Conseils pour adopter et prendre soin d’un Caméléon

Les Caméléons sont des animaux qui nécessitent peu à condition que l’on respecte quelques règles de base pour assurer leur bien-être. Préparer leur arrivée chez vous et observer leur comportement vous donnera les clefs de leur épanouissement.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 3 Sep 2020, à 16 h 15 min

Les NAC, ou Nouveaux Animaux de Compagnie, même s’ils ne sont pas si nouveaux que cela, ont de plus en plus la cote dans nos foyers. Leur entretien, leur alimentation et tous leurs besoins en règle générale sont désormais mieux connus et méritent d’y porter attention avant d’adopter un de ces animaux comme ici le Caméléon !

Comment accueillir un Caméléon à la maison

Le Caméléon est un animal bien plus fascinant qu’il n’y paraît qui ne se contente pas d’avoir une peau qui change de couleur en fonction de ses humeurs ou de son environnement. Une chose est certaine et à retenir, le Caméléon est un lézard… Inutile de vous imaginer le caresser comme un lapin !

Attention : Adopter un NAC n’est pas anodin, ne le faites pas si vous n’êtes pas prêt·e et bien renseigné·e.
Les NAC ont des besoins particuliers, souvent inattendus, n’en offrez pas non plus « pour faire plaisir » car vous pourriez mettre en difficulté le futur propriétaire et par la même l’animal en question qui mérite pourtant d’être respecté.

L’habitat du Caméléon

Pour un Caméléon il vous faudra un terrarium vitré classique mais ne pensez pas pouvoir le mettre dans une cage, cela ne correspond pas du tout à ses besoins.

Pour ce qui est du dimensionnement du terrarium ce n’est pas très compliqué : Plus il sera grand, plus votre Caméléon sera heureux. Les Caméléons sont des animaux arboricoles qui ne passent que très très peu de temps au sol. Il faut donc un terrarium qui soit suffisamment haut pour lui permettre d’avoir une grande surface dans laquelle évoluer.

Les dimensions minimales pour un terrarium pour un individu sont 40 x 50 x 70 cm mais il est préférable d’imaginer un 60 x 60 x 100 cm. Si vous souhaitez avoir plus de spécimens ou si vous avez un jour la chance d’avoir des petits, anticiper le fait qu’il va falloir agrandir votre installation.

Chaque espèce a ses petites particularités, renseignez-vous bien ! © Jan Bures

Indispensable au maintien de ces animaux en captivité il vous faudra un éclairage qui produit des UVA et des UVB sources essentielles de vitamine B3 dont les Caméléons ont un besoin vital. Prévoyez une durée d’éclairage de 12 à 14 heures par jour et organisez des variations saisonnières d’éclairage ( de 11 heures en hiver à 14 heures en été) si votre terrarium n’a jamais accès à la lumière naturelle.

Il vous faudra également une installation qui permettra à vos petites bêtes de se rapprocher (et de s’éloigner) à volonté d’une source de chaleur constante à 45°C.

Placez enfin le terrarium dans un endroit calme et bien aéré, sans obstruer les aérations car les Caméléons ont besoin de lieu bien ventilé : ils ne vivent pas dans les arbres pour rien.

L’alimentation des Caméléons

Le marché de l’alimentation animale est suffisamment bien développé pour que vous trouviez de quoi vous fournir comme il se doit dans le commerce même si vous pouvez tout à fait « produire » la nourriture de vos Caméléons vous-même.

Vous devez donc leur proposer d’une part des protéines animales vivantes (cela stimulera d’ailleurs leur bien-être) à travers des grillons, des sauterelles ou encore des blattes.

Attention, achetés dans le commerce, les insectes seront sûrement un peu fatigués et sous-alimentés. Requinquez-les avec force eau, rondelles de carotte ou de concombre pendant deux jours avant de les donner à vos Caméléons.

caméléon

Même pour se nourrir, le Caméléon n’aime pas mettre patte au sol © Baishev

Il faudra également penser à apporter des compléments alimentaires à vos animaux. Il s’agira tout simplement de saupoudrer le complément directement sur les insectes avant de les donner à manger à vos Caméléons.

À noter que certains caméléons ont des besoins omnivores qu’il vous faudra aussi être en mesure de satisfaire.

Enfin, veillez à ce que vos animaux observent un jour de jeûne par semaine pour éviter qu’ils ne développent trop de graisses et faites en sorte qu’ils aient toujours de l’eau propre à disposition.

Lire page suivante : bien s’occuper de son NAC

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Les caméléons sont rigolos et intéressants mais ce ne sont pas des objets!!!!laissez les caméléons dans leur milieu naturel et cessez d’encourager par des articles de ce type, le prélèvement d’animaux dans la nature juste pour le plaisir de quelques humains inconscients dont vous faites partie. Cet article n’a pas sa place ici!!!

  2. Inacceptable!
    Ces animaux ont leur place dans leur milieu naturel et n’ont rien à faire chez qui que ce soit.
    Cet article qui banalise la possession chez soi d’un tel animal, est totalement absurde, c’est lamentable.

Moi aussi je donne mon avis