elle tuer des millions d’enfants ?

Alors que des campagnes de vaccination contre la rougeole ont déjà été reportées dans 24 pays, la crainte de voir des dizaines de millions d’enfants à travers le monde ne pas être protégés s’ajoute à la pandémie de Covid-19.

Rédigé par Paul Malo, le 18 Apr 2020, à 13 h 00 min

Plus de 117 millions d’enfants pourraient ne pas être vaccinés contre la rougeole, s’inquiètent tant l’Unicef que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Des campagnes de vaccination suspendues dans 24 pays

Le coronavirus, et après ? Une Initiative contre la rougeole et la rubéole vient d’être lancée. Elle compte notamment parmi ses membres l’OMS, l’UNICEF et la Fondation pour les Nations unies.  « Tandis que le COVID-19 continue de se propager dans le monde entier, plus de 117 millions d’enfants dans 37 pays risquent de ne pas être vaccinés contre la rougeole, alors que ce vaccin sauve des vies », s’inquiètent-elles.

rougeole

La rougeole : une maladie ‘bénigne’ qui pourtant tue encore © fotohay

Des campagnes de vaccination contre la rougeole ont en effet déjà été reportées dans 24 pays, et des reports supplémentaires devraient être annoncés dans d’autres pays. Les campagnes prévues plus tard en 2020 dans 13 autres pays risquent également de ne pas avoir lieu.
En parallèle de la pandémie actuelle, « il est impératif de soutenir les efforts visant à protéger les services de vaccination essentiels dans le contexte actuel et à l’issue de la crise ». C’est pourquoi, afin de maintenir les services de vaccination systématique, l’OMS a publié de nouvelles orientations provisoires afin d’aider les pays à maintenir les activités de vaccination durant la pandémie de COVID-19.

Répondez à notre sondage : Êtes-vous favorable aux 11 vaccins obligatoires ?

140.000 décès dus à la rougeole en 2018

Malgré la mise au point d’un vaccin sûr et efficace il y a plus de cinquante ans, les cas de rougeole sont en recrudescence depuis quelques années. Cette maladie a tué ainsi plus de 140.000 personnes en 2018. Des décès qui ont principalement concerné des enfants et des bébés, et étaient tous évitables. Sur les dizaines de millions d’enfants potentiellement en danger, beaucoup sont situés dans des régions touchées par des épidémies de rougeole et pourraient être affectés par la suspension des activités de vaccination programmées.

« Ce chiffre vertigineux ne prend pas en compte le nombre de nourrissons qui risquent de ne pas être vaccinés en raison de l’incidence du COVID-19 sur les services de vaccination systématique », soulignent les membres de cette initiative. Il faut savoir que les enfants de moins de 12 mois sont plus susceptibles de mourir de complications liées à la rougeole.
« Si la circulation du virus n’est pas enrayée, ils risqueront d’être exposés chaque jour davantage à cette maladie ». Des efforts considérables devront être déployés afin de préparer la rectification des lacunes dans l’immunité qui seront exploitées demain par le virus de la rougeole. Les vaccins et la vaccination devront être disponibles le plus tôt possible, afin de protéger les enfants et les populations vulnérables.

Éviter que des enfants ne soient jamais vaccinés

Les partenaires de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole exhortent donc les pays à maintenir les services de vaccination systématique, tout en assurant la sécurité des communautés et des agents de santé : « Nous demandons aux dirigeants qui prennent la décision difficile de suspendre les activités de vaccination du fait de la propagation du COVID-19, d’intensifier leurs efforts de suivi des enfants non vaccinés, de manière à ce que les populations les plus vulnérables puissent être vaccinées contre la rougeole dès la reprise des activités de vaccination ».

rougeole

Des centaines de millions d’enfants courent le risque d’attraper la rougeole © Avatar_023

Les gouvernements envisagent le report de ces campagnes de vaccination lorsque les risques de transmission du COVID-19 sont jugés trop importants. C’est pourquoi « l’Initiative contre la rougeole et la rubéole souscrit au besoin de protéger les communautés et les agents de santé du COVID-19 en suspendant les campagnes de vaccination de masse lorsque les risques de contamination sont élevés. Cependant, la suspension de ces campagnes ne doit pas impliquer que les enfants ne seront jamais vaccinés. Nous sommes conscients des pressions excessives que les systèmes de santé et les agents de première ligne subissent en raison du COVID-19 et continueront de subir une fois l’épidémie enrayée. Mais l’accès à l’ensemble des services de vaccination, dont la vaccination contre la rougeole, est essentielle pour empêcher les décès liés aux maladies à prévention vaccinale ».

Illustration bannière : Il va falloir reprendre les campagnes de vaccination contre la rougeole rapidement – © thomas koch / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis